{ Dirty Prince }


« Brave New World »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Jeu 28 Avr - 23:18

Une nuit de printemps fraîche & claire.. Les étoiles scintillaient silencieusement dans la voute aposée au dessus de nos tête par de sombres applats de couleur bleu nuit, & les brins d'herbe du parc frémissaient dans la douce brise..
Ma cape noire comme la nuit se souleva un peu, & je remis nerveusement mon capuchon sur ma tête.
Mes yeux violets, couleur d'améthyste regardaient nerveusement autour de moi, pour vérifier si je n'étais pas suivie, & je serrais le pistolet que je tenais dans ma main, sentant le couteau caché dans ma botte taper contre ma jambe à chaque pas.

Si qui que ce soit se pointait, je le tuerais sans remords.

Ce soir là, je me rendais dans les Catacombes de la ville, car j'avais rendez vous avec Vidal pour lui livrer la prochaine cargaison de bombes, & peut être même discuter un peu, si nous avions le temps.
car Vidal était très acaparé par son travail de marmiton dans les Cuisines Royales, & l'organisation de la resistant union exigeait tout son temps libre.. Les soirs où il venait me voir pour me parler, dans la petite maison qu'il m'avait prêtée, se faisaient de plus en plus rares.
A mon grand regret.

Je replaçais le fin loup noir qui couvrait mon visage afin de me dissimuler, & j'attendis à l'endroit prévu que m'avait indiqué l'homme que j'aimais.
J'y trouvais un petit mot calligraphié sur un papier plié en quatre, visiblement écrit de la main de Vidal lui même.

" Pardonne moi, Nighty, nous nous voyons de plus en plus rarement, et ce soir encore, je te fais défaut.
Je suis submergé de travail, alors c'est quelqu'un d'autre qui récupèrera la marchandise ce soir.
ne t'inquiètes pas, c'est une personne de confiance.
je t'embrasse,
Vidal".
" je t'embrasse"..
cette phrase, Nightmare la relut quatre fois.
Touchée, elle replia le papier et le glissa dans son corsert, bien à l'abri.

Elle s'assit, & attendit l'éventuelle "personne de confiance" dont lui avait parlé Vidal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Ven 29 Avr - 9:24

Il avait été peu évident de semer père pour pouvoir quitter la maison ce soir. En effet, il n'avait pas quitté le salon de toute la soirée et j'avais dû m'éclipser dans ma chambre bien tôt pour pouvoir passer par la fenêtre. Il était exclu qu'il sache ce que je faisais, même si nous étions tous les deux contre le régime actuel. Lui ne faisait pas parti de la Résistance et ne devait absolument rien savoir sur notre organisation même s'il savait que j'en étais membre. Ce qui, d'ailleurs, était tout à fait logique, bien que je sois sa fille. Souvent, je songeais à l'arrestation de père qu'on torturerait pour avoir des informations à propos de la Résistance Union. Mais je me consolais bien vite devant l'aboutissement de nos projets.

J'avais dessiné pendant des heures à l'encre et mes doigts étaient maculées de taches noires qui, je le savais par habitude, ne partiraient que dans quelques jours, trois tout au moins. Il fallait le dire, l'état de mes fines mains faisait plutôt tache avec le reste de mon accoutrement. Une robe légère de taffetas d'un bleu nuit qui embellissait mon teint et bien entendu, une cape qui ne dévoilait rien de mon corps si ce n'était le bas de mon visage que la capuche laissait à peine entrevoir. Vidal m'avait donné une consigne pour ce soir et je devais m'en acquitter. Mais pour atteindre les catacombes sans qu'on me reconnaisse, il fallait que je fasse des détours énormes, que je me cache et que je ne parle à personne. Je prenais ainsi milles précautions pour préserver mon identité et ma position politique car, si quelqu'un le découvrait à mon insu, je serais immédiatement dénoncée et tuée, ainsi que mon père par la même occasion. Pour ce qui était de se défendre, je courrais suffisamment vite pour ne pas avoir à porter d'arme lourde. En effet, quelques dagues et mon habilité me suffisaient à me dépêtrer de situation quelques peu inconfortables.

Je marchais d'un pas régulier vers le point de rendez-vous et apercevait une silhouette noire se détacher de l'ombre des catacombes. Une silhouette qui ne me parlait pas. Je m'arrêtais devant celle-ci à bonne distance et retirait mon capuchon pour laisser découvrir mon visage au sourire que je voulais poli à cet individu. Une sorte de salutation si vous préférez.
J'étais censée récupérer des bombes pour Vidal et les protéger le temps qu'il vienne les récupérer. Une manœuvre de plus au ménagement de nos bombes.

- Bonsoir. Vous êtes ?

Ma voix était cristalline mais suffisamment basse pour ne pas qu'elle raisonne. Je devais, même dans nos catacombes, faire un minimum attention à ce que je faisais et disais. Il n'était bien entendu pas impossible que ce ne soit pas un membre de la Résistance, mais j'en doutais profondément étant donné le lieu et le moment précis où il se trouvait. Rien n'indiquait que ce n'était pas le cas, du moins.



Dernière édition par Lady Sixtine le Sam 30 Avr - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Ven 29 Avr - 12:52

Alors que j'étais assise ici depuis quelques minutes, en songeant à Vidal qui devait encore travailler à cette heure, je vis qu'une silhouette encapuchonnée s'avançait vers moi.
&.. La silhouette ôta prestement son capuchon, elle devait surement penser que, dans les Catacombes, peut importait que je voie son visage ou on. Ou alors, n'avait elle aucun souci de garder son identité secrète, & elle était visiblement.............................. Une femme.

Une femme. Une femme. Une femme ? UNE FEMME !!
Vidal m'avait envoyé une FEMME en tant que PERSONNE DE CONFIANCE.
Cela me rendit à moitié folle de rage, mais je n'en laissais rien paraitre, & je me mit à détailler soigneusement mon "ennemie".

Une jolie Lady aux yeux verts, qui devait avoir à peu près dix neuf ans.. Tout comme moi !

Mais qu'avait Vidal, Bon Dieu, avec les jeunes filles de dix neuf ans !!
Dans mon esprit torturé, tout devenait une menaçe. & surtout..
LES FEMMES QUI ENTOURAIENT VIDAL >___________<
En effet d'un naturel très très jaloux, même si Vidal ne savait pas que je l'aimais, il aurait au moins put éviter de m'envoyer une jolie fille comme "personne de confiance !!"

Mais laissons là ce pétage de câble intérieur.. Car extérieurement, je devais avoir l'air très calme. & la jolie jeune fille s'adressa à moi.
- Bonsoir. Vous êtes ?
"Blue Nightmare." je lui répondis. Un peu après, je lui demandais :

"Dites moi, Mademoiselle, vous ne voulez pas remettre otre capuchon ? Nous sommes tout de même dans un endroit dangereux.. Même si le QG s'y trouve restez prudente."
Laisser son visage découvert ! Elle était FOLLE cette fille ou quoi ?

"Vous êtes la "Personne de confiance" dont m'a parlé Vidal ? Et vous venez chercher les bombes, est ce bien cela ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Ven 29 Avr - 20:17

Alors Blue Nightmare était la personne que je devais rencontrer ce soir ? Très bien, Vidal. Je supposais que, s'il m'avait demandé d'y aller à sa place, ce n'était pas seulement pour le remplacer, mais aussi pour faire sa connaissance et par la même occasion, élargir mes contactes au sein de la Résistance. Je distinguais vaguement son visage derrière son capuchon qu'elle n'ôta pas. Allez savoir pourquoi d'ailleurs.

- Dites-moi, Mademoiselle, vous ne voulez pas remettre votre capuchon ? Nous sommes tout de même dans un endroit dangereux... Même si le QG s'y trouve restez prudente.

Habituellement, j'aurais été agacée de cette remarque, mais cette fois-ci, je ne l'étais pas le moins du monde. Peut-être parce qu'elle me semblait amicale. Peut-être parce que j'étais tout simplement de bonne humeur. Je ne remettais pas mon capuchon, estimant que c'était inutile pour le moment. Si on avait dû être espionnée, je m'en serais rendue compte depuis déjà grand temps. Enfin, toujours était-il que je ne réagissais pas et ne répondais pas à sa constatation. Un comportement surement un peu agaçant, mais qu'importe. Tout le monde m'avait toujours trouvé étrange et décalée sur certains points comme le regard que je portais sur mon entourage. En effet, j'avais la fâcheuse tendance à trouver quelque chose d'appréciable dans le plus écœurant des personnages. Une facette de ma personnalité qui pouvait se révéler dangereuse étant donné que je m'attachais donc très vite à n'importe qui. Ridicule, n'est-ce pas, de trouver un assassin sympathique ? Eh bien c'était tout à fait mon genre.

- Vous êtes la "Personne de confiance" dont m'a parlé Vidal ? Et vous venez chercher les bombes, est ce bien cela ?

