{ Dirty Prince }


« Brave New World »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Calliste ~ Moi j'ai trouvé des ciseaux, moi une aiguille à coudre ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calliste
avatar
Messages : 4
Localisation : Perdue dans la vie.
Âge du personnage : 18 ans
Fiche du personnage : [url=adresse de votre fiche]Ici[/url]



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Couturière
MessageSujet: Calliste ~ Moi j'ai trouvé des ciseaux, moi une aiguille à coudre ♪   Lun 25 Juin - 12:39

    I – Le Cadavre Exquis



      Prénom : Calliste
      • Calliste vient du grec « kallistos » ce qui signifie « le plus beau » ou « la plus belle ». Ce prénom mixte lui a été attribué avant sa naissance par son arrière-grand-mère qui soutenait mordicus qu’au vu de la beauté de ses parents, l’enfant serait forcément superbe.
      Âge : 18 ans
      • Cet âge est très approximatif, avec une marge d’erreur d’environ dix mois. À l’exception du jour et du mois (29 avril), Calliste ne sait rien de sa date de naissance et il n’existe aucune archive à ce sujet. Mais bon, elle s’en fiche un peu.
      Orientation sexuelle : Bisexuelle
      • Si Calliste s’intéressait à la chose, nul doute qu’elle se tournerait autant vers les dames que les messieurs. Mais pour l’instant, la sexualité lui est aussi abstraite que la notion de temps ou de politique.
      Fonction, métier, titre de noblesse : Couturière
      • Alors que la tradition familiale stipule que les femmes doivent être apothicaires et les hommes couturiers au château, Calliste a décidé quand son frère a quitté sa famille de prendre le relais et de devenir couturière à sa place. Toutefois, elle n'exerce plus beaucoup à la cour. Vous comprenez pourquoi...
      Signe caractéristique : Cheveux blancs et air absent
      La décoloration de ses cheveux vient d’un grave choc traumatique survenu dans son enfance, tandis que son air absent est causé par son accoutumance à l’opium et au cannabis.
      Manie, habitude : Droguée
      • Comme dit juste au-dessus, Calliste est devenue accro à l’opium. Suite au choc ayant causé la dépigmentation de ses cheveux, elle était si perturbée que, pour la calmer, sa mère lui prépara une mixture à base d’opium, en forçant accidentellement la dose. Le traitement s’étala sur de longs mois qui causèrent rapidement une dépendance au psychotrope.
      Groupe : Guys
      Calliste ne se soucie pas des affaires de la politique, d’une part parce qu’elle n’y comprend rien, d’autre part parce que sa somnolence constante et la drogue qu’elle consomme embrument un peu sa réflexion.


    II – Autopsie du Macchabée



    PHYSIQUEL’apparence est le vêtement de la personnalité


      Cerner le vêtement
      Fantôme mélancolique, Calliste sait se faire passer inaperçue. Malgré sa délicate beauté de poupée en porcelaine, son charme endormi, sa silhouette élancée, sa minceur telle qu’on a peur de la briser en la prenant par la main, sa poitrine petite mais présente, elle disparaît dans les ombres. Si un jour vous la croisez, je peux vous assurer que vous l’oublierez sitôt qu’elle aura quitté votre champ de vision. Et pourtant…

      Échantillonnage du tissu
      Sa peau diaphane et rosée, au velouté de pêche, laisse par sa finesse apparaître par endroit un réseau de veines bleutées qui palpitent comme le cœur d’une mésange. C’est que Calliste ne s’expose presque jamais au soleil, dont elle supporte mal la lumière et la chaleur. Quelques grains de beauté viennent dessiner sur son ventre la constellation de l’Horloge, sur son épaule gauche celle du Poisson volant, et, à cheval sur son dos et sa jambe gauche, le Dragon. Cette peau est tellement délicate, semble tellement fragile qu’on imagine facilement un simple coup de vent la déchirer.

