{ Dirty Prince }


« Brave New World »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 S h a d :.: I could be what you want

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: S h a d :.: I could be what you want   Jeu 24 Déc - 2:03

♥️ . ♥️ . ♥️ b l a c k . h e a r t . j a c k ♥️ . ♥️ . ♥️


1.:. ShadowPlay

    Prénom } Shad
    Âge } 25 ans
    Orientation sexuelle } Homosexuel, non, Armandsexuel, non, Louisophile…bon. Princostueux.
    Fonction, métie, titre de noblesse } Majordome
    Signe caractéristique } Ses vêtements parfaitement clean, ses yeux rouges et le fait qu’il soit aux petits soins des princes 24/24h, 7/7 j
    Manie, habitude } Quand les princes lui donnent un ordre Shad a pour habitude de répondre par « Yes, my Lord. »
    Groupe } Extremist




2.:. Like Trinity

    Je pourrais être ce que ton cœur désire. Je pourrais faire ce que ton seul corps désire.
    Je pourrais être le pont entre toi et ce monde si noir.

    On raconte que les pièces d’échiquier de Louis sont les plus belle du royaume. De l’ivoire pur, sur un damier noir et blanc, brillant.

    Shad pourrait preque comparé à une partie d’échec. Noir. Et blanc. Sont les deux couleurs dominant sa physionomie. Le majordome possède une peau blanchâtre, forcément, elle n’est jamais exposée au moindre rayon de soleil, il est bien trop occupé à ajouter les dernières touches au repas des princes et de la princesse. Il en oublie même de manger parfois, et se crève à la tâche, à toutes les tâches possibles et imaginables. Si bien que sa physionomie, au cours du temps en a pâtit, son corps est osseux, seulement du muscle, aucune couche superflue d’une quelconque graisse. A force de soulever des piles et des piles d’assiettes on finit par se les sculpter ses avants bras.

    Même si Shad a ce teint maladif il n’en reste pas moins un homme imposant, même fort imposant dans son costume plus noir que le purgatoire. Méticuleux on ne le verra jamais débraillé, l’élégance ou rien. Inutile de chercher un défaut, il n’en a pas. Il est cet être qui sait qu’il doit être parfait pour plaire aux princes, que ça soit dans le domaine de ses capacité ou celui de son physique. Ainsi, après soigner les princes, il se soigne, même si la première option rend difficile la seconde Shad donne cette impression de respectabilité.

    Respectabilité mais pas petit ange, entendons nous bien, car Shad est ténébreux, terriblement ténébreux. Il est une ombre, ses cheveux sont brillants, lisses, pas aussi bien coiffés qu’il le souhaiterait mais assez pour ne pas être traités de « rebelles ». Son visage est plutôt froid, si ce n’est quand il laisse un sourire apparaître, qui d’ailleurs n’apparaît que quand les princes sont dans les parages, et encore ce n’est pas comme s’il avait les coins de la bouche étirés jusqu’aux oreilles. Non, c’était ce petit sourire mesquin et mystérieux. Mais un sourire ce n’est rien n’est ce pas ? C’est si facile de l’esquisser avec de l’entraînement. De fins sourcils haussés, des yeux toujours mis clos, de longs cils noirs, et ses yeux, ah ses yeux. Shad a les yeux rouges, enfin rouges. C’est surtout un marron flamboyant qu’on croit rouge à cause des petits vaisseaux sanguins de ses yeux. Mais d’un regard de rubis Shad perce ce qu’il veut, impressionnant visage, impressionnante carrure, impressionnant homme dont les yeux s’illuminent de désir quand un prince lui fait l’honneur de lui offrir sa présence.

    1m82 tout au plus. Des mains osseuses, abîmées par les tâches ménagères, cachées sous des gants blancs. Shad est le blanc, pureté royale, Shad est le noir, l’ombre des ténèbres des princes et Shad est le rouge de ses yeux, sa passion, son amour incessant et immortel. Une triade démontrant son appartenance complète à la royauté.





3.:. Sinner, I'm the Sinner.

    . Si le jeu du royaume était comparé à un jeu Shad serait sans aucune doute le valet.