Vidal m'avait qualifié comme étant une personne de confiance ? Eh bien, cela était assez flatteur et plutôt gratifiant en sois. Mais qui, faisant paie de la Résistance Union, n'était pas identifié comme tel ? On devait avoir un minimum confiance en ses coéquipier, c'était un principe fondamental d'une organisation comme la nôtre. Enfin, de mon point de vue.
Blue Nightmare semblait assez rébarbative, affublée d'un sale caractère. J'aimais bien les gens comme ça, c'était moins facile à adoucir et à connaitre, mais moins plat. Oui, je suis plutôt tordue comme Lady.

- Apparemment, dis-je en un second sourire aimable. C'est vous qui les fabriquez ?

Ma voix portait un grand intérêt et j'étais curieuse de connaitre son talent et ses motivations, mais je ne devais pas être trop pressée ou intrusive. Elle ne me dirait que ce qu'elle voulait me dire. Le reste, c'est moi qui devrait le découvrir seule. Mais si Vidal lui avait demandé de construire des bombes, c'était évident qu'elle avait les qualités nécessaires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Ven 29 Avr - 22:46

La jeune femme ignora ma remarque. Oui, c'était bien une Lady. Insolente à souhait. Plus je la regardais, plus je combattais le sentiment de haine qui menvahissait.. J'étais trop jalouse.. beaucoup trop jalouse..
*Un jour, ta haine te dévorera, Nighty* Fit une voix moquese dans ma tête
*Tais toi.. Tais toi Natsume..*
J'avais chaque jour de plus en plus de mal à retenir ma deuxième personnalité. cette personnalité sadique, qui me chuchottais les pires tortures à l'oreille, qui me prometait mille tourments.. Elle était apparue un peu après que les marchands d'esclaves m'aient enlevée, & je pensais qu'ils m'avaient peut etre insufflé en même temps que leur sordide marque de fabrique, une personnalisation de ma haine.

Revenons en à cette Lady.. Elle était très bizarre. Mais je reconnaissais en elle le sang bleu des nobles : elle avait des manières exaspérantes.
Enterre Natsume, enterre Natsume, enterre Natsume..

" Apparemment, Me répondit elle avec un sourire, c'est vous qui les fabriquez ?"
"En effet, je les fabrique moi même.. C'est Vidal qui m'a apprit."

je marquais une pause.
"Bien, il y a ici les 3 douzaines de bombes qu'il m'a commandé.. Ce sera peut etre un peu lourd pour vous,je vais vous aider. Doit on les déposer dans un endroit spécifique ?"
Je chargeais deux sacs sur mon dos, & tendis l'autre à la jeune femme. Un instant, je doutais qu'elle le prenne, pour le porter. Au pire, je porteraisles trois.. Le mot de Vidal avait un peu soulagé mon coeur.
Non, en fait, le simple fait qu'il m'aie écrit, même ces mots griffonés à la va vite, précipités, me rendait folle de bonheur..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Ven 29 Avr - 23:42

Ainsi, Vidal avait lui-même appris à cette fille comment fabriquer les bombes qui serviraient aux attentats de l'organisation ? Très bien. Elle devait avoir une bonne main et une connaissance élevée en la matière. Si seulement j'avais pu en apprendre autant dans un simple livre... Moi, dévoreuse de savoirs en tout genre, je me serais engloutie une bibliothèque entière pour apprendre à seulement créer une bombe de mes propres mains ou à souffler un verre. Les choses les plus insignifiantes étaient, pour moi, absolument considérables. Je prenais chaque connaissance disponibles très à cœur et comptais l'intelligence avec la culture générale. Une des vertus des plus importantes à mes yeux.
A cet instant précis, je mourrais d'envie de lui demander de m'apprendre à faire des bombes. Mais je devais me contrôler, moi et mon incroyable soif de savoir. Plus petite, Octave m'appelait "l'assoiffée". On comprend facilement pourquoi.

- Bien, il y a ici les trois douzaines de bombes qu'il m'a commandées... Ce sera peut-être un peu lourd pour vous, je vais vous aider. Doit-on les déposer dans un endroit spécifique ?

- Oui, je veux bien, merci. Il serait préférable de les apporter à mon domicile, mais je pense que c'est un peu trop encombrant pour que nous puissions rester discrètes, même de nuit. N'est-ce pas ?

La logique aurait voulu que je les cache chez moi pour plus de sécurité, mais je doutais qu'elle soit de mon avis. Moi-même, je trouvais que c'était une solution difficile à envisager étant donné la discrétion dont nous devions impérativement faire preuve dans toute circonstance, et particulièrement celle-ci. L'obscurité était utile, sauf si on considérait qu'être découverts en pleine nuit, après le couvre-feu était passible d'une grande peine. Nous savions évidemment nous défendre, mais même si c'était le cas, il fallait tout de même éviter d'user de nos armes ou de se faire repérer. Question de précaution, de prudence.

Je ne voyais pas les traits du visage de cette jeune femme _ du moins c'est ce que je devinais d'après le ton de sa voix _ et encore moins le fond de ses prunelles. Rien de pire pour me déplaire que de cacher son visage derrière quoi que ce soit. J'aimais lire sur le visage de mes interlocuteurs, trouver en leurs yeux ce qu'ils n'osaient dire, deviner leur sentiment les plus profonds, voir plus loin qu'eux. J'avais pris l'habitude d'analyser les mimiques de mes compagnons pour mieux les connaitre et les comprendre, alors son accoutrement me posait problème et stoppait mes habitudes. Mais tant pis. Père aurait dit : "Au moins, ça te fait les pieds." Il était clair qu'il aurait eu raison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Sam 30 Avr - 12:24

La jeune femme me regardait avec une curiosité insoutenable dans ses grands yeux verts. Je n'avais qu'une envie, c'était de lui demander ce qu'elle attendait en me dévisageant ainsi.. Mais je me contentais de m'enfermer un peu plus dans mon mutisme borné, et de rabattre encore ma capuche sur le loup qui masquait mon fin visage.
Cette fille trop curieuse semblait être animée d'une affreuse soif de savoir, & je n'aimais pas les gens qui posaient trop de questions. Cela m'ennuyait. Si ils voulaient apprendre des choses, ils faisaient comme moi : ils lisaient, tout simplement.

Ayant eu la chance d'être "bien née" moi aussi, j'avais eu la même éducation que mon frère Cinna, car Père considérait qu'il était primordial pour une Lady de savoir lire & écrire, de connaître la géographie, l'astronomie, & savoir se battre en duel à l'épée était aussi important que la cuisine ou la couture.
Oui, j'avais eu la chance d'être bien élévée, & mes connaissances s'agrandissaient de jour en jour du fait que je lisais énormément, & tout ce que je lisais, je le retenais, dans un coin de mon interminable mémoire..
Car tout ce que j'apprends chaque jour, je le garde dans un coin de mon cerveau.


Parce que je sais qu'un jour ou l'autre, mes connaissances, même les plus "inutiles" en apparence, me seront utiles.

La jeune Lady attrapa le sac de bombes que je lui tenais.
" Attention Mademoiselle, ce sont des armes d'excellente facture sans vouloir me vanter, & elles sont extrêmement sensibles pour permettre à Vidal de les faire sauter à distance.. Le dispositif est dedans, aussi je vous serais reconnaissante de ne pas trop les remuer.. Je ne tiens pas à sauter cette nuit >____<"
A ma demande de l'endroit, elle me répondit :

- Oui, je veux bien, merci. Il serait préférable de les apporter à mon domicile, mais je pense que c'est un peu trop encombrant pour que nous puissions rester discrètes, même de nuit. N'est-ce pas ?
"Je vois.. Eh bien nous les déposerons donc dans un entrepôt du QG en attendant, dans ce cas. cela nous évitera d'avoir à sortir. Je contacterais Vidal sous peu pour lui indiquer l'emplaçement, d'accord ?"

Elle ne me répondit pas tout de suite, car elle avait l'air d'examiner le sac de bombes avec attention. Que faisait elle ? --'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Sam 30 Avr - 22:17

Je ne distinguais de ses mouvements que le froissement des multiples pans de sa cape ainsi que le mouvement flou de ses prunelles derrière son loup. Il n'y avait pas de doute là-dessus : elle était prudente. Plus que prudente. Oui, car j'estimais que ce n'était pas franchement la peine de prendre plus de précautions que cela pour se camoufler dans un endroit pareil. Et moi, je me trouvais très précautionneuse, c'est vous dire... M'enfin, chacun sa vision des choses. C'est bien une des seules choses qu'on ne peut pas enlever à un homme, son regard sur le monde.

- Attention Mademoiselle, ce sont des armes d'excellente facture sans vouloir me vanter, et elles sont extrêmement sensibles pour permettre à Vidal de les faire sauter à distance... Le dispositif est dedans, aussi je vous serais reconnaissante de ne pas trop les remuer... Je ne tiens pas à sauter cette nuit.


- Rassurez vous, moi non plus.

Je prenais le sac qu'elle me tendait avec une multitude d'attentions. J'étais plutôt tête de mule dans mon genre, mais je savais respecter les consignes des gens quand il le fallait. Peut-être que j'avais l'air d'une lady-je-sais-tout, mais les apparences sont trompeuses et je ne me permettrais pas une telle pensée que de me croire supérieure. Ce qui, je le savais très bien, n'était pas le cas de tout le monde. En effet, dans le milieu où j'ai grandi, avec les personnages qui ont constitués mon entourage, des personnes hautaines j'en connaissais des dizaines et croyez-moi, la bêtise des autres dissuade vite le voyeur. Bref. On pourrait presque dire que je suis traumatisée par l'idiotie et l'ignorance des gens. Sidérée par leur comportement et leur vision sur eux-même.

