{ Dirty Prince }


« Brave New World »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Electre. "La malédiction s'acharnera."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Electre. "La malédiction s'acharnera."   Mer 27 Jan - 20:27

I. A T R I D S . W I L L . A L L . D I E .
Electre


    Prénom : Electre. Comme la dernière des Atrides, sœur d'Oreste et d'Iphigénie. Non, l'inverse.
    Âge : 17 ans, 21 Septembre, début du flamboiement des arbres, début de leur nudeur.
    Orientation sexuelle : on en sait rien. Métalophile.
    Fonction, métier : troubadour. On lui a inculquée un post de formation d'avaleur d'épée et elle s'est mise à cracher du feu. -Si si.-
    Signe caractéristique : ses cheveux blancs. Son regard gris.
    Manie, habitude : elle n'aime pas avoir le visage dégagé et baisse son regard, des mèches volantes allant à peu près n'importe où. Malgré son travail, il est rare de la voir avec une épée ou de l'alcool, juste parce qu'elle tient à sa réputation.
    Groupe : Unsettled. Elle aimerait aller au delà, mais déjà, il faut se battre pour.


I I . B U T . T H E Y . C A N . C H O O S E . A . P A R T . O F . T H E I R . W A Y .
Electre


    Parfois, en passant dans les rues de Londres, on pouvait voir une fillette accroupie, en boule, sur des marches. Ses vêtements étaient en lambeaux. Son regard pleurait. Mais pas ses yeux. Elle n'avait pas de nom. Les gens qui était habitués à elle lui donnèrent un prénom.
    Eleanor.
    C'était une fille chétive, mais forte.
    Chaque jour, une dame du nom d'Isabella passait et lui donnait du pain. Parfois du jambon avec. Parfois même un habit. Un jour, Eleanor leva tristement sa tête et lui dit : « Mais vous allez vous ruiner, madame... » Elle lui répondit : « J'aurai toujours des clients. »
    La petite n'y comprit pas grand chose. Quelques jours plus tard, elle demandait avidement une explication du regard. Elle n'a jamais su qui était en réalité cette belle dame bien habillée. Une noble ? Pourquoi voyageait-elle à pied ? Elle avait certes quelquefois des suivantes... Isa lui dit : « J'étais comme toi avant. » Mais les contes de fées, ça existait ? Une mendiante pouvait-elle devenir ainsi ? Elea en rêvait.
    Et puis un jour Isa vint, mais rien dans les mains. Elea fut déçue. Mais elle lui dit: « Je vais m'occuper de toi désormais. »

    Effectivement, les contes de fées existaient. Elea était habillée de belles robes, apprenait le grec et le latin. Elle voyait quelquefois la jeune bourgeoise pour boire un thé. Isabella ne devait pas avoir plus de vingt ans, quand Eleanor en avait à peine six. Elle avait l'impression que sa déesse la considérait comme sa fille. Mais pour Elea, c'était plus une grande sœur. Une femme aussi fraîche et belle ne pouvait être mère ! Surement pas !
    La petite avait un regard triste. Toujours. Même avec son précepteur qu'elle aimait pourtant beaucoup. Elle regardait toujours ses affaires avec une mélancolie particulière.
    Elle avait les cheveux blonds. Clairs. Presque blancs. En fait, on disait qu'ils étaient blonds mais sous un ciel nuageux, ils paraissaient juste blancs. Associés à son regard métallique, parfois elle brillait dans le noir. Sans rire. C'était drôle. Elle-même en riait beaucoup. Tristement.

    Puis à huit ans, elle eut un frère. Isabella, dans sa bonté, adopta un autre enfant des rues. Oliver. (Parenthèse HRP je n'ai pas du tout pensé à Oliver Twist, non mais sérieux xD). Il avait dix ans. Il était très crâneur et turbulent. Les enfants se chamaillaient souvent. C'était comique. Ils se battaient même parfois. Et le plus étrangement, c'est Electre qui gagnait. Peut-être qu'Oliver la laissait. Peut-être que ce chenapan avait un brin de politesse. On n'en sut jamais rien. Comme Isabella faisait venir un maître d'armes exprès pour former le garçon, la fille y participa aussi. Le maître était une vieil homme doux et acceptait la présence de la fillette avec joie.
    Le duo aimait à se promener. Dans leurs belles parures. Et il y a une chose qui les fascinait. Les saltimbanques. Parfois à la maison ils s'entraînaient à jongler. Et cassaient le beau service à thé de Isabella. Celle-ci ne se fâchait jamais. Elle caressait les cheveux de ses enfants en souriant, comme celui de Elea.

