{ Dirty Prince }


« Brave New World »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lady Alicia, froide comme la glace mais brûlante en elle ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Alicia
avatar
Messages : 9
Localisation : Vous voudriez bien savoir ...
Âge du personnage : 17 ans.
Fiche du personnage : Je vais la commencer ...
RPs : Je suis impatiente d'en faire !



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre:
MessageSujet: Lady Alicia, froide comme la glace mais brûlante en elle ...   Mer 20 Fév - 21:56

[list]I – Le Cadavre Exquis :

    Prénom : Lady Alicia Doyle
    Âge : 17 ans - 7 novembre 19994
    Orientation sexuelle : Je regarde les hommes mais ils me sont encore inconnus ...
    Fonction, métier, titre de noblesse : Comtesse mais c'est mon secret ...
    Signe caractéristique : Sous mes airs froids, ce trouve une passion ardente.
    Manie, habitude : Hum ... je passe toujours ma main dans mes longs cheveux, manie qui j'ai depuis toujours et je lance un regard glacial.
    Groupe : Je voudrais être extremist.

    II – Autopsie du Macchabée :

    Je suis belle, je le sais et je l'ai toujours su, avant, je considérais cela comme un avantage car j'étais admirée de tous mais aujourd'hui ma beauté continue d'attirer les regards, chose que j'évite le plus possible. J'ai toujours aimé mon corps fin et et effilé même s'il est encore celui d'une jeune fille de 17 ans. Je fais toujours attention à ma posture ayant été éduquée pour toujours être élégante à regarder, me tenir droite, faire des gestes délicats, c'est devenu une habitude. Mon visage est bien dessiné et mes traits sont fins agréables à regarder mais je trouve mon teint trop pâle, en me regardant dans un miroir, j'ai l'impression de voir un jeune corps frêle même si intérieurement je sais que je suis forte. Mes yeux font partie de mon charme, en effet, il n'est pas courant de croiser quelqu’un ayant les yeux d'un aussi profond bleu azur qui captent plus d'un regard chez le gente masculine. La ligne de mon nez est droite est fine et elle mène à mes lèvres rosées qui jamais n'ont appartenues à un homme. Mon visage est encadré d'un cascade de longs cheveux bruns aux doux reflets cuivrés, toujours lisses à la perfection et m'arrivant jusqu'à la taille, je les laisse virevolter librement en passant ma main de temps en temps pour les démêler. Ils déferlent sur mes frêles épaules et poursuivent le long de ma fine taille suivie de mes jambes fuselées. Malgré la situation actuelle du pays et le fait que je sois en fuite et éternellement cachée je ne peux m’empêcher de garder certains habits de mon ancien statut même si je m'arrange pour passer juste pour une jeune femme aimant s'habiller. Je porte beaucoup de robe pourpre foncées, noires, grises, mes couleurs préférées et je n'oublie jamais mon bandeau qui retient mes longs cheveux, évitant ainsi d'avoir des mèches gênantes devant les yeux. Voilà comment l'on me voit de l'extérieur.

    Mais laissez moi vous montrer Alicia. Moi.
    Mon beau visage reste très souvent froid, ne trahissant pas d'émotions, il faut que je sois extrêmement gênée ou terrorisée pour que je paraisse désemparée devant les autres. Je sais que quand les gens me voient s'ils se disent que je ne ressent rien, que je suis glaciale … mais sous cette froideur, je ne suis qu'une jeune fille. Si je pouvais montrer mes émotions, je serais une jeune femme passionnée, n'ayant pas peur de profiter des plaisirs de la vie car oui, j'ai des peurs tout comme je possède des fantasmes.
    Sous mes airs de jeune femme mince et innocente, ce cache une vraie combattante sachant manier l'épée à la perfection et ayant un esprit autant aiguisé que son arme. Une autre facette est que comme toute ma famille, j'ai voué une fidélité absolue à la monarchie et je ferai tout ce que celle-ci m'ordonnera ou et telle est mon ambition, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour ramener le prince au pouvoir, seulement aujourd'hui je est seule … comment agir ?
    Me voilà, gelée et brûlante à la fois. Comment dire … je pense être aussi sadique, j'aime voir les autres souffrir, en particulier ceux qui m'importent et m'ennuient, j'adore voir leurs peurs dans leurs regards affolés et leur corps soumis aux spasmes. Je suis assez autoritaire et orgueilleuse car je connais mes qualités et mon rang.