- Je vois... Eh bien nous les déposerons donc dans un entrepôt du QG en attendant, dans ce cas. Cela nous évitera d'avoir à sortir. Je contacterais Vidal sous peu pour lui indiquer l'emplacement, d'accord ?

- Parfait.

Ma question me brulait les lèvres, menaçant de sortir des entrailles de ma bouche à tout instant. Je ne pouvais pas lui demander ainsi, elle me refuserait très certainement, alors que si j'attendais un peu... Si je pouvais faire sa connaissance en dehors des catacombes, en dehors du cercle de la Résistance Union, je suis certaine qu'elle m'accorderait quelques faveurs, des bribes de son savoir. J'ouvrais le sac que je tenais, délicatement, et observais avec attention son contenu. Je n'osais pas en toucher une pour pouvoir mieux l'examiner, mais Dieu sait comme j'en avais envie à cet instant. Mais la raison prenait sur le désir et je refermais le sac pour me concentrer sur mon interlocutrice.

- Pourriez-vous m'expliquer comment faites vous ces merveilles ?


Mon ton sonnait comme un supplice avec de légères teintes d'intérêt et d'envie. Oui, j'enviais son savoir. Mais une fois que j'aurais acquis ses connaissances, je pourrais avoir l'esprit tranquille et retourner à ma mélancolie, continuer à pleurer mon frère. Si Octave avait compris à quel point il me manquerait, je suis certaine qu'il n'aurait pas essayé de s'enfuir. Des larmes perlaient sur ma joue tandis que je pensais à mon frère décédé. La situation paraissait peut-être inapproprié à recevoir mes larmes, mais je ne pouvais retenir celles-ci plus longtemps. Je portais ma main d'un teint satiné à mon visage et essuyais du bout de mes doigts la manifestation de ma tristesse.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Sam 30 Avr - 22:47

Je sentais que la lady aux yeux verts m'observait très attentivement..
brr, ca me faisait froid dans le dos ! je n'avais pas l'habitude que l'on m'examine avec autant d'attention !! J'étais à deux doigts de me retourner et de lui demander ce qu'il se passait.................

Néanmoins, elle décida visiblement de respecter mes consignes, et s'empara du sac et de son précieux contenu avec délicatesse.
Ah ca, pour être délicates, elles y arrivaient bien les lady !
Non, je n'ai ABSOLUMENT rien contre les lady hein.
Je crois juste que je contemple ce que j'aurais put devenir avec réticence. ca ne m'aurait pas tropplut d'etre un objet de décoration forcée de se marier et d'apprendre un tas de choses ennuyeuses. D'ailleurs, je séchais toujours mes cours de bonnes manières du temps ou je vivais avec les autres.
Cinna m'emmenait soûvent pêcher, ou faire du cheval. Il ne sebattait pasà l'épée avec moi, car j'étais si douée qu'il perdait à chaque fois..
Cela l'aurait peut etre sauvé, d'avoir été meilleur, cette fameuse nuit..

Mais mieux valait ne pas trop y songer.
S'attarder sur le passé n'est jamais une bonne chose.

Et cette lady Sixtine s'attardait encore sur le sac de bombes............ mais que faisait elle ??
Soudain, elle me demanda dans un souffle, comme une supplication :

- Pourriez-vous m'expliquer comment faites vous ces merveilles ?

Déconcertée, je la regarde.

"Euh.. Mes bombes ? Eh bien, c'est à Vidal qu'il faut demander cela.. je ne suis pas très douée pour expliquer.. Et j'ai même mit au moins cinq minutes avant de réussir ma première bombe, alors.."
*T'es un cancre !*
*Natsume, TU LA FERME"
La jeune fille devait penser à quelque chose de triste, car une larme roula sur sa joue..

"Que vous arrive t il mademoiselle ?" demandais je d'une voix radoucie
Surement devait elle penserà quelque mariage arrangé ou je ne sais quoi..
Finalement, j'étais libre. libre d'amer qui je voulais, libre de faire ce que j'avais envie.. Mais à quel prix ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Sam 30 Avr - 23:37

- Euh.. Mes bombes ? Eh bien, c'est à Vidal qu'il faut demander cela.. je ne suis pas très douée pour expliquer.. Et j'ai même mis au moins cinq minutes avant de réussir ma première bombe, alors...

Ainsi, c'était Vidal lui-même qui lui avait appris à faire ces bombes miraculeuses ? Eh bien dans ce cas, j'irais lui demander moi-même de m'instruire. S'il refusait, je me démènerais pour apprendre seule, de n'importe quelle manière, mais j'y arriverais avec certitude. Il n'y avait pas à hésiter une seconde. J'irais dès que l'occasion se présentera. Dès que je trouverais le moment approprié. Il ne fallait pas être trop pressé dans ses actes. Le mieux était d'avancer prudemment pour obtenir ce qu'on voulait à la fin. Voilà en quoi être une Lady était bien pratique. La ruse était de mise pour nous, les filles de nobles seigneurs. Car si nous n'avons pas immédiatement ce que nous voulons, rien ne sert de se presser. Avec du temps, de la ruse et des sourires, on y parvient. Un enseignement tiré de ma vie passée. Oui, car ma vie avait changée depuis que j'avais rejoint la Résistance. Ou du moins, j'en avais changé après la mort d'Octave. Le visage joyeux de notre chère Sixtine avait laissé place à des larmes et de la haine. De la haine pour ce royaume. De la haine pour ceux qui avaient tué son frère aimé. Celui pour qui elle avait porté un amour inconditionnel. Ma tristesse, Blue Nightmare ne manqua pas de la remarquer, à mon plus grand désarroi.

- Que vous arrive t il mademoiselle ?


- Je pensais à mon frère... Mais ce n'est rien.


Mon visage exprimait toute ma tristesse. La logique voudrait qu'elle comprenne d'elle-même ce qui lui était arrivé et qu'elle ne me pose pas la question ultime. Celle qui m'achèverait, celle à laquelle je ne pouvais répondre sans déverser toutes les larmes de mon corps. Je priais chaque nuit pour que sa disparition n'eut été qu'imagination. Et chaque matin je me rendais dans sa chambre à coucher pour vérifier que ce n'était pas le simple fruit de mes pensées, mais qu'il était bien mort et enterré. Je plaignais les dérangés qui croyaient à la mort de tout leur entourage. Qui les voyaient morts et sans vie chaque heure. J'étais à un stade où sombrer dans la folie n'aurait strictement rien changé à mon état actuel. Peut-être même que j'aurais été soulagé. Souvent, je rêvais que je mourrais. Qu'on me tue pendant mon sommeil et que jamais je ne me réveille avec ces souvenirs de joie perdue qui me torturait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Dim 1 Mai - 12:54

....................... Sans rire, vraiment, cette Lady avait une expression sournoise sur le visage ! Bouhhhh ca me faisait froid dans le dos.. & je n'aimais pas du tout que l'on s'intéresse à moi & à ce que je fabrique.. Certes, je fabriquais des bombes & une tonne d'autres choses. Des armes de jet, même une épée - oui, je m'entendais assez bien avec le forgeron..- un ou deux arcs, des flèches bien sur, & même peinture & sculpture.

Pour moi, le domaine de l'Art avec un grand A était sans limites, & je m'intéressais à tout ce qui prêtait de près ou de loin à la fabrication. Objet, armes, cuisine.. Tout était bon pour m'intéresser.

Je regardais la lady avec sa robe bleue, & elle essuya prestement ses larmes en marmonnant :

- Je pensais à mon frère... Mais ce n'est rien.
Son ton laissait présager qu'il était mieux de ne pas lui poser trop de questions. Aussi sortis je un peu à contrecoeur de mon mutisme, plus pourla consoler, pour lui faire savoir qu'elle n'était pas seule.

