{ Dirty Prince }
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

{ Dirty Prince }


« Brave New World »
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le lieu du crime [PV Père William]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lolita
Lolita
Messages : 29
Âge du personnage : 16 ans
Le lieu du crime [PV Père William] Ekoq42


Le lieu du crime [PV Père William] Vide
MessageSujet: Le lieu du crime [PV Père William]   Le lieu du crime [PV Père William] EmptyDim 18 Avr - 12:35


Quiconque aurait vu Lolita, à cet instant, aurait pensé qu'elle n'était pas habituée aux églises. Il aurait eu raison.

Depuis combien de temps n'avait-elle pas mis les pieds dans un lieu de culte ? Elle avait l'impression qu'on l'avait emmenée de temps à autre dans une chapelle, dans son enfance, mais rien n'était moins certain. Cela devait bien remonter à dix ans.... enfin, sans compter l'escapade de l'autre nuit, bien sûr.

Lolita était entrée simplement, un peu naïvement même, aussi débraillée qu'à son habitude. Elle arpentait le saint bâtiment la tête nue, laissant ses boucles brunes cascader librement sur ses épaules découvertes, sur sa gorge dégagée. Si, au début, elle n'avait pas eu conscience de son impudence (qui était, chez Lolita, rien que très habituelle), les regards outrés qu'elle avait essuyés le lui avait bien fait comprendre. Mais Lolita était ce qu'elle était : une casse-pieds. Lui dire qu'elle n'était pas la bienvenue quelque part était le meilleur moyen pour qu'elle s'y incruste ; lui signifier que son comportement était déplaisant était la plus sûre façon de provoquer un comportement pire encore. Aussi prenait-elle soin de se promener dans l'église en faisant bruisser ses lourds jupons et tintinnabuler les sequins à ses chevilles – et en s'attirant, bien évidemment, les œillades choquées des rares visiteurs présents. Elle s'amusait bien.
L'adolescente remarqua un couple de bourgeois qui la regardait avec insistance – la femme, avec un dégoût appuyé, son mari... beaucoup moins. Elle leur répondit par un grand sourire, légèrement provocateur (la femme tira alors son mari d'un coup sec pour lui faire lever le nez du décolleté de la gitane, et ils s'éloignèrent dignement), avant de poursuivre son observation des tableaux sur le Chemin de Croix.
Elle ignorait que c'était le nom donné à ce parcours de quatorze tableaux, et elle ne savait pas lire – mais elle n'en avait pas besoin. Les œuvres se suffisaient à elles-mêmes. C'était leur but : raconter au plus grand nombre l'histoire du Christ. Étonnamment, Lolita se prit au jeu. Du reste, elle trouvait les peintures plutôt jolies, tout comme les vitraux et les boiseries du bâtiment. Son unique visite avait eu lieu la nuit... difficile de profiter des détails dans ces conditions.

Lolita n'avait pas pu s'empêcher de retourner sur les lieux ''du crime''. Elle avait éprouvé, au cours de cette nuit avec Sept, un sentiment de toute puissance. C'était comme lorsqu'elle brisait le cœur d'un homme par ennui, mais pas tout à fait non plus : elle n'avait pas seulement agi par ennui et égoïsme, elle avait agi pour elle, pour les gitans, pour la Cour des Miracles. Elle trouvait qu'il y avait quelque chose de grand là-dedans.
Et puis, d'ordinaire, la jeune fille avait l'habitude d'attirer l'attention – plus précisément, dans le cadre des vols, de la détourner . Et cela la ravissait, elle qui adorait être au centre des regards : elle dansait, et ses comparses profitaient de ce que les spectateurs avaient les yeux rivés sur elle pour leur faire les poches. Mais l'autre nuit, Lolita avait accompli son larcin elle-même, et elle avait révisé son opinion : c'était agréable également, de s'éloigner des feux de la rampe et d'agir dans l'ombre.
Pour toutes ces raisons, elle était revenue dans l'église en plein jour. Pour ressentir de nouveau ne serait-ce qu'un fragment de toutes ces émotions grisantes.
Un éclat, à sa droite, attira soudain l’œil de l'adolescente. Elle était presque arrivée à la fin du Chemin de Croix : elle tourna la tête et se retrouva alors face au chœur, et son éblouissant autel d'or.

Lolita avait rarement vu tant de richesses exhibées. Ses yeux s'ouvrirent grands ; comme une enfant, elle s'avança et grimpa sur l'estrade de l'autel. L'exclamation indignée d'une vieille dame dans son dos lui fit comprendre qu'il était certainement interdit de faire ça, mais elle s'en moquait. Elle avisa les luxueux chandeliers d'or, se remémorant les paroles de Sept quand elle avait suggéré de les emmener : « Laisse ça, ça va être trop voyant ». Effectivement : la lumière de la lune n'avait pas fait honneur à leur apparence princière, ils étaient autrement plus tapageurs en plein jour. Émerveillée, Lolita laissa courir ses doigts sur l'or ouvragé d'un chandelier.