    Dans les jeux de carte le valet a toujours été le mistigri. Car c’est avant tout ce qu’il est, main droite et ombre des princes notre éphèbe remplit la tâche qu’on lui a confiée comme il se doit. Non seulement vous ne pourrez jamais faire aucun reproche à la famille royale mais encore moins à son palais, ni à l’hygiène qui lui est apporté, ni à la nourriture, ni rien de ce qui a un jour été prit en charge par Shad. Il est celui qui veille silencieusement, méticuleux et peut être même maniaque de l’ordre et de la propreté. Après tout sa vie c’est ça, s’occuper de ces choses ménagères. Bien sûr il n’est pas seul et a plusieurs bonnes à son service, ainsi que des cuisiniers, jardiniers et autres divers employés des princes. Mais il est celui qui supervise leur travail, et le seul à pouvoir approcher de très près les princes.

    Toujours aux petits soins il n’y a qu’à lui ordonner, il le fera de bon cœur. Enfin, si ce sont les membres de la famille royale qui le lui ordonnent bien sûr, autrement on connaît le Shad qui donne des ordres, mais qui malgré tout, possède un sang froid et un calme hors du commun. Mais il ne faut pas pour autant le prendre pour un petit toutou sans cervelle ou une bonne poire, parce que Shad est tout sauf un esclave sans éducation, obéissant sans se poser de question, non. Il est peut être le seul qui peut se permettre de conseiller les princes après tout, mais ne les contredira jamais. Pas parce qu’ils sont les princes, mais parce qu’il est tout à fait d’accord avec leur agissements. Peut être qu’à ce niveau là le brun est aveuglé par ses sentiments, mais qu’importe, il est là, il est existe pour Armand et Louis qui sont sa seule raison de vivre, et s’il y a une chose qui peut le rendre heureux plus que tout c’est de rendre ces deux adolescents eux mêmes heureux.

    .Parce que oui, je ne l’ai pas précisé, mais si Shad était le valet il serait le valet de cœur.

    Débordant d’un amour sans limite pour Armand et Louis il leur a légué son âme, son corps et son cœur, sa personne entière. Même s’il a peut être une petite préférence pour Louis. C’est ce qui fait sa plus grande force mais aussi sa plus grande faiblesse. Complètement dépendant il pourrait faire n’importe quoi pour leur bon petit plaisir, malgré tout il n’est pas une simple petit marionnette et a ses avis, ses réflexions. Shad est sûrement la seule personne qui se soit sûrement montrée la plus sincère envers Armand et Louis, il les a toujours soutenu sans agir hypocritement, il est la personne la plus digne de confiance qu’on puisse trouver au royaume. Mais encore une fois ceci ne compte que pour la famille royale. On a jamais vu Shad en dehors du palais, à l’intérieur c’est un homme respectable, poli, serviable, sérieux, bref le parfait majordome. Pourtant un brin sombre et sarcastique. En fait, non, très sombre. On le comprend quand on a goûté à l’humour plus noir que noir du majordome. Sadique ? Oui, complètement. Masochiste ? Complètement aussi. Shad n’est qu’une ombre, et Shad est composé de ténèbres, il n’est poli que parce que les princes lui en ont donné l’ordre, il pourrait, d’un simple claquement de doigt d’eux être capable des pires atrocités. Car rien ne compte pour lui si ce ne sont les beaux yeux de ses maîtres, si ce ne sont leur santé et leur bonheur. Les autres ne sont rien. Lui même n’est que cette maudite ombre éclairé parfois par la lumière qu’ils diffusent d’une simple présence. Et ceux qui s’opposent à eux sont dans le tord absolu. Shad a reporté son amour sur deux personnes, Armand et Louis, beaucoup trop. Et tout ce qu’il pourrait apprécier d’autre ne vaut plus rien. Ce monde est si détestable…

    .Si Shad était une carte il serait le Valet de cœur noir.



4.:.Would you become my angel of darkness ?

    Je pourrais être tien, je pourrais être ton cœur, tes reins et ta chair.