" Je vous comprends. Moi aussi j'aiperdu des êtres chers. Toute ma famille pour être exacte. Sans cela, je serais moi aussi une Lady" Mon ton se fit légèrement méprisant, mais je l'atténuais.
" Je ne voulais pas dire cela avec ce ton, excusez moi. C'est juste que.. J'éprouve une certaine répulsion pour ce milieu ou tout est factrice.. Oui, dansun certain sens, je vous plains ! Oui, bien sr, j'ai perdu ma mère, mon père, mon frère & aussi ma soeur, mais je suis libre.. Pas de mariage arrangé, pas de cours de bonnes manières, je ne dois plus apprendr à marcher avec un livre sur la tête & des chaussures à talons ! La grande vie, c'est fini, mais j'ai gagné bien plus.. Bon courage pour la suite, Lady Sixtine.."
ca faisait longtemps que je n'avais pas été aussi bavarde, surtout avec une étrangère. Déballer ma vie ne m'arrangeaitpas des masses, mais si ca pouvait l'aider ou lui fair prendre conscience qu'elle n'était qu'une marionette enchainée dans sa caste, destinée à se briser..
Oui, peut être prendrait elle conscience qu'elle avait bien fait d'entrer dans la résistance, outre la sombre raison qui la liait à son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Dim 1 Mai - 14:01

Et pour je ne sais quelle raison, Blue Nightmare me compta les tristesses de sa vie. Elle avait perdu toute sa famille et pourtant, ne semblait pas être aussi affectée que moi alors que je n'avais perdue qu'un frère. Elle semblait se réjouir de son sort. Elle semblait heureuse d'être libre au détriment de la perte de tous les membres de sa famille. Comment pouvait-on penser ainsi ? Je n'en avais aucune idée, mais j'étais bien curieuse de le savoir. Pour moi, mon père et mon frère étaient toute ma vie, jamais je ne pourrais imaginer vivre quand la mort aura ôté la vie de mon père. Je n'imaginais pas une seconde ma vie sans mon Octave et me voilà à présent dans cette situation. Si père n'était pas là, je serais certainement devenue folle, ou je me serais suicidée. Sans l'ombre d'un doute. Mais qu'est-ce qui me donnait le droit de faire cela alors que Père avait toutes les peines du monde à rester impassible devant sa chère fille ?
Père ne m'a jamais imposé quoi que ce soit qui relève de ce qu'elle avait dit. Des cours de bonnes manières, j'en avais suivi. Mais ce n'était que de mon plein grès. Je savais me tenir droite et marcher telle une Lady parce que je l'avais voulu. Je m'étais appris à sourire à contre cœur. Mais Père aurait toléré que je n'en fasse pas autant. Il aurait toléré que je me conduise en fille des campagnes. Je me rappelle qu'il m'avait offert un coffre rempli de magnifiques robes de toutes les nuances. Elles appartenaient à Mère, m'avait-il dit. Et lui, en souvenir de cette épouse perdue, il m'avait habillé avec pour les dimanches. Ses bijoux aussi, il me les avait confiés. Père était une des plus bonnes personnes que je connaissais.

- Je vous remercie...

J'offrais un sourire emprunt de tristesse à Blue Nightmare, qui, malgré son point de vue et le ton qu'elle employait, me semblait amicale. J'enviais cette fille qui était si optimiste face à la perte de ses êtres, j'enviais la joie fasse à la liberté qui constituait sa vie. La liberté, voilà ce pour quoi je me battais aussi en entrant à la Résistance Union. La liberté et la vengeance. Jamais je n'avais fait meilleur choix que celui-ci. Octave serait certainement fière de moi, s'il était encore en vie.

- Comment avez-vous trouvé la Résistance, si ce n'est pas trop indiscret de ma part ?

J'avais envie de tout connaitre de cette personne, à présent. J'aurais pu lire un grimoire entier à propos de cette Blue Nightmare. Je voulais comprendre sa vie, ses choix, sa manière de pensée. Elle était intéressante, cette ancienne Lady.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet:    Dim 1 Mai - 15:05

La jeune femme me sourit avec tristesse, & je rougis légèrement derrière mon masque. Vraiment, je n'avais pas l'habitude que l'on s'intéresse à moi.. Je n'étais qu'une simple servante au château des Princes. Ces Princes, je les haissais plus que tout au monde. Le Prince Aermand, paticulièrement.. cet imbécile de Prince qui arborait les mêmes prunelles couleur améthyste que moi. Je chassais de ma tête l'image de ce fanfaron de Prince, e& constatais avec horreur que la Lady me regardait avec une sorte d'avidité indiscutable dans le regard.

Je déglutis. Oups.
J'en avais peut être trop dit..
D'ailleurs, à ma plus grande surprise, la Lady s'enquit :

- Comment avez-vous trouvé la Résistance, si ce n'est pas trop indiscret de ma part ?
"Euh.. C'est.. c'est.. -
je rougis fortement- C'est Vidal qui m'a sauvée.. Il m'a mise à l'essai, & m'a apprit à fabriquer des bombes, puis il m'a permit de le rejoindre dans la résistance.. Excusez moi, c'est que je n'ai pas l'habitude que l'on s'intéresse à moi. Mais quant à comment j'ai rencontré Vidal.. C'est une longue et triste histoire.."



* Une histoire qui te rend nostalgique, pas vrai ?*
* Oh, mais tais toi donc Natsume. je ne t'écouterais pas. je vais t'enterrer.*
Son rire grinçant résonna dans ma tête, son rire de psychopathe, qui annonçait presque immédiatement une déferlante de paroles sinueuses & tordues pour corrompre un peu plus mon esprit.
& en effet, celle ci ne se tut pas.

* Tu n'es rien sans moi, sale gosse ignorante !*
* Je rêve ! Moi ? ignorante ? Tu oses me qualifier d'idiote alors que je sais plus de choses que la plupart des gens !?*
* Oh, ca pour sr, tu es une tête. mais tu n'es qu'une bouffonne. Tu es ma marionnette. je vais te faire danser, ma petite poupée. je vais te faire chanter, le show va continuer.
Tu es une ignorante de la vie. tu n'as pas su séduire ton aimé ! Tu es une bonne à rien.*
& les paroles de ma seconde personnalité me brisèrent le coeur, car je savais bien qu'elle avait raison..
La lady ne pouvait être consciente de cet échange, de ce combat intérieur. & d'ailleurs tant mieux. Personne ne devait connaitre Natsume, personne. Mes pulsions de meurtre resteraient à jamais enfouies en moi.
Jusqu'à l'explosion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Dim 1 Mai - 15:42

Comment ça ? Comment quelqu'un d'aussi intéressant n'avait pas pris l'habitude à ce qu'on lui pose des questions sur son existence ? Il me restait certainement beaucoup de choses à découvrir de Blue Nightmare et de son histoire, car apparemment cette dernière n'avait pas eu un passé banal et ne semblait d'ailleurs pas être quelqu'un de commun.

- Vidal. Ça ne me surprend pas. C'est quelqu'un de bon.

Je ne manquais pas de voir à quel point elle était gênée quand elle me parlait de son dit sauveur. Il ne faisait aucun doute que le séduisant Vidal avait encore fait des siennes et que Blue Nightmare ne faisait pas exception à la règle. Elle était amoureuse. Cela se voyait dans ses yeux, dans sa gestuelle. De faible indices, mais suffisamment visibles pour que je les distingue et les comprennent. L'analyse comportementale était un de mes points forts. Je savais mieux que personne trouver l'éclat dans un regard, le mouvement révélateur de pensées, la ride explicative.

Vidal l'avait sauvée, mais de quoi ? J'aurais aimé voir son visage et ses traits pour trouver par moi-même, mais son loup me faisait barrière. Lui demander aurait été tout simplement honteux et déplacé. Ressasser le passé dans l'esprit d'une personne n'était jamais bon. Il aurait été idiot de mal se conduire en présence d'une aussi gentille personne qu'elle. Du moins, c'est ce que je comprenais en lui parlant. Peut-être se révèlera-t-elle mauvaise, peut-être encore plus bonne. Je ne pouvais en dire plus à ce sujet. Cela aurait été un jugement précipité. Ce que je pouvais éventuellement faire, c'était procéder à des hypothèses. Peut-être qu'elle a voulu s'enfuir, comme Octave, et que Vidal l'a sauvée des gardes ? Peut-être qu'il l'a aidée à sortir d'une dépression à propos du décès de ses parents ? Finalement, tout était possible et je ne pouvais en tirer que de faibles hypothèses. Ainsi valait-il mieux que je m'arrête là.

- Je suis certaine que vous lui plaisez...


Je n'aurais pu mieux dire en de telles circonstances. Des paroles sincères et réconfortantes qui ne pouvaient que lui redonner la confiance qu'elle aurait éventuellement perdue au cours de l'aventure que je devinais. J'étais absolument persuadée que cette fille était éperdument amoureuse de notre chef et que celui-ci tardait à se décider. Faire languir une femme n'était jamais bon signe. Soit il n'avait pas remarqué, soit il est indécis. A moins qu'il prenne plaisir à la faire attendre. Mais j'en doutais sérieusement.

Octave me souriait et je perdais encore quelques fines larmes. Mes pensées étaient hantées par ses souvenirs. Mais je ne pouvais m'en débarrasser. D'ailleurs, en avais-je envie ? Avais-je envie de quitter à jamais ce frère ? De le laisser à jamais dans l'oublie ? Non. Je ne comptais plus les fois où Père m'avait supplié de l'oublier. Les fois où il m'avais consolé. Les fois où il m'avait dit la vérité en face. Mais je voulais qu'il vive. Et la seule manière pour qu'il en soit ainsi était de graver son souvenir dans la pierre de mon conscient, sur mon visage, dans mon cœur, dans notre carnet.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Dim 1 Mai - 16:25

- Vidal, ca ne me surprend pas.. C'est quelqu'un de bon. Reprit la Lady.
" - Sans doute.. Enfin, je lui suis reconnaissante. Vous m'avez l'air d'être une fine analyste comportementale. Cela me perturbe que l'on s'intéresse à moi, aussi ai je bien fait de garder mon loup et ma cape. Vous avez dut remarquer que j'étais amoureuse de lui, n'est ce pas ?"
je marquais une pause puis déposais mon sac de bombes délicatement sur le sol. Descendant en pont sur mon dos pour le faire craquer, mon loup tomba juste au moment ou mes vertèbres émettaient un craquement sinistre. Je me relevais doucement pour ne rien me déplacer, faisant également craquer mon cou et mes doigts, puis je ramassais mon masque.
Je ne le remettais pas. Tant pis, cette Lady verrait mon visage.