    III – Chronique Sordide :


    Dès sa naissance, le destin d'Alicia était désigné comme prestigieux, en effet, elle était l'enfant tant attendu après des années durant lesquelles ses parents essayaient tant bien que mal d'avoir un enfant, un héritier. Et après nombre d'enfants morts nés ou n'arrivant pas à atteindre l'âge de la naissance, Alicia fût comme une délivrance pour eux. C'est pourquoi ils voulaient qu'elle soit parfaite car elle était l'avenir de la famille Doyle et tout l'honneur de celle-ci reposait sur ses très jeunes épaules. Si ses parents l'aimaient, ils n'étaient jamais présents pour Alicia lors de ses premières années et les seuls personnes qu'elle côtoyait étaient les serviteurs qui avaient l'interdiction de lui parler et son précepteur, un vieil homme dont la jeunesse était partie il y a bien longtemps. Pour qu'elle soit parfaite, il fallait la meilleure éducation possible et stricte, c'est pourquoi sa vie était rythmée par les nombreuses leçons qu'elle devait suivre : anglais, littérature, français mais aussi allemand, mathématiques, physique, biologie, arts, danse, musique mais aussi la diction, les cours de prestance, l'équitation et le maniement des armes. Elle grandit dans son monde, sans vraiment apprendre à connaître le l'extérieur si ce n'est dans les nombreux livres qu'elle possédait. Car c'est ce qu'Alicia préférait, ses livres dont elle pouvait rester plongée dans leurs histoires pendant des heures et des heures même si elle devait reconnaître qu'elle aimait autant la musique puisqu'elle adorait jouer du violon. C'est seulement vers l'âge de quatorze ans qu'elle commença à fréquenter d'autres personnes que ses serviteurs alors que nombre de jeunes filles de son âge étaient déjà fiancées ou promises, mais ses parents voulaient le meilleur pour leur famille et donc le meilleur parti pour leur fille. Et cela n'était pas pour déplaire à Alicia qui n'avait aucune envie de se marier aussi tôt, elle ignorait tout du mariage, de la vie à deux … Et puis le plus important, ce n'était pas son occupation principale alors elle laissait donc cela au second plan malgré les nombreuses demandes. Bien sûr, il arrivait que son regard traîne un plus longtemps sur un homme qu'un autre, mais ça restait juste une simple attirance. Le temps passa et les tensions entre le peuple et la royauté augmentaient, Alicia le sentait bien mais préférait rester chez elle et continuer de se perfectionner dans tous les domaines possibles de son éducation.

    Tous les jours étaient une éternelle répétition, elle s'éveillait dans son immense chambre baignée de la douce lumière matinale et sortait à regrets de la chaleur de ses couvertures avant d'aller ouvrir la grande fenêtre principale de sa chambre pour contempler les jardins où les jardiniers s'affairaient depuis l'aube. Un léger soupire ne pouvait se retenir de s'échapper de ses lèvres en pensant aux nombreuses tâches et obligations qui l'attendaient … Puis la jeune fille allait se laver, s'habiller et se pomponner, seule car elle avait horreur que les domestiques s'en occupent, l'eau ruisselait sur sa peau et elle fermait les yeux pour profiter de se rare moment qui n'appartenait qu'à elle. Sa robe l'attendait, bien pliée sur la chaise à côté de son lit, accompagnée de son bandeau habituel et de ses chaussures. Une fois habillée, elle descendait les grands escaliers de marbre et se dirigeait vers la salle à manger où son déjeuné l'attendait … comme tous les matins. La grande demeure était silencieuse, les domestiques vaquaient à leurs travaux en silence. Le Comte était déjà parti au château s'occuper des affaires dont il avait la charge et la Comtesse devait être en train de donner des instructions aux jardiniers pour faire les nouvelles plantations. Alicia mangeait peu, c'était une des raisons qui lui donnait cet aspect frêle, puis elle se rendait à ses premiers cours, qu'elle suivait pendant des heures sans s'arrêter et où elle essayaient d'être la meilleure sous les regards sévères de ses professeurs. Le seul moment où elle sortait, c'était en fin d'après midi, quand elle se rendait au château … car une autre obligation était de se montrer pour bien faire voir sa famille. Mais elle détestait ce devoir, en effet, fréquenter les jeunes filles de son âge ne lui était guère appréciable vu qu'elles n'avaient pas du tout les mêmes centres d'intérêts, alors elle déambulait dans le château, observant les moindres détails, regardant les autres nobles … mais n'allait jamais se mêler à eux, ne laissant jamais le moindre son s'échapper de ses lèvres. Elle ne rentrait que tard le soir, allant directement dans sa chambre sans manger pour être enfin au calme. C'est ce moment là qu'elle préférait, comme elle pouvait lire tranquillement ou jouer quelques airs au violon. Et voilà … une routine qui ne s'arrêtait jamais. Et elle aurait pu continuer encore des années si les révoltes n'avaient pas eu lieu …

