{ Dirty Prince }


« Brave New World »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L O K I - Do ya really wanna play ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L O K I - Do ya really wanna play ?   Mer 11 Nov - 21:18

I – Attention : Poison
    ♠️ Nom du produit : Loki
    ♠️ Date de Fabrication : il y a 18 ans
    Date de péremption inscrite au dos du flacon
    ♠️ Ne pas mélanger à : d’autres. Orientation sexuelle indéterminée. Risque de corrosion.
    ♠️ Fonction : combattre l’ennui <3
    ♠️ Signe caractéristique : Fluide sur la langue. De couleur rouge sang.
    ♠️ Groupe : Damn Thing

II – Notice d’utilisation
    Le rouge, assurément. Couleur du sang, couleur de Satan.

    Loki a pour lui toutes les caractéristiques du rouge gorge, à commencer par sa petitesse. Il ne doit pas faire plus de quarante kilos et cela réparti sur un petit mètre soixante. Il est si fin et se plaît d’enfiler des tenues si amples et si courtes que ses membres semblent considérablement allongés. Notamment ses jambes. Oh oui, Loki a de très jolies jambes, souples à souhait. Il aime les mettre en valeur, d’ailleurs, à coup de longs bas délicats qu’il fait importer d’Italie par ses amants. Loki a le goût du luxe. Pour tout vous dire… Il est absolument dépendant de l’argent… En effet, Vivre tout nu, simplement, dans la jungle en mangeant des bananes il ne pourrait même pas le concevoir. C’est au dessus de la puissance de son imagination. Le glamour et le raffinement font sa vie. Ou bien le contraire : Loki est fait pour le glamour et le raffinement, il n’aurait pu envisager une autre existence. Son bonheur est de se parer des vêtements les plus chers et les plus somptueux. Il se damnerait pour des bijoux, pour un chapeau pareillement. Les rubans sont ses amis. Il raffole de la dentelle et des broderies. Les petits accessoires tels que les gants ou les ombrelles font son monde. Une autre de ses préoccupation est son maquillage. Loki mise des folies en onguents de toutes espèces, en crèmes rares venues des indes qui rendent la peau aussi douce et satinée que celle d’un nourrisson, en parfums délicats et en poudres pour le teint. Bien qu’il n’ait pas foncièrement besoin de ces dernières, sa peau se rapprochant naturellement de la couleur de la neige… Enfin, c’est à la mode et tout ce qui est à la mode est bon pour Loki. « Mais d’où puise-t-il tout cet argent » êtes-vous sans doute en train de vous interroger. De son visage, figurez-vous. Loki jouit d’une physionomie des plus exquise. Bien qu’elle lui ait parfois porté préjudice, c’est elle qui, aujourd’hui, lui permet de s’approcher de ce qui lui semble être le bonheur. La nature lui a offert les mœurs les plus douces et cela le sauva sans doute lorsqu’il naquit, d’avoir les cheveux du diable. Les roux ne sont guerre bien vu dans sa société. Or il présenta au monde un visage si candide et si angélique qu’on voulut bien lui pardonner. A moitié, il est vrai, mais on ne le tua point. Les traits de son visage ont depuis toujours été une arme précieuse et redoutable. Mais une arme à double tranchant qu'il dut apprendre à manier avec précaution. Les passions peuvent vous être fatales, il sut apprendre cela. Dans une première partie de sa vie, donc, il ne put s'empêcher de maudire ses lèvres délicates et son visage de femme, de haïr cette beauté qui poussait les hommes à de telles monstruosités. Nombreuses furent les fois où, à bout de nerfs, il s'empara d'un couteau et manqua de se défigurer. Mais il ne fut jamais assez fort -et heureusement. Au fil du temps, il apprit néanmoins à se servir de ses charmes. Il apprit à s'accepter et ce qui avait été la pire de ses souffrances devint un allié considérable.