Mon visage était composé de traits délicats, que je m'appliquais à cacher derrère une épaisse couche de suie. Cette "couche de protection" comme je me permettais de l'appeler avec humour, me protégeais des regards extérieurs. Je ne devais pas avoir l'air attirante, mais être jolie n'avait jamais été mon but.
Quoi que.. Peut être devrais je faire des efforts pour séduire le chef de la Résistance..
A méditer.
Mais je n'y songeais pas sérieusement, bien entendu. Soit il me remarquerait, soit pas, c'était tout.

Mais revenons en à ma face. Cinna se plaisait souvent à dire que j'avais un "joli minois". Il ne voulait pas que je cache mes grands yeux d'améthyste derrière une épaisse frange, et que j'arrête de me barbouiller de suie.
Cela l'exaspérait plus que tout. A chaque fois qu'il me voyait avec de la suie sur le visage, il sortait son mouchoir et entreprenait de me débarbouiller tendrement.. Nous partagions ces moments sans un mot, mais cela nous allait.

Mais une voix m'arracha au carroussel de mes souvenirs. la voix de Lady Sixtine, que j'avais complètement oubliée..

- Je suis certaine que vous lui plaisez... Dit elle.


C'était absurde que j'avais envie d'en rire. Mais Lady Sixtine avait dit cela pour me réconforter. Elle posa son sac de bombes, et j'ôtais ma capuche, lui tournant toujours le dos.
je fis volte face, et lui collais mon visage sous le nez.
" - Lui plaire ? Comment pourrais je lui plaire avec ce visage ? je ne suis pas amoureuse de lui parce que voila 'il es beau, charismatique, chef de la résistance et gna gna gna' comme Peggy et les autres. Si je l'aime, c'est parce que cet homme m'a sauvée. Et d'un destin assez sombre, croyez le. "
Encore une fois, je m'en voulais d'avoir été aussi directe avec Lady Sixtine. Mais il était trop tard pour reculer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Dim 1 Mai - 19:03

- Sans doute.. Enfin, je lui suis reconnaissante. Vous m'avez l'air d'être une fine analyste comportementale. Cela me perturbe que l'on s'intéresse à moi, aussi ais je bien fait de garder mon loup et ma cape. Vous avez dû remarquer que j'étais amoureuse de lui, n'est-ce pas ?

Pour toute réponse à sa question, un simple sourire qui éclairait mon visage qui n'inspirait que la mélancolie qui trônait dans mon âme en peine. Bien sûr que j'avais remarqué. Je n'avais pas nécessairement besoin voir son visage pour comprendre ce qu'il se passait entre Vidal et elle. Même si analyser les traits de son visage aurait été beaucoup plus rapide que ses mouvements et son timbre de voix quand elle parlait de Vidal. M'enfin, toujours était-il que j'avais deviné juste.

Je la regardais alors qu'elle avait perdu volontairement ou involontairement son loup qui la masquait quelques instants avant. A présent elle se retournait brusquement vers moi et je découvrais un visage maculé de suie, rendant des traits normalement doux et délicat en un portrait sale et grossier. Je ne bougeais pas d'un pouce lorsqu'elle débita ses propos d'un ton des plus désagréable et mauvais. On sentait sa colère. Pourquoi ? Je n'en avais aucune idée. Mais en tout cas, son comportement n'avait pas ôté mon envie de mieux faire connaissance. J'avais toujours envie d'approfondir notre relation pour connaitre son histoire. Seulement, il fallait que j'use d'un peu plus de ruse et de tact.
Je souriais alors de plus belle dans une expression qui frôlait la haine. Un sourire malsain comme je savais les faire. Celui là lui était pleinement destiné. Était-elle atteinte d'un trouble du comportement ? Certainement. Du moins, c'est ce qu'elle m'inspirait.

- Lui plaire ? Comment pourrais je lui plaire avec ce visage ? je ne suis pas amoureuse de lui parce que voilà, il est beau, charismatique, chef de la résistance et gna gna gna comme Peggy et les autres. Si je l'aime, c'est parce que cet homme m'a sauvée. Et d'un destin assez sombre, croyez-le.

- Je vous crois.

Mon regard était à présent noir et c'était ainsi que je le voulais. On ne s'attaquait pas à moi sur un ton comme celui là sans rien espérer en retour. Je ne supportais pas l'agressivité et j'en faisais que rarement preuve. Je reprenais le sac de bombes qu'elle m'avait confié et marchais prestement dans les sinueux chemins des catacombes en direction de la sortie.

- Finalement, je pense qu'il vaut mieux les apporter à mon domicile. Il fait nuit noire, nous aurons juste à éviter les gardes. Je connais des chemins sûrs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Dim 1 Mai - 20:07

La jeune femme me lança un regard haineux, que je lui rendis sans doute.. Car en un éclair, Natsume était passée. Et ce genre de regard assorti d'un sourire de sadique était sa spécialité.. L'air bestial, elle savait l'imiter à la perfection, vu que c'était la sa fonction première. Et j'eu du mal à reprendre le contrôle, à vrai dire.. Natsume était une véritable horreur.. Lorsqu'elle avait mon corps, elle ne le lachait pas.

D'ailleus elle me fit sentir sa haine en pensée.

* Laisse moi faire ! Tu as vu comme elle m'a regardée ? je vais la découper en morceaux et c'en sera fini d'elle !*
* EH, mais CA VA PAS ?! Ne touches pas à la 'personne de confiance' de Vidal !*
* Personne de confiance ? Tu parles ! Une gamine insolente qui à peut etre perdu une partie de sa famille, alorsque toi tu as tout perdu, TOUT !*
* TAIS TOI, NATSUME ! J'ai dit. Tu obéis. Un point, c'est tout.*
* Haha. très drôle. Non, d'habitude c'est le contraire, l'écervelée. Alors maintenant, tu me laisses les commandes.*
*Hors de question*
Le combat intérieur qui me secouait était de plus en plus intense.. M'isoler.. De l'air.. De l'eau.. Il me fallait quelque chose.. Vite.. Ne pas exploser devant quelqu'un.. Ne pas exploser devant cette fille..
Ma respiration se fit haletante, et je tombais par terre à genoux, la tête entre les mains. Gémissante, je saisis ma gourde, attachée à ma ceinture, et renversais de l'eau dans mes mains pour me rafraîchir le visage avec.
ma peau devenait brulante.. Un feu ravageur brûlait en moi.. Mais je sus que j'arriverais à me controler. Il le fallait.

Je me fichais bien que la suie disparaisse, j'avais toujours mon masque.. pour l'instant seul comptait me rafraîchir.. Histoire d'éteindre le feu.
Eteindre le ruban de ma haine était la seule chose qui comptait.
Mes entrailles me faisaient mal, mon coeur battait à tout rompre, et mon oeil gauche s'empreint d'une douleur sans pareille. J'avais envie de hurler, et pourtant je me retenais. La marque sur ma hanche droite devenait si chaude que je croyais qu'elle allait me percer la peau..
Je n'en pouvais plus.. Et pourtant je résistais. la lutte faisai rage,le rouge contre le bleu, gagnait du terrain.

Qu'allais je faire..?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Lun 2 Mai - 22:12

Cette fille que j'avais d'abord appréciée me semblait autrement plus maléfique que ce que je pensais lors de mes premières impressions. Les secondes me montrèrent une personne agressive, possiblement dérangée. Cependant, je ne pouvais que lui faire confiance, et amplement confiance. Pourquoi ? Eh bien parce que ma confiance, je l'avais accordée à Vidal. j'avançais comme beaucoup les yeux fermés sur le chemin qu'il nous traçait. Je devais donc faire confiance à mes congénères. Et Blue Nightmare en faisait partie. Bien sûr, je n'étais pas obligée de l'apprécier, mais je n'étais pas non plus censé la châtier.

Je me retournais au son d'un corps glissant sur le sol. Celui de Blue Nightmare. Elle semblait sur le bord de... la dépression ? La folie peut-être ? Je n'arrivais pas à comprendre les expressions brouillées de son visage par la suie qui maculait sa peau. Elle mouillait son visage. Certainement pour reprendre ses esprits. Moi, prise de cours, j'aurais pu lâcher le sac de bombes et me précipiter pour l'épauler. Mais j'étais bien trop remontée et concentrée sur ma tâche qu'il me fallut quelques secondes avant de réaliser la situation. Ainsi, je déposais lentement le sac de bombes à terre et m'accroupissais aux côtés de cette fille envers qui j'avais une certaine aversion. Aversion qui ne m'empêchait pas de me soucier de son sort. Je ne suis pas du genre à laisser de côté les personnes que j'aime le moins. Je suis parfois cruelle lors de nos opérations, mais pas à ce point. Si je pouvais l'éviter, je préférais éviter de souiller mes mains plus qu'elles ne l'étaient déjà.