    Quand elle eut quatorze ans, ils déménagèrent, avec leurs servants. Ils habitaient désormais avec des amies à miss. Celle-ci étaient aussi divinement belles. C'en était incroyable.
    Puis elle comprit comment la bande de jeunes femmes gagnaient de l'argent.
    Chaque soir, des hommes venaient. Tous bien habillés. Mais tous différents. Ils repartaient au matin.
    Quand elle comprit, elle fut horrifiée et se confia à Oliver. Celui-ci éclata de rire et se moqua d'elle. Lui, il le savait depuis longtemps. Vexée, elle s'enferma dans sa chambre.
    Les jours suivants, les prostituées avaient compris que Eleanor savait. Elles ne voyaient qu'une seule solution. La former à son tour. Elle se débattait furieusement. Au grand jamais de sa vie elle ne voudrait gagner de l'argent par cela. Elle aurait préféré mourir. Elle qui avait toujours rêvé de liberté. Dans son regard vide, perdu, elle recherchait une lueur qui la fasse vivre et bouger. Elle aurait voulu chercher un but pour se battre et mourir. Elle aurait voulu avoir une vie héroïque. Et on lui promettait de la bassesse...
    Oliver devint très distant avec elle les jours suivants. Il était horriblement froid.
    Elle avait perdu son seul soutien.

    Dans la semaine qui suivit, un homme se présenta. Grand, massif. Et riche. Vieux. Il dit qu'il venait voir miss Isabella.
    Et dès qu'elle se présenta, il sortit son épée du fourreau et la transperça.
    Sans dire un mot, il sortit.
    La maisonnée pleurait autour du lit tant décoré de miss Isa. On savait tous que le docteur n'allait rien pouvoir faire. Les saignées feraient empirer l'hémorragie. Les tisanes faisaient accélérer le flux du sang. La blessure et les pertes étaient trop importantes.
    Et un matin de janvier la maîtresse de la maisonnée rendit l'âme.

      « Oliver, ne ressens-tu donc rien ? »
      « Si. Mais je ne pleure pas. Vois que désormais, tu peux choisir ton avenir. »
      « Retourner à la rue ? Oliver, pense un peu donc ! »
      « Écoute. Le père de miss a été horriblement furieux d'apprendre la situation de sa fille. Je comprends sa colère mais je dois avouer qu'il est allé trop vite. C'était un honnête tapissier. »
      « Oliver, que vas-tu faire maintenant ? Tu es un homme. »
      « … Non. Je sais pas. Enfin, je n'en sais rien. Moi non plus je n'ai pas envie de mendier. Je vais tenter d'être garde. C'est la seule chose que je sais faire, tenir une épée. Ou même me proposer sur des bateaux. Tenter de devenir riche là-bas. »
      « Figure-toi que moi aussi, Oliver, je ne sais que tenir une épée. Mais moi, contrairement à toi, je ne pourrai vivre uniquement avec cela. Je suis une fille. »
      « Tu sais.. »
      « Oui ? »
      « Ca me fait bizarre que tu m'appelles Oliver. C'est miss qui m'a donné ce prénom. Il n'a aucune signification pour moi. »
      « C'est... exactement... comme pour moi... Je t'appellerai Oreste, mon frère. »
      « Je t'appellerai Electre, ma sœur. Et maintenant arrête de pleurer. »
      « Pourquoi ? »
      « Tu as toujours rêvé de voyager librement, non ? Regarde, le froid a tué quelques uns des troubadours qui sont à côté en ce moment. »
      « Tu es fou. Ils ne m'accepteront sûrement pas. »
      « Ils viennent chaque année. Ils nous connaissent bien. »
      « … On se reverra un jour, Oreste. »
      « On se reverra un jour, Electre. »
      « CESSE DONC DE ME SINGER ! »


I I I . A N D . I ' V E . C H O S E N . A . P S Y C H O !
Electre


    Votre nom ou pseudo : June, Hallo, Gun.
    Comment avez-vous découvert le forum ? Loki / Maks'
    Qu’aimez-vous/détestez-vous dedans ? bah euh j'ai du mal alors je fais pas mal d'anachronismes <__<
    Comment l’améliorer ? mettre l'explication des groupes plus en évidence.
    Rien à ajouter? Le code est long, je l'ai oublié <__< Sur ce, messires... non, donc sur cet ordre, mes sires... Bon je m'en rappelle pas <__< Alors euh... By Makak ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Electre. "La malédiction s'acharnera."   Mer 27 Jan - 20:45

    Bon bon bon, très agréable à lire, tout ça :3
    Hiii, tu crois qu'on aura droit à un Oreste aussi ? :DD

    Oh, tout est en ordre alors ne tardons plus : tu es officiellement validée, très chère ~ Bienvenue dans notre monde

    Unsettled > VALIDÉE
Revenir en haut Aller en bas
 

Electre. "La malédiction s'acharnera."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Dirty Prince } :: ♣ { Hors RP } ♣ :: || Welcome you... future victim :: • Archives-