      Gammes de coloris
      Le vent, puisqu’on en parle, se lève ; comme de coutume, il dérange sa chevelure arachnéenne, coiffée de manière désordonnée. Seule deux mèches qui ondulent légèrement encadrent sa tête et masquent ses petites oreilles semblables à ces coquillages qui chantent les vagues de la mer. Ses cheveux, jadis d’un noir de jais qui soulignait ses traits, se sont décolorés suite à un choc traumatique, et leur blancheur de neige ne fait que rendre le visage de la jeune femme plus nuageux et évanescent que jamais. Elle a d’ailleurs la figure assez charmante ; un front haut, des yeux gris perle ourlés de longs cils rêveurs, un nez légèrement en trompette et une petite bouche aux lèvres fines, d’un rose si clair qu’on le croirait transparent, qui cachent des dents qu’on croiraient venues d’un collier de perles fines. Calliste se mord souvent dans son sommeil, d’où les multiples petites coupures sous ses lèvres.

      Ornements et finitions
      L’air mélancolique de cette composition digne de Botticelli est la cause de son regard embrumé, absent, qui semble glisser sur les choses et la vie comme si rien ne les accrochait, comme si Calliste venait juste d’émerger d’un long sommeil et qu’elle se tenait là, toujours somnolente. Très peu d’expressions viennent troubler cette sérénité absente : quelques larmes qui mouillent ses yeux noircis d’une tristesse passagère, un sourire timide, une surprise à peine rendue par un haussement incertain des sourcils.

      Tracé du patron
      Calliste mesure environ un mètre septante-cinq et se grandis encore par son port altier, mais son renfermement semble annihiler sa taille. Dans sa démarche et ses gestes, tout chez la jeune femme respire la somnolence et le détachement. À petit pas, les bras bougeant imperceptiblement en rythme, elle marche la tête baissée et légèrement tournée de côté, son doux regard se posant sur les choses sans les percevoir. Absolument tous ses mouvements semblent s’effectuer au ralenti, avec une lenteur indolente, une légère maladresse. Immobile, rien ne semble changer chez elle ; si vous vous aventurez dans une fumerie d’opium, c’est à peine si vous la verrez, assise dans le coin le plus sombre et le plus éloigné, disparaissant presque dans les moelleux canapés, inspirant sa pipe sans bouger un seul muscle et relâchant la fumée d’une manière absente, ses yeux troublés par une petite étincelle de bonheur. Dans sa boutique aussi elle évolue comme sous l’eau, indécise, hésitante, alors qu’elle sait parfaitement où se trouve ce qu’elle cherche.

      Mouvements, plis et drapés
      Toutefois, cette nonchalance peut disparaître si Calliste s’estime en danger ou devant agir rapidement. La créature songeuse et ensommeillée se change en combattante bourrée de réflexes. Gare à vous si vous baissez votre garde devant son air absent, car derrière se cache un cerveau entré en ébullition qui n’hésitera pas à donner l’ordre de vous trancher en rondelles à l’aide des lames qu'elle cache dans les replis de ses manches pour se défendre, le cas échéant. Elle fait aussi preuve d’une vélocité non négligeable et d’une grande souplesse, mais souffre d’un manque regrettable d’endurance et ne pourra jamais tenir tête à un garde une fois l’effet de surprise dissipé.

      Rendu final et essayages
      Calliste conçoit elle-même ses vêtements, d’où leur originalité et la richesse de leurs étoffes, puisqu’elle puise à volonté des velours moirés, des dentelles transparentes et de la soie sauvage dans les réserves familiales, les hommes ayant été durant des générations couturiers à la cour. Sa tenue préférée est une robe très courte, taillée dans du velours bleu profond, avec sur le devant un plastron de coton blanc neige fixé par de gros boutons. Afin de marquer une séparation entre la pâleur de sa peau et le blanc du vêtement, elle porte une cravate noire un peu trop grande pour elle. Les manches de cette robe lui ont demandées de longues heures de confection. Elle se composent d’une partie bouffante qui couvre les épaules, en soie blanche, puis se prolongent par du velours bleu d’où émergent de nombreux replis de dentelle, couvrant totalement ses mains fines et longues. À la jonction entre les deux tissus se trouve un ourlet argenté qui forme un petit motif dentelé, comme un squelette d’aile d’oiseau. Elle se chausse avec des bottes très souples, blanches, qui montent au-dessus de ses genoux.