- Vous allez bien ? Avez-vous besoin de soins ?


Ma voix était calme et douce. Je ne saurais être vile avec une personne dans le besoin, même si celle-ci était infecte avec moi. J'avais quelques connaissances médicales grâce à ma curiosité et aux tonnes de bouquins que j'avais dévorés. La pratique n'était pas réellement ce qui me manquait. D'un naturel maladroit, Octave avait l'habitude de se blesser. Par gentillesse certainement plus que par masochisme, j'étais la première à qui il s'adressait lorsqu'il souffrait de quoi que ce soit. Parfois, un médecin véritable était nécessaire, mais la plupart du temps, je parvenais à lui appliquer les soins nécessaires pour qu'il guérisse normalement. Encore un rien que me rappelait mon frère perdu. Il avait été bien trop présent dans ma vie pour que je puisse l'oublier, de toute manière. J'étais condamnée à la souffrance éternelle du souvenir d'un frère qui ne reviendrait jamais. Jusqu'à qu'on me trouve une personne qui puisse occuper mon esprit. Cette personne, ce serait mon futur mari. C'est ce que Père m'a promis. Et il tenait toujours ses promesses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Mar 3 Mai - 15:32

Sa pression dans ma tête se faisait de plus en plus sentir, et son odeur enivrante commençait à griser mes sens.. Cette odeur de rose et de clou de girofle mêlée à celle, écoeurante, du sang. Mon oeil gauche commença à me faire voir le monde en rouge : le rouge de sa haine.
Luttant de plus en plus, je me débattais mentalement afin de ne pas sombrer, ma vision du coté droit se refroidit au possible pour ne pas céder au feu brûlant qu'elle me faisait brûler dans l'oeil gauche.
La marque que l'on m'avait apposée semblait ressortir, chauffée à blanc. Rendue folle par la douleur, je dégraffais ma robe qui s'attachait sur le coté, ne me souciant guerre de choquer la jeune femme en face de moi. J'apposais ma main glacée sur le sceau bouillonant, mais rien n'y fit.
Peu à peu, le rouge gagna face au bleu.
J'étais impuissante face à elle, car le fait que je résiste attisait encore sa haine qui me meurtrissait de part en part.
Et lorsque je sombrais tout à fait dans la folie, Red Nightmare avait prit la place de Blue.
Croyez moi, ce n'était vraiment pas une bonne chose..
La Lady s'était approchée de moi, avec un air de répulsion sur le visage que son sourire et sa voix douce ne parvenaient pas à cacher.

- Vous allez bien ? Avez-vous besoin de soins ?
Demanda t elle en s'approchant un peu de moi.

Mon dernier élan de conscience la repoussa alors qu'elle voulait m'aider : il ne fallait surtout pas qu'elle me touche, ou il me serait impossible d'arrêter Natsume.
Nullement gênée par ce mouvement brusque, elle s'accroupit à côté de moi pour me regarder attentivement.
La honte que je ressentais pour être si facile à posséder m'obligea à cacher mes yeux avec mes mains : le droit était rouge.

" Lady Sixtine.. Laisse donc les bombes ici. J'men occuperais.."
Ma manière de parler était en train de changer également.

* Tu ne t'occuperas de rien du tout !*
"-Merde.."

Je m'élançais sur la Lady, un sourire bestial sur les lèvres, une expression sauvage à l'intérieur de mon oeil rouge. Et dans l'autre, toujours violet, on pouvait aperçevoir toute ma peur, ma détresse.
Un rire sadique retentit, mon rire.
Mais avant que je ne touche la jeune femme aux yeux verts, je crachais quelque chose par terre.
Je regardais par terre, et vis une flaque de sang.
Par terre, à l'intérieur de cette flaque, Blue Nightmare, un couteau à la main, me souriait.
Je portais ma main droite à mon ventre, d'ou s'échappait un liquide chaud à la délicieuse odeur épicée : mon propre sang.
Car dans la main gauche, il y avait un couteau maculé de ce liquide rouge, que j'affectionnais tant.
Portant mes mains en coupe, je recueillis un peu du délicieux brevage et le portais à mes lèvres : j'étais plus dangereuse que jamais.
Mais Blue ne l'entendait pas de cette oreille et était déterminée à nepas me laisser m'occuper de cette Lady Je-Sais-Tout.
Je sentis son sang bouilloner, et sans hésitation, Le couteau que Blue portait toujours dans sa botte se planta dans mon bras droit.
La main gauche laissa tomber le couteau, et cette conne de Blue appuya de toutes ses forces sur la marque.

" - NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !"

Mon cri de rage désespéré retentit, se fracassant sur les parois des Catacombes, et je retombais au sol.








Moi, Blue Nightmare, j'avais réussi. J'avais délogé Natsume et reprit le contrôle..
Enfin, pour le moment.
Mon ventre entaillé me faisait souffrir, et mon bras était profondément blessé, mais je m'en fichais bien.
Rassemblant mes forces, je réagraffais ma robe, et m'inclinais devant Lady Sixtine.

" - Mademoiselle, je vous prie de ne pas me faire confiance. Vous voyez bien ce que le monstre qui est en moi peut faire.."
Mon sang qui avait goutté par terre formait une petite flaque brillante et foncée, témoignant de ma noblesse. Je crachais encore un peu de sang, et essuyais durevers de la main le filet de liquide qui maculait mes lèvres, me relevant avec difficulté.

" - Malgré toute la répulsion que vous pouvez avoir envers moi.. Pouvez vous me promettre de ne parler de ceci à personne, surtout pas à Vidal..?"
Je laissais ma question en suspends, consciente de la difficulté que pourrait avoir la jeune Lady à suivre ma demande..
Je ne pouvais pas lui en vouloir, après tout..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Mar 3 Mai - 22:47

Les réflexes de secours qui me serraient naturellement venus s'était étrangement envolés, comme si je n'avais jamais eu à aider qui que ce soit dans ce monde où régnait un malheur constant sous les fesses roses de nos beaux princes. Lorsqu'elle se déshabilla, je m'attendais à voir une éventuelle blessure, une réaction allergique ou autre chose dans le genre, mais au lieu de ça je découvrais quelque chose qui me faisait penser aux marques que l'on applique sur la peau des bêtes à l'aide d'un fer chaud. Il semblait qu'elle lui était douloureuse, comme si on venait de la lui faire. Tellement qu'elle en oubliait toutes manières et que la pudicité avait été bannie de son vocabulaire. Blue Nightmare me repoussa violemment dans une expression de douleur intense. Elle semblait se battre contre quelque chose. Comme si un esprit malin tentait de prendre possession de son corps. C'était plutôt étrange comme vision. Mon visage était figé sur une expression horrifiée. Je n'avais pas réellement peur, non. Disons que j'étais plutôt choquée par ce soudain changement de comportement. Était-ce mon regard noir qui avait déclenché son hystérie ? Je n'en avait qu'un soupçon d'idée, mais cela ne valait rien de bon et mon instinct de survie me criait de m'enfuir sur le champ. Mais rien n'y faisait. J'étais trop entêtée pour partir. Je devais rester pour l'aider, comprendre et observer. C'était plus fort que moi, alors je délaissais mes instincts pour la curiosité qui m'animait.

Je distinguais vaguement un changement de couleur dans ses yeux. Vaguement car elle s'empressa de les cacher de ses mains tremblantes. Elle me faisait presque pitié.

- Lady Sixtine... Laisse donc les bombes ici. J'men occuperais...

Sa façon de parler avait changée. Tout ceci était absolument extraordinaire et j'aurais été profondément déstabilisée si je ne m'étais jamais intéressée aux comptes et autres histoires fantastiques. Là, il semblerait que c'était plus une sorte de possession qu'autre chose. Soudain, son expression changea. Elle inspirait le mal. Son aura était plus que malsaine. Blue Nightmare qui n'avait plus rien de la Blue Nightmare que j'avais cru connaitre se jeta sur moi. Un rire sadique me parvint alors que je tentais de me débattre du mieux que je le pouvais. Je pensais alors à la dague que j'avais sous ma cape. Dague qui m'était impossible d'attraper étant donné le poids qu'elle exerçait sur moi. Tout espoir de survie me quittait, mais sans que je m'y attende, elle s'arrêta net, regardant au sol la flaque de sang dont s'imbibait ma cape noire. Une odeur acre me parcourrait et elle se planta elle même son poignard dans son propre bras. Réaction d'une folle, en apparence. Mais moi, j'avais bien compris qu'il ne s'agissait pas de cela. Quelque chose se passait en elle, et ce n'était pas de la démence. Elle s'arrêta presque aussitôt après avoir hurlée un cris de colère, puis reprenant une voix faible et tremblante, elle me dit quelques mots :

- Mademoiselle, je vous prie de ne pas me faire confiance. Vous voyez bien ce que le monstre qui est en moi peut faire...

C'est bien ce que je m'étais dit. Personne d'autre que moi n'aurait jamais pu pensé à ça, car personne ne s'intéressait à ce genre de choses et que personne n'aurait songé un seul instant que ce fût possible.