    Alicia se rappelait très bien cette journée … cela faisait déjà longtemps que les tensions entre les nobles et le peuple étaient présentes et la jeune fille savait que cela ne laissait rien de bon se présager. Depuis quelques temps de nombreuses violences se faisaient ressentir et cette journée, tout éclata. Elle se rappela … son père lui avait ordonné de rester dans leur demeure :

    - Alicia, tu resteras ici et tu ne bougeras pas … si nous ne revenons pas … sois fière de notre nom.

    Et c'est en silence qu'il lui embrassa le front et partit, sans rien ajouter d'autre, sa femme le suivant.
    Alicia resta donc seule, les secondes paraissant des heures et se mordant les doigts jusqu'au sang. De chez elle, elle ne pouvait rien savoir … jusqu'au moment où un jeune majordome arriva en courant et totalement essoufflé. Alicia le regarda :

    - Parle, Edward.

    Le jeune homme baissa le regard, craignant celui de la jeune comtesse et essaya de reprendre son souffle avant d'arriver à répondre tout bas …

    - Je … je suis désolé … les révoltés … ils ont attrapé votre père Monsieur le Comte … et également votre mère … ils ont voulu résister … mais les autres étaient … trop nombreux … je suis désolé …

    Alicia s'était préparé à cette éventualité et étrangement, elle ne ressentit qu'une légère vague de tristesse. Ses parents … plutôt ces étrangers. La première idée qui lui vint à l'esprit fût qu'elle était devenue la nouvelle Comtesse Doyle, la dernière de sa famille. Et ce statut lui imposait de reprendre les fonctions de son père, de servir la royauté.

    Et les princes ? La princesse ?

    Le domestique leva les yeux et répondit, un petit sourire au coin des lèvres.

    Les deux princes sont aux mains des révoltés, la princesse ne tardera pas à être attrapée également.

    Aux mains des révoltés … si elle y allait, elle ne ferait que subir le même sort … en plus sa famille était réputée pour être une des plus loyales donc Alicia savait qu'elle serait aussi recherchée. Et la jeune fille remarqua le changement d'expression du majordome, Edward qui était au service des Doyle depuis longtemps et qui avait presque grandi avec elle … pourquoi ? Il s'approcha d'elle et garda ce petit sourire alors qu'Alicia s'éloigna de lui … Il continuait d'avancer.

    Ils vont venir et vous le savez. Les princes n'ont que ce qu'ils méritent pour leurs actes. Mais pourquoi reculez vous donc, Alicia ? Nous avons presque grandi ensemble, avez vous peur de moi ?

    Alicia arriva contre le mur, ne pouvant plus reculer et ne lâchant pas Juan du regard.

    Que … que fais tu … ?

    Le jeune homme la rejoignit et se mit tout près d'elle, tellement près qu'Alicia pouvait sentir son souffle chaud sur son visage, elle ne pouvait le lâcher du regard, ne comprenant pas pourquoi il agissait ainsi.