    CARACTÈREUne personnalité n'est qu'une erreur persistante


    Batiste
    Fine toile de lin.
    Ceux qui connaissent mal Calliste vous résumeront son caractère en un seul mot : vacuité. Il est vrai que Calliste est une personne transparente. En apparence, comme le fil de lin, elle n’a rien d’intriguant, pas d’originalité, pas de personnalité. Au milieu de tous les tissus colorés qui forment le monde, elle est le petit mouchoir blanc que personne ne remarque. Son visage, en permanence inexpressif et endormi, teinté de mélancolie, ne transmet aucune émotion, pas plus son regard qui ne transmet rien à part une sorte d’ennui constant. Très stoïque, détachée du monde extérieur, elle donne l’impression d’évoluer dans un univers parallèle où rien de ce qui arrive dans son entourage ne l’affecte. Qu’on la bouscule, qu’on l’interpelle, elle réagira de la même manière, c’est-à-dire qu’elle ne réagira pas. Elle bougera peut-être la tête de quelques millimètres, s’arrêtera sur place comme si son temps propre avait été suspendu, avant de reprendre sa marche silencieuse.

    Calliste a une personnalité, il est vrai, mais introvertie ; c’est une jeune fille naturellement placide et neutre, qui évite de se prendre la tête. D’une grande timidité, elle fuit les devants de la scène et apprécie la solitude tout autant que le calme, car les foules bruyantes la rendent agoraphobe. Portée par la vie sans tenter de se soustraire à son courant, elle accueille les choses comme elles viennent, se contente de survivre au jour le jour sans se poser de questions. Terrifiée par les malentendus que causent les mots, elle préfère le langage du corps, plus simple et fiable ; sa plus grande hantise est de blesser quelqu’un ou de mal se faire comprendre, aussi parle-t-elle très peu. Si elle n’a pas d’autre choix que de s’exprimer, elle le fera de manière très concise avec une voix monotone, sans quitter son visage inexpressif, pour écarter toute possibilité de mauvaise interprétation de ses propos à cause d’une quelconque expression.

    Indienne
    Étoffe de coton peinte.
    Mais Calliste est avant tout une personne douce et agréable, très facile à vivre et très sympathique. Malgré ses manières réservées, elle est digne de confiance et sérieuse, et même si elle paraît froide et vide de sentiments elle est en réalité très attentionnée envers ses proches. Elle a une certaine sensibilité pour ce qui est des sentiments des autres et absorbe tout comme une éponge. Elle est aussi très généreuse et désintéressée et, assez incroyablement, très volontaire ; si elle doit absolument prendre une décision, elle réfléchira vite et se décidera sans émettre le moindre doute sur son choix, prête à assumer ce qui s’ensuivra. Et réfléchir vite est une chose naturelle chez cette fille au QI fantastique qui comprend tout et aurait été brillante avec l’éducation appropriée. Loin d’être un fardeau, sa présence discrète et silencieuse est un vrai réconfort pour certains, qui tomberont aussi sous le charme de sa naïveté et de sa touchante maladresse d’enfant. Pour une jeune femme de 18 ans, elle est encore une personne pleine d’innocence qui a toutefois réussi à se débrouiller seule dans la vie presque sans aucun problème. Elle possède même un sens de l’humour un peu particulier, mais il est impossible de savoir quand elle plaisante ou non à cause de son manque flagrant d’expressions