    Shad n’a jamais connu autre chose que les murs du palais. Il fut conçu, né et élevé dans la demeure royale, c’est son monde. Pour une question de confiance et de sécurité les familles royales ont l’habitude de prendre des majordomes très jeunes pour s’assurer de leur fidélité ou même d’engager une famille sur plusieurs générations, histoire de ne pas engager des traîtres, des espions ou autres parasites. Shad fait partie d’une de ces familles. Son père avait servit le roi, sa mère avait astiqué les chaussures du roi, son grand père de même, et plusieurs générations avant lui en avait fait de même sans faillir ne serait ce qu’une seule fois à la tâche. Ainsi il y avait toute une petite industrie dans le château, une minuscule cité de privilégié qui travaillait pour les seuls bons plaisirs du roi et de la reine. Une fourmilière royale.

    Sa famille fut les majordomes, les bonnes, les jardiniers, les artistes, les cuisiniers, et la famille royale, bien qu’il était plus rare qu’on puisse approcher celle ci de près. Mais eux, les majordomes étaient une exception n’est ce pas ? Shad était attendu avec impatience et eut une enfance tout à fait heureuse. On lui apprit rapidement à se tenir calme, un enfant ne doit pas embêter le roi, même le plus jeune d’entre les serviteurs doit comprendre que lui aussi, il doit obéir et commencer au plus vite à apprendre toutes les tâches nécessaires pour le bien être de ses maîtres. Le père du petit brun était le genre d’homme qu’on pouvait qualifier d’irréprochable, il attendit longtemps pour avoir un fils et c’est le jour de ses 40 ans que son fils naquit. Aussitôt il se met en charge de lui enseigner son art, reportant ses espoirs sur lui, car il se faisait maintenant vieux, oui, on était vieux très vite à l’époque. La mère de Shad après avoir tendrement choyé son enfant mourut assez rapidement alors que le petit allait sur sa 8ème année. Il en fut très affecté moralement et resta dans une sorte de sombre transe pendant longtemps. Shad fit une sorte de crise d’adolescence avant l’heure, sombrant, alors qu’il était avant cet événement un enfant si joyeux, si heureux. Quelle désillusion. C’est aussi le moment où il découvrit entièrement ce qu’était le monde extérieur. Des rivalités, la peste, les opposants, quel trou de merde. Mais il n’y avait rien, rien pour lui. Il aimait beaucoup son père et vice versa mais après tout qu’était il ? Avait on vraiment besoin de lui ? Le roi, à vrai dire, l’avait il déjà regardé ? Son père, n’était il fier de lui que parce qu’il n’était que son reflet ?

    Ainsi voguait les pensées de plus en plus cyniques de Shad. Jusqu’au jour où… oh, il se souviendra toute sa vie de ces journées. Alors que le futur majordome allait sur ses 11 ans la ville se mit en fête : la reine mit au monde un enfant. Pas n’importe quel enfant, un beau petit héritier mâle de sang royal évidemment. Shad ne vit pas le nouveau né, c’était interdit, mais il ne pouvait s’empêcher d’être impressionné et curieux. Même s’il restait un enfant assez sombre il réussit à cacher cette partie de lui et tout faire pour que le nouveau né reste en vie, apportant son aide comme il le pouvait, et la famille royale lui faisait de plus en plus confiance. Deux ans plus tard naquit le second fils, Louis. Shad avait 13 ans.

    Quand il fut décrété que les princes étaient assez âgé pour rencontrer de nouvelles têtes Shad put enfin voir les deux petits princes. D’abord Armand, puis Louis. Ô adorables petits bouts d’hommes. Shad était charmé. Euphorique. Les rares moments où il pouvait s’occuper des deux frères était une sorte de paradis, et l’adolescent reporta sur les enfants tout l’amour que sa sensibilité pouvait apporter. Il n’y avait qu’eux. Il aimait également beaucoup s’occuper de la petite Eden mais…comment dire, ce n’était pas pareil. Elle lui rappelait bien trop sa mère. Toutes les femmes lui rappelaient que trop sa mère. Et il était bien trop occupé par les princes pour songer à courir après une potentielle femme. Shad ne comprit pas tout de suite ses sentiments, car ils ne sont pas saints.