III – Précautions à prendre
    Loki est tellement… chate. Connaissez-vous ce parasite de la famille des félins qui vous observe toujours avec un snobisme déconcertant bien qu’il sache pertinemment que sans vous il n’est rien ? Eh bien… je vous présente Loki. Il ne se laisse caresser que par ceux qui l’intéressent, mais ça vous l’avez bien compris. Soit, c’est un peu de la prostitution mais ça ne lui coûte rien alors pourquoi s’en priver ? <3 Quand Loki ronronne et se frotte à vous, à de rares exceptions près, ce n’est rien que parce que vous possédez quelque chose qui l’intéresse. De l’argent ? Une position influente sur votre entourage ? Tout est bon à prendre. Dans certains cas il peut s’avérer que ce soit simplement votre mignonne face qui plaise au chaton… Mais cela est vrai pour une petite minorité des cas. Je ne dirais pas de Loki qu'il est une personne foncièrement narcissique. Il est clair que comparé à Armand, notre androgyne aux cheveux couleur de sang est un ange de modestie. Mais en étant continuellement adulé de tous les yeux (comprenez, quand on bénéficie d'un physique quasi-divin ;D / SBAFF) il est tout à fait naturel pour un homme de sa constitution d'avoir développé un égo d'une certaine taille... Ainsi, Loki plaît et il aime ça. Mais il n'aime pas que sa propre personne, rassurez-vous. Loki aime... Tout ce qui est agréable à regarder. C’est un adorateur inconditionnel des manifestations terrestres (et célestes...) de la beauté. On lui a d'ailleurs parfois reproché son habitude de laisser traîner ses yeux... Bien souvent là où il ne faut pas. C'est là qu’être au service de canons fiers de leurs atouts présente des avantages. Enfin, la délicatesse de l'anatomie humaine n'est pas l'unique chose qu'il sache apprécier... Loki est sensible à l’art, en général, aux belles pierreries en particulier. Nous assimilerons donc d’une part à Loki ce caractère orgueilleux et profiteur propre aux chats. Bon, attardons nous maintenant sur les relations qu'il peut entretenir avec le monde qui l'entoure. Sur ce point, Loki est un sujet d'étude très intéressant. Il a l'habitude de se comporter d'une manière toute particulière avec son entourage. Sachez d'abord que, tel le chaton, le jeune homme est très joueur, et cela, dans tous les domaines : des jeux mettant à l'épreuve ses capacités physiques à ceux où l'intellect est maître. Il est toujours le premier à lancer un défi et le premier à en relever un. Mais ce qu'il aime par-dessus tout s'est de s'amuser avec la mentalité, la psychologie des gens. Plus ses victimes sont bornées et pleines de principes, plus elles l'amusent. Il aime démolir leurs convictions, les pousser à leurs extrêmes rien que pour le plaisir d'observer leur réaction. Il les dénude, cherche leur nature profonde. Car pour lui, la vie n'est qu'une comédie et chaque être ne fait qu'interpréter un personnage. Ainsi que Diogene qui cherchait un Homme, le rêve de Loki est de rencontrer un humain. Pas simplement un mortel fait de chair et de sang, un vrai humain, tout aussi en dehors qu'à l'intérieur de son enveloppe corporelle. Loki a également un penchant particulier pour le déguisement. Ou plutôt, disons qu'il est coquet et qu'il s'amuse parfois à interpréter le personnage dont il revêt le costume. Mais ce jeu est imprimé si profondément en lui qu'il en devient difficile de savoir quand il joue et quand il est. (La manipulation est un domaine que je n'aborderais pas bien qu'il soit clair que Loki use considérablement de son emprise sur les gens).

IV – Ingrédients
    Rouge ardent sur blanc épuré.

    De lourdes boucles rousses tombent en cascade dans son cou dévêtit,
    Quand il secoue la tête, quelques mèches échappées
    De son épaule glissent et contre sa gorge jolie
    Se collent, humides de sa jeune vitalité.

    Il se cambre et les voilà qui de nouveau s’envolent
    Comme autant de flammes, dansent au rythme de sa jouissance.
    Et mon vieux cœur s’affole au milieu de cette farandole
    Ange ou démon, je n’ai pas ta jouvence.

    Loki, avec toi je deviens folle.


    Lady Margareth
    (qui tarde de revoir son petit feu follet)


    Le « petit feu follet » replia bien proprement le billet parfumé qu’on venait de lui apporter. Son nez se fronça de dégoût et il se mordit la lèvre inférieure pour se retenir de gémir.

    Loki écrasa ses doigts contre ses tempes tandis que les souvenirs de cette fameuse nuit affluaient en remontées d’acide. Il aurait voulu les vomir, ces images de douleur, afin d’en souffrir un bon coup mais de pouvoir à jamais s’en débarrasser. Quoique non, en fait, il faisait confiance à Lady Margareth pour les lui remémorer à coups de… délicieuses… petites… giclées…poétiques. Loki se laissa glisser le long du mur contre lequel il s’était adossé dans un long soupir de souffrance, empoignant avec tellement de hargne le petit billet que celui-ci finit par se déchirer. Il ne savait pas où il avait le plus mal. La honte lui enflammait le visage et les violences qui avaient été faites à sa chair lui brûlaient encore le cul.