    Taffetas
    Toile de soie légère et brillante.
    Sous sa passivité constante se trouve donc une personne vive, intelligente et d’un cœur d’or, mais endormie par la drogue. Car oui, Calliste est très affectée psychologiquement parlant par sa dépendance à l’opium. Ce psychotrope n’a rien endommagé dans son cerveau, mais embrume son esprit et ralenti sa réflexion, gênant ses réactions, ses prises de décisions… En période de manque, l’ensemble de son intelligence et de sa volonté sera mobilisée pour s’en procurer. Toutefois, une personne endormie rêve. Alors, à quoi rêve Calliste ? Elle rêve de sa famille, dispersée, clairsemée. À tous ces morts qu’elle n’a pas connu et ces morts qu’elle regrette, comme sa pauvre mère. Mais elle rêve aussi à ceux qui lui manquent, comme son père qui a disparu il y a si longtemps, et son précieux frère, Declan, qui lui manque terriblement. Tout au fond d’elle, elle regrette de ne pas pouvoir renouer ensemble les membres de sa famille avec autant de facilité qu’elle assemble des morceaux de tissu.

    Moiré
    Étoffe à reflets changeants.
    Calliste est une personne très matérielle, sensible à la symbolique et aux souvenirs qu’apporte chaque chose. Tout d’abord, deux ouvrages d’une extrême rareté et qui valent une véritable fortune, d’une part à cause de leur ancienneté, d’autre part à cause de leur extraordinaire état de conservation. Il s’agit des deux livres que se transmettent les Snipper et les Apothecary ; le premier répertorie environ 500 étoffes, compile patrons et techniques de couture, bref, c’est une vraie bible du tailleur. L’autre, bien évidemment, est son équivalent pour les plantes et les préparations. Les riches illustrations et les notes ajoutées par une dizaine de générations divertissent grandement Calliste, qui les feuillètent de temps à autres. Après ces ouvrages vient la boutique familiale d’apothicaire et les l’atelier de couture, au château. Puis, enfin, sa longue pipe à fumer l’opium, objet qu’elle adore et déteste, et un médaillon qui lui a été offert par Declan : un cœur brisé dont tous les deux possèdent les morceaux.

    III – Chronique Sordide



      GÉNÉALOGIELa famille est le vrai roman de l’individu

      Arbre généalogique:
       


    Courte description des membres:
     


J'AI TROUVÉ UNE CLEFL'histoire, c'est un conte de faits


À VENIR...

IV – Anastasie censure


    Votre nom ou pseudo : Alex, Poti, Sama, Chèvre bleue, Grande Asperge, Brave Bête…
    Comment avez-vous découvert le forum ? Lea-tchoum ♥ (comment ça ce jeu de mot est pourrave ? D8)
    Comment l’améliorer ? Rien qui me vient à l’esprit comme ça, mais faites-moi confiance, ça viendra ! xD
    Rien à ajouter ? [code validé ♥] (et, accessoirement, HEIN ? O_O C'quoi ce code ?)


Dernière édition par Calliste le Jeu 30 Aoû - 19:39, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachevrebleue.skyrock.com/
Calliste
avatar
Messages : 4
Localisation : Perdue dans la vie.
Âge du personnage : 18 ans
Fiche du personnage : [url=adresse de votre fiche]Ici[/url]



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Couturière
MessageSujet: Re: Calliste ~ Moi j'ai trouvé des ciseaux, moi une aiguille à coudre ♪   Lun 25 Juin - 17:57

Réservé, au cas où l'histoire serait trop longue~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachevrebleue.skyrock.com/
Calliste
avatar
Messages : 4
Localisation : Perdue dans la vie.
Âge du personnage : 18 ans
Fiche du personnage : [url=adresse de votre fiche]Ici[/url]



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Couturière
MessageSujet: Re: Calliste ~ Moi j'ai trouvé des ciseaux, moi une aiguille à coudre ♪   Ven 24 Aoû - 23:40

Voilà, Éden était prévenue mais je poste ce message pour prévenir que je ne suis pas mort, c'est juste que durant mes vacances j'ai été dans l'incapacité totale de me connecter à Internet. Je compte bien finir ma fiche un jour, jour qui je l'espère ne saurait tarder !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachevrebleue.skyrock.com/
Theophil