    Hum, pourquoi ? Alicia … tu n'en as aucune idée ?

    Non … tu me fais peur …

    C'était la première fois qu'il osait la tutoyer, ses yeux la dévoraient avec envie et Alicia sentit son ventre se nouer.

    Alicia … ma Alicia … aujourd'hui je peux te le montrer … je ne crains plus les représailles, Alicia … si tu savais à quel point … je t'aime …

    Alicia sentit les lèvres du jeune homme se poser sur les siennes avec douceur et la jeune fille ne pouvait plus bouger, répondant instinctivement au baiser, entendant les révoltés approcher au loin. Edward lâcha ses douces lèvres et la regarda.

    Ils arrivent … Ils savent que je suis venu, je leur ai dit que je m'occuperai de toi …

    Alicia sentit son cœur battre plus fortement dans sa poitrine, tellement fort que ça en devenait douloureux et elle n'arrivait pas à parler, juste à le regarder.

    Alicia, tu sais ce qu'ils vont faire aux personnes comme toi … je sais que je ne peux te demander de trahir les engagements de ta famille mais … je ne peux pas non plus les laisser te toucher … te faire du mal … Je leur dirai que j'ai fait ce que j'avais à faire. Toi tu dois partir …

    Oui …

    Jamais Alicia ne s'était doutée des sentiments d'Edward, elle le voyait juste comme le garçon avec qui elle avait grandi et qui avait partagé quelques jeux pendant son enfance. Et il était prêt à prendre des risques pour qu'elle puisse s'enfuir … et c'est ce qu'elle devait faire. Alicia l'embrassa à nouveau, comme pour le remercier, avant de s'éloigner et de lui jeter un dernier regard. Elle passa prendre son arme puis remplir sa bourse en entendant les cris menaçants se rapprocher. La jeune fille se dépêcha d'aller dans les cuisines et de sortir par la porte de derrière, donnant sur le jardin qu'elle traversa à toute vitesse en se tordant plusieurs fois les chevilles. Une fois arrivée à l’orée du bois bordant la propriété, elle jeta un dernier regard vers sa demeure, celle qu'elle avait toujours connue, elle sentit son cœur se déchirer en devant partir … puis elle tourna définitivement la page et s'enfonça dans la forêt. Quand elle aperçut la ville se dessiner au loin, elle s'avança, le regard baissé et évita de croiser les regards se disant qu'au moins, les révolutionnaires étaient en ce moment avec les princes ou s'occupaient des autres nobles … Alicia se dépêcha d'entrer dans un hôtel sur la rue principale dont elle savait qu'ils avaient des logements à loyer. La vieille femme qui apparut à l'encadrement d'une porte la toisa un instant avant de s'exprimer

    C'est pour quoi ?

    Une … chambre à louer ?

    Ça dépend … de quoi payer ?

    Oui.

    Dans ce cas j'ai p'être un truc pour toi, sous les toits, ça te va ?

    Oui.

    La femme tendit la main et Alicia y déposa une pièce que la propriétaire s’empressa d'examiner.

    Hum, c'est d'accord, sous les toits.

    Elle amena la jeune comtesse jusqu'à sa chambre puis repartit avant de se retourner vers elle

    J'marque qui sur l'registre ?

    Victoria, Victoria Nigtray …

    D'accord Victoria.

    Elle ignorait pourquoi elle avait choisi le prénom Victoria mais au moins elle avait eu le réflexe de donner un faux nom. Alicia regarda sa chambre et elle qui s'était attendue à une misérable mansarde fût assez étonnée de voir que ça chambre était assez belle, possédant un grand lit, un bureau, une armoire … et elle était assez spacieuse. Alicia alla ouvrir la fenêtre qui offrait une belle vue sur la ville.

    « Ils doivent penser que j'ai été attrapée … Edward a du leur dire qu'il m'avait tuée … »

    Elle ne savait pas pourquoi mais intérieurement elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance, il l'aimait … et même si elle ne ressentait pas la même chose que lui, elle lui faisait confiance.