Occupée à toucher les jolies gravures ciselées du métal, elle ne se rendit pas compte que quelqu'un s'était approchée d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Père William
Père William
Messages : 74
Âge du personnage : 28 ans
Le lieu du crime [PV Père William] 2ith7yu


Le lieu du crime [PV Père William] Vide
MessageSujet: Re: Le lieu du crime [PV Père William]   Le lieu du crime [PV Père William] EmptyVen 23 Avr - 18:42

L’Église avait été volé. Pire encore, c’était le coffre des dons. Un sacrilège pour les ecclésiastiques comme pour les croyants. Le Père William était outré, comme tout le monde. Mais il ne succombait pas à la colère. Il était très peu probable de remettre la main sur les voleurs. Alors il œuvrait comme  son habitude, apaisant les craintes des gens. Alors qu’il traversait le lieu de culte son attention fut attiré par les murmures outrés de la populace. Il chercha du regard la cause de ce son incongru dans une église. Le prêtre remarqua une enfant admirant les gravures d’un chandelier de l’autel. Il s’approcha en silence, ses pas étant couvert par les murmures incessant. Il attrapa délicatement la main de la jeune fille avant de prendre la parole avec un sourire bienveillant aux lèvres.

Il n’est pas bien vue de toucher le mobilier en Sa demeure. Cela porte à croire qu’un larcin ne vous serait pas impossible.

Le ton n’était pas accusateur. C’était une enfant, l’ignorance de telles choses pouvait lui être accordée. Mais si elle avait déjà passé le cap une fois dans un autre temps et/ou dans un autre lieu, il faudrait sévir. Wiliam scrutait de son regard les expressions et réactions de l’enfant. Il était prêt à resserrer sa prise sur son bras pour la forcer à lâcher le chandelier.
Revenir en haut Aller en bas
Lolita
Lolita
Messages : 29
Âge du personnage : 16 ans
Le lieu du crime [PV Père William] Ekoq42


Le lieu du crime [PV Père William] Vide
MessageSujet: Re: Le lieu du crime [PV Père William]   Le lieu du crime [PV Père William] EmptyHier à 17:40


Une main saisit la sienne, doucement mais prestement, avec l'évidente intention de la stopper dans son observation. Lolita avait l'impression que ce genre de geste lui arrivait bien trop souvent, ces derniers temps : il y avait toujours un homme pour tenter de la contraindre physiquement. Pourquoi ne se contentaient-ils pas de mots ? Pourquoi fallait-il toujours qu'ils passent par le contact pour asseoir leur autorité ?
Elle haussa un sourcil, se contentant d'observer cette main importune. Son regard remonta le long d'un bras vêtu de noir, d'un col tout aussi noir et enfin, s'arrêta sur un visage. Assez pâle, ni très jeune ni vieux, plutôt passe-partout sans être laid. L'homme avait un sourire indulgent aux lèvres. La croix d'argent qui pendait à son cou indiqua à Lolita qu'il était certainement le chef des lieux, et pourtant, ce qu'il dit n'allait pas dans ce sens. Étonnée, elle fronça la tête et demanda naïvement :

« En sa demeure à qui ? C'est pas chez vous, ici ? »

Preuve à l'appui, de sa main libre, Lola désigna du doigt la croix qui reposait sur le torse de l'homme. C'était aussi bien pour appuyer ses propos que pour toucher le lourd bijou, joliment ouvragé lui aussi (Lolita était comme une pie, elle aimait tout ce qui était clinquant). Une part d'elle-même se doutait que son geste agacerait l'homme, et elle s'en réjouissait un peu, mais sa question était sincère.
L'homme s'exprimait comme les vieux livres – ou du moins, comme Lolita imaginait que les vieux livres s'exprimaient – mais il y eut un mot qui ne laissait place à aucune ambiguïté. Larcin. Elle soupira :

« Je faisais rien de mal, je regardais juste. Si je voulais commettre un larcin, je m'y prendrais pas devant tout le monde. Je suis pas idiote. »

Légèrement hautaine, comme s'il n'y avait aucune raison qu'on la réprimande (et à ses yeux, il n'y en avait effectivement pas) et qu'elle devait expliquer la vie à ce jeune homme. Elle poursuivit avec le même ton suffisant, et un regard amusé pour la main qui tenait toujours la sienne :

« Vous comptez me tenir la main jusqu'à quand ? Vous avez peur que je me sauve avant l'arrivée des gardes ? Ou bien... » Elle plongea son regard dans celui, scrutateur, de l'homme, et susurra d'un air enjôleur : « Vous vouliez peut-être me conduire à l'autel, monsieur ? »

Elle ignorait qu'il fallait appeler un prêtre « mon père », et elle voyait bien qu'ils se trouvaient déjà tous deux littéralement devant l'autel – mais la plaisanterie avait été trop tentante. Elle rit de son bon mot, ravie d'entendre le son cristallin résonner dans l'église, aussi libre qu'un oiseau qui s'envole.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Le lieu du crime [PV Père William] Vide
MessageSujet: Re: Le lieu du crime [PV Père William]   Le lieu du crime [PV Père William] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le lieu du crime [PV Père William]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Dirty Prince } :: ♠ { Bourg } ♠ :: Quartier Ouest :: • Eglise-