    Penaud, il lissa le petit papier entre son index et son majeur. « Loki, avec toi je deviens folle »
    Ce dernier vers s’imprima sur sa rétine. Il se mit à frissonner violemment en imaginant la vielle comtesse dissimulée dans la pénombre, l’œil vorace et la bouche salivante, ne perdant pas une miette du fabuleux spectacle que dût être… son… châtiment. Quelle autre appellation pourrait-il donner aux relations qu’il entretenait – ou plutôt qu’on lui faisait entretenir – avec Lord Edmund ? Lui-même se plaisait à appeler ses visites « séances de correction ». Correction de quoi ? De quel vice le punissait-on ? Lui, Loki, l’être si pur et si bon chrétien qui suivait la messe chaque dimanche depuis son plus jeune âge, de quelle infamie le punissait-on ? Etait-ce ses cheveux de diable qui enrageait le plus son oncle ou plutôt son jeune visage qui l’excitait ? Loki grogna de dégoût en se représentant mentalement l’image du frère de sa mère qui prenait tant de plaisir à le « purifier » d’être né roux. Lady Marie, sa feu génitrice était originaire d’Irlande et pour cela peu appréciée des ancien. On la disait folle et l’idée qu’elle fut sorcière était imprégnée dans la tête d’un peu tout le monde, alors lorsqu’elle mis au monde cet enfant aux cheveux rouges dont le père resta inconnu, vous pensez bien que l’on cria au diable. Loki fut maintes fois exorcisé et on l’éleva au sein de l’église pour l’éloigner de l'Esprit Malin. Or cette abjuration du mal eut tôt fait de créer l’effet inverse et d’attirer tous les vices sur le pauvre enfant. Elevé comme un être à part, il attira d’abord sur lui la jalousie, ensuite, toutes les femmes qui voyaient en lui un si pauvre chérubin élevé à l’écart ne manquèrent pas de le gâter de tous les fruits et de tous les jouets qu’elles purent, éveillant en lui le péché de gourmandise et d’avarice, d’orgueil et de paresse. La luxure vint plus tard lorsque son corps fut assez mûr pour que l’on en découvre la beauté. Son oncle, de dix-ans son aîné lui fit douloureusement et rapidement comprendre combien cette dernière était indécente et malsaine. Loki détestait ces nuits où l’on venait frapper à sa porte, ces nuits où d’une voix doucereuse on venait lui murmurer « c’est moi ». Et il y eut ce soir où il découvrit tout le partit qu’il pouvait prendre de cette situation… Et cela grâce à Lady Margareth, une fois de plus. Lady Margareth, toujours cette Lady Margareth. Mais qui était-elle, au final ? Une vielle folle libidineuse et voyeuse…. ? Mais pas que. Lady Margareth savait parfaitement où et comment trouver fortune. Veuve d’un riche lord elle avait amassé tout au long de sa vie de conséquentes richesses en se servant de ce qu’elle connaissait les points faibles de chacun et pouvait à tout moment réduire à l’état de boue n’importe lequel de ces hommes de la cour. Comment une si puissante et si dangereuse femme était-elle encore en vie ? J’avoue ne pas trop savoir. A vrai dire elle trouva la mort deux mois plus tard, égorgée par une victime de l’un de ses chantages. Quoi qu’il en soit en cette nuit elle était belle et bien vivante lorsque Loki vint cogner délicatement à la porte de ses appartements.

    « - Oui ? »

    Loki inspira longuement avant de pousser la lourde porte de bois massif, un sourire des plus aimables collé aux lèvres et le billet q’on lui avait remis entre les doigts. Lady Margareth l’accueillit chaleureusement avec des « très cher » ponctués de petits gloussements fort agaçants dont elle seule avait le secret. S’éventant avec vivacité elle tira un fauteuil près d’elle et le présenta à Loki. Lady Margareth aimait bien jouer à la jeune demoiselle rougissante alors quand ce dernier lui pria de ne rien y faire elle ne se priva pas d’insister avec un sourire ingénu. Loki accepta finalement, non sans un petit soupir intérieur. Il s’enquit alors de ce que voulait, au juste, la demoiselle ( - en français dans le texte - comme elle aimait qu’on l’appelle). Après avoir longuement tergiversé, roucoulé et s’être profusément éventée, Lay Margareth admit qu’elle ne voulait pas grand-chose :

    « - Profiter en tant que spectatrice de vos ébats me suffit amplement. Je vous ai fait venir pour vous offrir un conseil. En toute amitié. »

    Et ce « en toute amitié » ne manqua pas d’effrayer un peu plus Loki.