- Malgré toute la répulsion que vous pouvez avoir envers moi... Pouvez-vous me promettre de ne parler de ceci à personne, surtout pas à Vidal..?


Etait-ce bien sain de ne pas le révéler à Vidal ? Nous faisons partie de la même organisation et il aurait été normal qu'un tel trouble soit préciser au chef. Mais elle craignait surement qu'il refuse sa présence à nos côtés. Or, je ne pouvais ôter à personne le droit de se battre pour une cause. C'était au dessus de mes forces. J'en aurait été trop malheureuse pour elle. Alors, la prenant par les épaules, je plongeais mon regard dans ses yeux légèrement mauves.

- Je vous le promet, mais je vous aurez à l'œil à présent. Nous partagerons les opérations destinées à la Résistance Union.

Je délaissais ce ton sévère pour un second plus doux et plein de sagacité.

- Il faut absolument s'occuper de ces bombes ce soir. Je ne peux vous laisser seule alors que vous êtes dans un pareil état. Allons, je porterais les sacs et vous me suivrais du mieux que vous le pourrez. Ensuite, je vous raccompagnerais à votre domicile et m'assurerais que tout est en ordre avant de vous quitter. Je ne puis vous abandonner à vous même.

Je me levais et attrapais les sacs de bombes, puis commençais à marcher en direction de la sortie.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Mer 4 Mai - 20:13

A présent à genoux sur le sol teinté du rouge de mon sang, des papillons noirs voletaient devant mes yeux. Oui, je me sentais mal, très mal.. Rien d’étonnant pour quelqu’un qui s’était planté un couteau dans le ventre et le bras..

Mes blessures saignaient abondamment, et ma bouche était envahie de sang, qui ruisselait de mes lèvres entrouvertes pour s’ouvrir sur mon menton.

Mon costume noir et blanc de servante était également fichu, et l’on pouvait apercevoir entre ma cape et mon habit une large entaille dans le tissu.

Mon ventre, je l’avait ouvert en travers, et j’aurais plus tard une cicatrice qui me partirait du bas de la hanche jusqu’aux côtes flottantes.. C’était vraiment laid à voir..



Oh bien sûr, je n’étais pas à moitié morte, le ventre ouvert et les organes dans les mains ! Je ne m’étais pas fait Hara Kiri tout de même !!

.. Mais j’étais salement amochée.



Afin que la Lady ne voie pas mon horrible blessure, et pour éviter qu’elle ne s’inquiète, je déchirais le bas de ma cape pour me bander le bras et l’abdomen. Cela freinait un peu l’abondante quantité de sang que je dispersais à tout va. Bien serré, le bandage stopperait l’hémorragie, et lorsque ce serait fait, je me sentirais plus tranquille, car j’avais peur que l’on nous suive à la trace à cause de mon fluide vital..



Une fois le bandage réalisé, la jeune Lady mit sa répulsion de coté pour s’agenouiller près de moi, me prenant par les épaules et me regardant dans les yeux, qui avaient enfin reprit une couleur normale.

Doucement, elle me chuchota :



- Je vous le promets, mais je vous aurai à l'œil à présent. Nous partagerons les opérations destinées à la Résistance Union.


Je lui rendis mon premier vrai sourire, bien que maculé de sang. Je m’essuyais la bouche, alors qu’elle disait :


- Il faut absolument s'occuper de ces bombes ce soir. Je ne peux vous laisser seule alors que vous êtes dans un pareil état. Allons, je porterais les sacs et vous me suivrez du mieux que vous le pourrez. Ensuite, je vous raccompagnerais à votre domicile et m'assurerais que tout est en ordre avant de vous quitter. Je ne puis vous abandonner à vous même.



Et la Lady froissa sa jolie robe bleue en hissant sur ses frêles épaules les trois sacs, bien trop lourds pour elle. Je me relevais et lui pris délicatement deux sacs des mains, lui accordant un doux sourire, les yeux à demi fermés. Un sourire sincère et empreint de gentillesse.

« - Allons, Mademoiselle, vous ne pouvez pas porter cela toute seule. Je ne suis pas encore morte vous savez.. ? Laissez moi ces sacs, je m’en charge. Quant à me raccompagner, ça va aller, je vous le promets, ne vous donnez pas cette peine.. La nuit est dangereuse. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Jeu 5 Mai - 23:27

Comment pourrais-je refuser un tel acte de gentillesse de la part de cette fille. Son beau sourire et son expression fatiguée au visage ne me laissait d'autre choix. Cependant, je lui prenais quand même un sac en lui laissant le plus léger des deux qu'elle avait. J'estimais qu'un blessé ne devait avoir à fournir plus d'efforts que celui de supporter son corps meurtri. Mais elle semblait plus se soucier de ma petite personne que de son bien être. Pourquoi ? Pas par simple politesse. C'était inconcevable dans un état pareil. Mais, j'estimais aussi que les volontés d'un homme ne pouvait êtres complètement reniées. Après mes principes venait quand même la santé de la concernée. Il ne fallait pas non plus qu'elle te tue à la tâche. Je vérifiais que sa plaie ne saignait pas de trop à travers les bandages de fortune qu'elle s'était fait. Cela allait, mais il fallait tout de même que nous nous pressions de déposer les bombes pour que je puisse m'occuper de ses bandages.

- Allons, Mademoiselle, vous ne pouvez pas porter cela toute seule. Je ne suis pas encore morte vous savez.. ? Laissez moi ces sacs, je m’en charge. Quant à me raccompagner, ça va aller, je vous le promet, ne vous donnez pas cette peine.. La nuit est dangereuse.

- Vous n'êtes peut-être pas encore morte, mais ne tentons pas le diable voulez-vous. Soit, je ne vous raccompagnerais pas, je vous hébergerais.

Il y avait cependant des limites à mes principes, comme celui de ne rien imposer à qui que ce soit. Là, je me devais de le faire. Elle ne pourrait se débrouiller seule avec de telles blessures et comme elle l'avait dit, la nuit était dangereuse, surtout pour quelqu'un d'aussi amoché qu'elle. Je ne pouvaisspas, par simple soucis de conscience, la laisser seule rentrer chez elle en la sachant en si piteuse état, à la merci des gardes qui rodaient et qui n'hésiteraient pas à user d'elle ou à la tuer sur-le-champ. Je refusais ces possibilités. D'autre part, nous prenions suffisamment de risques en rapportant ces bombes chez moi. Non, c'était décidé, elle resterait chez nous ce soir.

Je commençais une marche silencieuse dans la nuit, encombrée par les deux sacs que je portais précautionneusement sur mes épaules. J'évitais les gardes avec ingéniosité et rapidité. Ainsi, en seulement quelques minutes d'une marche pénible et nocturne, nous arrivions à ma porte d'un bleu nuit écaillé. Porte que nous ne voyons que grâce à la forte lumière qui régnait à l'intérieur. Je poussais la porte et pénétrais dans la maison Elder en me parcourant le salon chaleureux pour me diriger vers le placard sous l'escalier. Dans ce placard se trouvait une trappe bien cachée où l'on avait l'habitude de cacher des tonnes d'objets qui nous étaient chères à moi et Octave. Je poussais quelques sacs et déposais les sacs de bombes délicatement puis refermé cette trappe en sortant du placard.

- Venez, je vous conduis à la salle d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Sam 7 Mai - 19:14

La jeune Lady Sixtine rougit légèrement à mon sourire, et m’arracha presque des mains le deuxième sac.

- Vous n'êtes peut-être pas encore morte, mais ne tentons pas le diable voulez-vous. Soit, je ne vous raccompagnerais pas, je vous hébergerais.
- V.. Vous ? M’héberger ?


J’avais fortement rougit, très gênée par cette proposition. Cela se voyait à peine, à la lueur des torches tremblantes, mais tout de même.. Cette noble, qui avait l’air de ressentir pour moi tout d’abord de la curiosité, de la sympathie, puis de la répulsion.. Cette Lady proposait de m’héberger ? Non, elle ne le proposait pas, je le sentais dans sa voix. C’était un ordre.

Donné d’une voix douce et compréhensive, mais ferme.

Je n’aimais pas les ordres.

Mais j’allais obéir à celui-ci par simple politesse.. Car la jeune lady Sixtine avait l’air d’être réellement inquiète de mon état de santé.



Mollement, je lui cédais le sac.

- Si vous êtes trop essoufflée de le porter à cause de votre corset, n’oubliez pas que je suis valide..
- Plaisantais je-


Elle m’emmena dans un dédale de ruelles tortueuses, et certaines faisaient franchement froid dans le dos.. Mais c’était le prix à payer pour éviter les gardes, et donc la mort. Nous marchions, marchions, marchions encore, et la blessure que je portais au ventre était en train de cicatriser lentement.

Doucement, les plaquettes, protéines coagulantes que contenait le sang, s’étaient mises en route devant le besoin important de colmater l’ouverture. Et quelle belle ouverture !

Lady Sixtine n’avait qu’entr’aperçu la blessure, et je puis vous assurer qu’elle n’était pas très jolie..

Celle à mon bras, pour sa part, était moins grave, mais restait douloureuse.



Je n’entendais plus Natsume dans ma tête.. Epuisée par l’effort que lui avait demandé s’emparer de mon corps, et humiliée par la défaite que je lui avais fait subir, soit elle s’était évanouie, soit elle se taisait.