{ A... PINK... Elephant *o* }

avatar
Messages : 306
Localisation : Planqué quelque part pour échapper à son Boss.
Âge du personnage : 22 ans
Fiche du personnage :



RPs : Cavalcade en nuitée - Lucien et Willy (fini)

Shut up and let me go, yeah ! - Vidal et Shad (inachevé)

Woman or man ? - Chan Dai (fini)

Où l'on joue de malchance, ou quand le hasard s'amuse - Lucien (fini)

A silly situation - Eulalie (en cours)

Course nocturne - Heather (en cours)

La violence ne résout rien (mais elle soulage) - Lucien (fini)

Il ne faut jurer de rien - Lucien (fini)

Un rien suffit - Lucien (fini)

Des lendemains qui chantent - Lucien (en cours)



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Garde
MessageSujet: Re: Calliste ~ Moi j'ai trouvé des ciseaux, moi une aiguille à coudre ♪   Dim 26 Aoû - 12:56

    Ouf, tant mieux, c'est cooool !
    Bonne continuation dans ce caaas ♥

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calliste
avatar
Messages : 4
Localisation : Perdue dans la vie.
Âge du personnage : 18 ans
Fiche du personnage : [url=adresse de votre fiche]Ici[/url]



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Couturière
MessageSujet: Re: Calliste ~ Moi j'ai trouvé des ciseaux, moi une aiguille à coudre ♪   Dim 30 Sep - 17:57

Bonjour, bonsoir à toutes et à tous.

J'ai reçu ce matin le programme de la prépa Sciences Po à laquelle j'ai été reçu, et à ma plus grande douleur il apparaît clairement que ce sera horriblement compliqué à concilier avec mon année de terminale et mes diverses activités extrascolaires. Je suis donc obligé de sacrifier mes loisirs pour espérer pouvoir gérer l'immense masse de travail que je vais avoir à abattre.

C'est donc avec un immense regret que je vous annonce que je ne pourrait pas être des vôtres sur Dirty Prince. Croyez bien que je le regrette amèrement : je suis tombé amoureux de cet univers et des personnes qui y font vivre des avatars aussi fascinants les uns que les autres...

Je vous souhaite une bonne continuation =)

Alexandre L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachevrebleue.skyrock.com/
Eden

{ The Lady who dreams to cut heads }

avatar
Messages : 369
Localisation : Avec ma poupée.
Âge du personnage : 13 ans
Fiche du personnage : Graouh.



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Princesse
MessageSujet: Re: Calliste ~ Moi j'ai trouvé des ciseaux, moi une aiguille à coudre ♪   Dim 30 Sep - 18:08

Buuuh okay ;; Courage pour le travail, tu peux le faire >< Et au revoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primo

{ "PASTAAAA !" }

avatar
Messages : 160
Localisation : Reclus quelque part ?
Âge du personnage : 20 ans
Fiche du personnage :

RPs :
La leçon de piano - Sixtine (fini)

Les liaisons pas dangereuses - Eulalie (en cours)

"Tire la chevillette, la bobinette cherra" - Izaiah (en cours)

"Sparkling diamonds" - Scarlett (en cours)



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Musicien compositeur
MessageSujet: Re: Calliste ~ Moi j'ai trouvé des ciseaux, moi une aiguille à coudre ♪   Lun 1 Oct - 0:04

    Not coooool ;o; A bas la scolarité killeuse de loisirs!/sblarf Bon courage à toi .__.

_________________
Merci à Ruby pour l'avaaa ♥

"A l'été à la vie, au soleil et aux filles,
Je veux lever mon verre à m'en rouler par terre,
Je rejoins l’imprévu, la folie et l'ivresse"

Thomas Dutronc
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Calliste ~ Moi j'ai trouvé des ciseaux, moi une aiguille à coudre ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 

Calliste ~ Moi j'ai trouvé des ciseaux, moi une aiguille à coudre ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Dirty Prince } :: ♣ { Hors RP } ♣ :: || Welcome you... future victim :: • Archives-