    « - Faites-vous désirer. Tirez parti de vos atouts. Je saurais faire flancher votre oncle si votre détermination ne suffit pas… »

    Quel odieux conseil ! Pensa immédiatement Loki. Déjà on le punissait d’un mal fictif et en plus il devrait en tirer partit ? Lol, dirait l’autre. Bref, les mois qui suivirent furent mouvementés pour sa pauvre âme. Indécis, intimidé, se sentant plus souillé que jamais, Loki ne sut plus vraiment où il en était. Et tous ces regards qui vacillaient sur lui… Et toutes ces belles étoffes dans lesquelles il aurait tant aimé s’enrouler… Finalement, ivre de haine contre lui-même, il décida que la Terre devait être débarrassée une bonne fois pour toutes d’un être aussi abject que lui. Il lui fallût une mort tragique dont il envisagea chaque détail de longs mois durant…
    Le moment venu, le couteau à la main, la lame contre la gorge… Il céda et faute de se taillader la chair il se coupa les cheveux. Ces derniers mirent longtemps avant de reprendre leur longueur et leur volupté. Et c’est pendant ce laps de temps qu’il apprit à s’apprivoiser. Loki, d’abord tâtonnant, puis avec une franche hardiesse, se mit à se jouer de lui. Il apprit, lentement et prudemment, les positions à adopter, les tons de voix, les mimiques, les rires qui faisaient qu’on lui obéissait au doigt et à l’œil. Il demeura des individus sur lesquels ses charmes restaient ineffectifs comme Shad ou d’autres hétérosexuels convaincus mais il sut les séduire par d’autres moyens, qui en faisant preuve d’une intelligence fine, qui en complimentant ou en aidant à parvenir à ses fins. Bientôt, il passa maître en l’art de posséder l’attention de l’autre. Et une fois ce seuil atteint, paradoxalement ou pas, il s’en désintéressa. Dans l’amour c’était le désir qu’il affectait le plus… La montée de l’escalier, la conquête… Après, dépendre de l’autre ou faire l’autre dépendre de soi ne l’intéressait pas. Il était bien trop indépendant et orgueilleux pour en être capable. Lorsque le coup d’état eut lieu, Loki se plaça immédiatement du côté des plus puissants. Il s’auto-proclama au service des deux princes et ne manqua pas d’attirer leur attention. Oh oui, il voulait être leur jouet, absolument. Car outre une protection et un régime attractif, Louis et Armand offraient à Loki le pouvoir de s’amuser sans condition.

V – mais qui est donc le chimiste fou qui le mis au point ?
    ♠️ Votre nom ou pseudo : Bou
    ♠️ Comment avez-vous découvert le forum ? grâce à mon sixième sens <3
    ♠️ Qu’aimez-vous/détestez-vous dedans ? J’aime le design, l’intrigue, les admins (<3), les autres, les lieux, les boutons avec des arbres o/ J’aime pas… la couleur des boutons en haut « accueil, FAQ, chercher… »
    ♠️ Comment l’améliorer ? Plus de membres !
    ♠️ Rien à ajouter ? Code validé par moi-même (Oh oui, c’est trop bon de dire ça :’D)


    EDIT Louis : Ouais, les boutons... Bon, pour ton plaisir, je penserais à changer la couleur XDD *on vera ça un jour è__è* [oh que c'est bon d'éditer les posts <3]
    EDIT Loki : c'était juste pour marquer quelque chose :3 (j'avoue :'D)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L O K I - Do ya really wanna play ?   Mer 2 Déc - 23:04

    C'est fini ! <3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L O K I - Do ya really wanna play ?   Ven 4 Déc - 23:07

    ... Je... Je suis émerveillée devant tant de beauté >//////< Bon.

    Je te l'ai déjà dit, je suis folle dingue de ta fiche, Loki a SO LA CLASSE. Je le kiffe /o Et puis l'autre oncle maboule là... D8. J'ai ri devant le "en français dans le texte" ... 8D.

    Et puis j'ai trouvé qu'une seule faute de frape, "q'on" si je me souvient bien.

    Bon, ta belle fiche est donc validée >> Damn Thing.

    (c'est dans ces moments là qu'on se dit que court=pas forcément nul u___u)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L O K I - Do ya really wanna play ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

L O K I - Do ya really wanna play ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Dirty Prince } :: ♣ { Hors RP } ♣ :: || Welcome you... future victim :: • Archives-