    Le temps passa, et plus le caractère des petits se développaient plus Shad était heureux de s’occuper d’eux. On aurait pu croire à une mère et ses gosses mais l’amour que ressentait le pré majordome était d’un tout autre registre. Même s’il ne pouvait révéler quoi que ça soit la passion grandissait en lui, comme un poison qui parcourait ses veines sans qu’il ne puisse faire quoi que ça soit pour l’arrêter. Et plus il regardait les yeux de Louis et d’Armand plus il avait mal au cœur, et plus il les contemplait plus il se sentait euphorique d’avoir une telle chance d’être à leurs côtés.


    Seulement…quand Shad eu 18 ans plusieurs choses basculèrent. Il y avait quelques mois qu’il voyait les deux enfants changer, pour découvrir ce qu’ils n’auraient pas dû découvrir si tôt. Shad se doutait de ce qu’il devait se passer entre eux mais ceci ne fut confirmé que quelques années plus tard. Mais bien sûr il n’irait jamais révéler quoi que ça soit à personne. Mais un matin… le roi fut retrouvé mort. Beaucoup de choses changèrent au château après ça et son père fut renvoyé, laissant Shad être maintenant nommé majordome attitré de la famille royale restante, Armand, Louis et Eden.

    Shad ne semblait nullement perturbé et se contentait de remplir ses fonctions, un brin d’indifférence scotché au visage. Même s’il se doutait de ce qui avait pu se passer cette fameuse nuit, il n’était pas idiot. Il pouvait imaginer le roi se mettre en colère, porter la main sur eux, puis Armand, le plus grand des deux se venger cruellement. Malgré le fait que Shad ressentit depuis ce jour une sorte d’angoisse, la peur d’être abandonné par ses aimés. Mais il soutenait les princes à 200%, sa vie leur appartenait. Il aurait pu contester mais était tout à fait d’accord avec leurs agissements. Ainsi donc était son nouveau quotidien. Être au petit soin des princes qui grandirent sans l’aide de personne, même si Shad faisait un peu office de « papa » désormais. Et en même temps que Armand et Louis grandissaient, plus son amour et sa vénération à leurs égards flamboyaient. Plus ces petits corps poupons quittaient le monde de l’enfance pour se changer en adolescents, en bels adolescents plus Shad était en proie à des crises de manque, il péterait un plomb et ne pourrait plus se retenir un de ces jours, c’était certain. Il les aimait. C’est tout ce dont il était sûr. Mais, majordome noir, il se contentait de rester du côté de l’ombre, prêt à servir, prêt à faire don de sa vie, de sa personne entière.



5.:. IRL

    Votre nom ou pseudo } Line
    Comment avez-vous découvert le forum ? Audy m’en a parlé
    Qu’aimez-vous/détestez-vous dedans ?
    Comment l’améliorer ?
    Rien à ajouter ?


Dernière édition par Shad le Jeu 24 Déc - 3:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: S h a d :.: I could be what you want   Jeu 24 Déc - 2:25

    Eh, c'est ton amoureux qui te valide, t'as vu un peu la chance <3

    BOn. Je. SUIS. JALOUSE. DE TOI. Je le veuuuux pour moi toute seule <33

    I WANT TO FUCK HIM <3 *SBAF* J'aime et j'aimerais toujours ta façon d'écrire, j'ai vu aucunes fautes, juste un mot répété un moment mais je sais même plus >/////< Tu le joue bien, il est le digne majordome de Louis et Armand. *et oui, tu me le dit, c'est Seb quoi XD*

    Je ta valide donc sans attendre, et j'exige un topic avec toi un jour <33333

    Comme on a vu, je déplace pas pour que tu puisses mettre tes zolies images, et demain, quelqu'un s'en chargera surement <33 En attendant, je te met ta couleur, si c'est pas un peu la classe <3

    VALIDEE > EXTREMIST.

    EDIT : Je vérouille et je déplace =D
Revenir en haut Aller en bas
 

S h a d :.: I could be what you want

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Dirty Prince } :: ♣ { Hors RP } ♣ :: || Welcome you... future victim :: • Archives-