Un maigre sourire passa fugitivement sur mes lèvres : peut être étais je tranquille pour un petit moment ?



Mais bientôt, nous arrivâmes, la Lady et moi, à une grande porte en bois peinte de bleu, qui s’écaillait. C’était sans doute là la porte arrière de sa demeure..

Nous entrâmes à pas de loup, telles des espionnes, et elle cacha les trois sacs de bombes dans un placard situé sous l’escalier.



Alors que je faisais craquer mes épaules, Lady Sixtine se tourna vers moi et me tendis la main avec un sourire :

- Venez, je vous conduis à la salle d'eau.


J’étais perplexe et angoissée.. Elle allait voir la marque.. Elle allait voir les blessures.. Et voir mon visage.. Mais j’étais incapable de résister à ses yeux verts qui me montraient que là encore, c’était un ordre plus qu’une demande. Je saisis donc sa main, et elle me fis couler un bain. Ma main à moi, était moite, sale, et tremblait. Mais je remarquais que les siennes portaient des tâches d’encres.. Elle avait dut dessiner à la plume.


Sa salle de bain était très belle, et raffinée, comme toutes les salles de bains de nobles. Je patientais, attendant avec inquiétude le moment où elle me demanderait de me déshabiller..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Sam 7 Mai - 20:09

Je lui préparais un bain d'eau brûlante à la fois pour la réchauffer et pour nettoyer ses plaies plus aisément. Je rajoutais à l'eau fumante tout un tas de décoctions diverses aux multiples vertus qui ne pouvaient qu'être bénéfiques pour la souffrante. De plus, son visage de suie avait définitivement besoin d'être lavé tout autant que ses mains sales et terreuses. Je n'étais absolument pas écœuré par la vision de sa plaie béante et dégoulinant de sang, l'habitude avait fait que je n'en éprouvais plus rien. Je me rappelle encore de la répulsion que j'avais éprouvée lorsqu'Octave m'avait laissé soigné une blessure profonde qu'il s'était fait en se battant face à un adversaire armé d'un couteau. J'avais dû la désinfectée malgré la douleur que j'avais pu lire sur son visage et ensuite, j'avais recousu du mieux que je l'avais pu. Ce n'est rien à dire, mais le faire est toute autre chose. Croyez-moi.

- Baignez vous et je m'occuperais de la blessure de votre bras, puis la seconde quand vous serez sortie.

Je quittais la pièce un instant pour aller chercher la boite à pharmacie dans la cuisine. Une boite qui n'avait servi qu'à moi durant ces quelques dernières années. J'étais souvent appelée "la petite infirmière" par Père. Encore aucune des plaie que j'avais soignée ne s'était infectée, aucune de maladie que j'avais soignée ne s'était aggravée. J'en étais fière, peut-être même un peu trop. D'autant plus que le médecin attitré de la famille m'avait souvent félicité pour mon travail et qu'il ne venait que très rarement me remplacer.

Je revenais dans la salle d'eau et me lavais les mains de la saleté accumulée en portant les sacs ou en serrant la main de Blue Nightmare. Il fallait, pour un soin réussi, être sois-même irréprochable.
Je m'assaillais sur un petit tabouret à côté de la baignoire et ouvrait la boite sur mes genoux, entreprenant de nettoyer une plaie, qui d'ailleurs n'était pas trop amochée, sans me soucier des picotements logiquement ressentit par Blue. Puis, prenant de mes doigts fins de quoi recoudre cette plaie, je me concentrais davantage.

- Ne bougez pas et serrez les dents, cela risque d'être un peu douloureux.

Cependant, je m'appliquais à être le plus rapide et la plus précise possible pour ne pas abîmer sa peau qui était maintenant d'une blancheur extrême. Je renouvelais l'opération sur la plaie de son ventre. Le travail terminé proprement, je me levais et lui tendais une serviette pour qu'elle s'enroule à l'intérieur et me suive à l'étage.

- Vous avez faim ?

Je passais dans la cuisine et demandait à Emma un souper pour deux personnes. Elle dormirait dans la chambre d'Octave pour cette nuit à moins que dormir dans la chambre d'un mort lui déplaise. Ainsi, elle prendrait mon lit et moi celui de mon frère.
Je trouvais dans mon armoire une robe de nuit que je lui tendais pendant que j'allais mettre des draps propres et des couvertures chaudes sur le lit d'Octave. A chacune de mes entrées dans sa chambre, les mêmes larmes coulaient sur mes joues. Mais je devais me montrer forte, pour une fois.
Je songeais vaguement aux bombes cachées sous l'escalier en espérant que personne ne nous ai suivi. Mais il y avait très peu de chances pour que ce soit le cas. La nuit n'était pas assez claire pour qu'on ai pu nous repérer et les gardes nous auraient fait comprendre bien avant si cela avait été le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   Dim 8 Mai - 10:55

Alors que je me dévêtais sans rien dire, contemplant tristement mon costume déchiré et inutilisable, je vérifiais que le sceau que l’on m’avait apposé était rentré, qu’il n’était plus gonflé, comme si l’on venait de le faire. Dans le petit blason se tordait une chimère avec un serpent dans la gueule, et les mots qui montraient mon appartenance à la caste des esclaves étaient gravés dans une petite banderole « GOSTHLY FAME ».

Cette marque que je portais à la hanche droite, je la haïssais.

A vrai dire, je me haïssais tout entière, mais c’était là la partie la plus détestable de mon corps. Mis à part ma poitrine, un peu trop généreuse.



Je me débarrassais de ma robe avec pudeur, puis entrais dans l’eau chaude en frissonnant. La sensation de plonger mes blessures dans l’eau brûlante était atroce..

Lady Sixtine ne semblait pas avoir vu la marque de la bête, et elle versait des substances douteuses dans l’eau du bain : sûrement quelque décoction afin d’optimiser la cicatrisation de mes plaies. L’eau du bain était vraiment sale..

D’une part parce que j’appliquais soigneusement sur ma peau diaphane des couches de suie, et d’autre part parce que mon sang qui ne cessait de couleur contaminait l’eau, qui avait à présent une teinte rouillée.

La lady changea l’eau plusieurs fois, et s’assis à côté de moi, avec du fil et une aiguille.


- Ne bougez pas et serrez les dents, cela risque d'être un peu douloureux.



Elle se mit à recoudre mon bras à une vitesse hallucinante, histoire que je ne sente pas trop la douleur, mais mon bras engourdi ne ressentait presque rien. Ce fut une autre affaire lorsqu’elle s’attela à mon ventre.

Dans un premier temps, je protestais.

- N.. Non ! N’y touchez pas !


J’avais peur qu’elle ne voie le sceau.. Mais elle ignora ma protestation : c’était une guérisseuse avant tout, et ma plaie nécessitait d’être recousue.

Je me tordais de douleur, mais ne produisais aucun bruit, effort surhumain, alors que bien d’autres personnes auraient hurlé à la mort.

Dans ma tête, c’était le calme plat.

Une fois mes blessures recousues, pansées, et une fois que je fus plus propre que je ne l’avais jamais été depuis longtemps, Sixtine me passa une robe de nuit.



C’était une jolie robe blanche en soie, avec plusieurs couches, des rubans, des dentelles.. Cette simple chemise de nuit était la plus belle de toutes les tenues que j’aie portées depuis ma capture au Manoir.

Dans cette ample robe blanche, avec mon teint pâle et mes cheveux bruns qui descendaient en cascade dans mon dos, ma peau claire et mes yeux brillants, je devais avoir l’air totalement différente de celle que j’étais il y a quelques heures à peine..

Et je vis que Lady Sixtine m’observait d’ailleurs avec intérêt.

Que devait-elle penser de moi ? Elle devait sûrement se demander pourquoi je me couvrais de suie..

Sans cette couche de noir charbon malodorant, je me sentais mal à l’aise.. Je n’avais pas l’habitude..

- Vous avez faim ?


Après m’être fait recoudre les entrailles ? J’avais tout sauf faim. Mais je n’eu pas le courage –ni le temps- de la contredire, car déjà elle commandait à la cuisinière un repas pour deux. Très gentiment, elle m’offrit la chambre de son frère pour la nuit, avec des draps propres et chauds.

Je m’endormis bien vite, car tout cela m’avait épuisée..



Le bain.. Marcher jusqu’ici.. Les bombes.. Natsume..



Et ma dernière pensée fut pour Vidal, le Chef de la Résistance. Je sentis une nouvelle bouffée de haine pour toutes les filles qui tombaient à ses pieds comme des mouches, et je sombrais dans un sommeil peuplé de cauchemars..



{ HRP : Les vacances sont finies, je vais devoir retourner à l'internat. Je ferais de mon mieux pour répondre au plus vite, mais je n'ai que très rarement accès à l'ordinateur, j'ai peur que mes RPs soient bâclés.. }
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: { Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine   

Revenir en haut Aller en bas
 

{ Nice To meet You, Lady Sixtine..} Pv Blue Nightmare & Lady Sixtine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Dirty Prince } :: ♠ { Corbeille } ♠ :: || Archives RPG-