    Les temps passèrent et Alicia continua de chercher des informations sur la situation du dernier prince, Armand, c'était son devoir que d'essayer de faire revenir l'ancien régime. Mais elle était réaliste, seule, elle ne pouvait rien faire. Mais comment trouver les autres qui avaient la même ambition ?
    Alicia avait une petite fortune et ne manquait de rien mais pour se fondre dans la masse, elle ne devait pas s'isoler et c'est pourquoi elle chercha un nouvel emploi, emploi qu'elle réussit à trouver au théâtre en tant que violoniste. Elle jouait avant les pièces de théâtre afin de divertir les spectateurs … voilà comment commença sa nouvelle vie …




    IV – Anastasie censure :

      Votre nom ou pseudo : Alicia ^^
      Comment avez-vous découvert le forum ? Par internet, d'un forum Rp à un autre ...
      Comment l’améliorer ? J'aime bien ^^
      Rien à ajouter ? euh ... je ne vois pas de catégorie présentation en cours ... et je suis impatiente de Rp ^^. Ah oui le code ! : [code pas vraiment vraiment validé par Armand *jetée*]








Dernière édition par Lady Alicia le Sam 23 Fév - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Alicia
avatar
Messages : 9
Localisation : Vous voudriez bien savoir ...
Âge du personnage : 17 ans.
Fiche du personnage : Je vais la commencer ...
RPs : Je suis impatiente d'en faire !



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre:
MessageSujet: Re: Lady Alicia, froide comme la glace mais brûlante en elle ...   Ven 22 Fév - 21:23

Et voilà ! Fini ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand

{ What a sadistic smile, my Lord...}

avatar
Messages : 104
Âge du personnage : 17 ans
Fiche du personnage :

RPs : "Un ange à ma table" - Louis (inachevé)

A joyful cup of tea? - Loki (inachevé)

"J'embrasse mon rival, mais c'est pour l'étouffer." - Vidal (en cours)



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Prince tyrannique
MessageSujet: Re: Lady Alicia, froide comme la glace mais brûlante en elle ...   Sam 23 Fév - 2:00

    Bienvenuuuue ♥

    Voila un petit personnage parfait 8D Il n'y a pas de faute, en tout cas ça fait du bien aux yeux dans ce monde de brute/sblarf et le contexte est bien assimilé!
    Malgré tout, avant que je te valide, il manque un petit quelque chose à fouiller du côté du règlement ^^ (une petite phrase wtf qui se balade, l'air de rien)

    [Ah, c'est qu'il n'y a pas de catégorie "présentation en cours", la fiche est à poster ici même comme tu l'as fait et c'est suffisant X)]

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Alicia
avatar
Messages : 9
Localisation : Vous voudriez bien savoir ...
Âge du personnage : 17 ans.
Fiche du personnage : Je vais la commencer ...
RPs : Je suis impatiente d'en faire !



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre:
MessageSujet: Re: Lady Alicia, froide comme la glace mais brûlante en elle ...   Sam 23 Fév - 19:41

Ah oui la petite phrase ... voilà elle est ajoutée ˆˆ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armand

{ What a sadistic smile, my Lord...}

avatar
Messages : 104
Âge du personnage : 17 ans
Fiche du personnage :

RPs : "Un ange à ma table" - Louis (inachevé)

A joyful cup of tea? - Loki (inachevé)

"J'embrasse mon rival, mais c'est pour l'étouffer." - Vidal (en cours)



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Prince tyrannique
MessageSujet: Re: Lady Alicia, froide comme la glace mais brûlante en elle ...   Lun 25 Fév - 17:52

    La phrase n'est pas entière. Mais je ne me sens pas d'humeur à enquiquiner de pauvres hères aujourd'hui, alors tant pis, je te valide gracieusement.
    De toute façon si le règlement n'est pas respecté cela se verra.

    Validée > Extremist!

    Amuse toi bieeen ♥

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Lady Alicia, froide comme la glace mais brûlante en elle ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lady Alicia, froide comme la glace mais brûlante en elle ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Dirty Prince } :: ♣ { Hors RP } ♣ :: || Welcome you... future victim :: • Fiches validées :: Extremist-