{ Dirty Prince }


« Brave New World »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milo & Denzel

{ "Twinkle twinkle little twins" ♪ }

avatar
Messages : 68
Localisation : En train de coller l'ombre d'Eliott~
Âge du personnage : 18 ans
Fiche du personnage : Tu m'touches j'te bouffe !



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Espions
MessageSujet: L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad   Mer 8 Déc - 0:34


    « Idiot. »
    « Incapable. »
    « Tu ne sais rien faire, va t'occuper dans les bas-fonds. »
    « Les lunettes, c'est fait pour être intelligent ? »
    « Connard. Trou du cul ! », ajouta Denzel d'un ton plus que méchant.

    En face d'eux, un pauvre bleu connu, encore et toujours sous le nom d'Eliott. Un soumis, comme par hasard, un de ces connards de lunetteux qui les énervent. Et oui, ils ont les nerfs, aujourd'hui, comme ça, en même temps. Et lorsque ce maladroit de blond leur a renversé de la sauce tomate dessus, il est automatiquement devenu leur proie même si, de toute façon, les jumeaux auraient cherché n'importe quel prétexte pour l'emmerder encore plus qu'avant. Quel pleutre, ce mec-là. Milo lance un coup de pied mesquin au jeune garçon, avant d'entraîner son frère vers la sortie.

    Il neige, d'ailleurs. Autre point qui vient s'ajouter à la longue liste des points qui font qu'ils sont de mauvaise humeur. Tout d'abord, il y a l'engueulade de Perceval, ce imbécile d'autre blond qui vient de les insulter en leur disant qu'ils n'étaient pas ici pour glander et que si l'attentat de l'autre nuit avait échoué, c'était de la faute de leur retard. Les jumeaux ne voyaient vraiment pas pourquoi. Okay, ils étaient censés ramener la poudre mais...de là à se plaindre, celui qu'ils surnommaient l'étalon aux longues dents aurait mieux fait de prévoir une ration de poudre supplémentaire. Sur ce, à leur arrivée, cette noble de Meghan leur avait gueulé dessus de nouveau et avait failli rameuter toute la garde, ce qui avait cette fois-ci mis de mauvais humeur tout le monde et ils étaient rentrés dans leur repère avec un pli de fatigue au travers du front. Manque de chance, ce matin, le coq avait chanté plus tôt que d'habitude et en s'étirant, les jumeaux, par maladresse s'étaient automatiquement mis une baffe à l'un l'autre. Avait suivi une suite de jurons et quolibets en tous genres avant qu'ils ne se sautent mutuellement dans les bras de l'autre en s'excusant : c'était de toute façon toujours comme cela, avec eux. Le narrateur plaint volontiers le pauvre intrus qui aurait à les supporter jour et nuit. D'ailleurs, comme s'il voulait se débarrasser un peu, Perceval s'était arrangé pour être dans la maison voisine. Drôle de coïncidence alors qu'ils devaient se taper Eliott qui était chiant comme ce n'était pas permis.

    Donc, pas de bol, en plus, des flocons blanchâtres s'écrasaient sur le sol de la ville. Un instant, Denzel – vous savez, le beau brun – regarda la neige, enveloppé dans quelques souvenirs agréables qui se finissaient mal. Il fit un sourire maladroit à Milo qui eut l'air de comprendre immédiatement et lui passa une main autour de l'épaule. Après tout, ils étaient ensemble, rien ne pouvait les vaincre. Ici, ils étaient arrivés depuis moins d'un mois et pourtant, ils en avaient déjà fait le tour. Ces horribles tours, ils se contentaient de les regarder, cela suffisait, pour l'instant. Leurs pieds n'avaient jamais foulé le sol obscène du château ni leurs yeux reconnut le moindre domestique, si ce n'était parfois à la divine arrogance qui émanait d'eux, lorsqu'ils se rendaient aux putes. Il y avait deux nuits, alors qu'un domestique avait un peu trop abusé de la bouteille, Milo et Denzel l'avaient intercepté et s'étaient amusé à leur manière en lui faisant subir des petites tortures à leur manière, sans trop l'abîmer. Oh, ils ne l'avaient pas poignardé, ni bastonné ! Ils...s'étaient juste arrangés pour que le garçon frissonne désormais à chaque personne qu'il croiserait. Et...c'était marrant à voir, le nombre de choses qu'on pouvait faire avec une bougie ! Pensant à ce petit instant unique, Denzel ricana.

    « Dégage. »

    Un gamin. Blond, comme par hasard mais cette fois-ci, ce n'était pas l'autre imbécile à lunettes. D'ailleurs, on ne pouvait pas dire que bleu et jaune se ressemblaient vraiment mais peu importe, dieu sait ce qui traînait dans leurs esprits psychédéliques. Il savait qu'ils étaient de forte méchante humeur et que depuis que Paulin leur avait appris à surmonter leurs peurs, plus rien ne les effrayait, pas même torturer un enfant de neuf ans ? Milo, de nature beaucoup plus sadique que son frère se lécha les lèvres. Le garçon parut comprendre et s'en alla rapidement, dissimulant mal les larmes qui allaient couler. Imbécile. Incapable. Ils détestaient tous les deux les gamins qui ne savaient rien faire et qui comptaient trop sur les autres. On ne peut compter sur eux. Ils trahissent à tout va et dès l'instant où vous avez un peu le dos tourné, ils vous enfonçaient un poignard dans les tripes. À entendre l'ambiance qui régnaient dans la joyeuse petite troupe de Perceval, on aurait pu penser à de légers fous qui étaient amis, au moins mais non. Ils étaient tous rivaux. Chacun attendait le moment propice pour exécuter l'autre, ils savaient qu'ainsi, ils ne se laisseraient de répit et que même l'ennemi ne pourrait trouver une faille dans leur comportement.

    « On s'arrête, j'm'emmerde. »
    « Ya rien à faire. Oh ptain tu vois l'mec là-bas ? On dirait un pingouin ! »
    « Hey, tu penses qu'on peut le transformer en manchot ? »
    « Oh oui oui oui, on y va lui d'mander ! J'suis sûr que de toute façon, ses chevilles sont si grosses que ses chaussures sont pleines à éclater !!! »

    Ils rirent à l'unisson, trouvant leur vanne énormément drôle, puis se dirigèrent, un air de conspirateur collé au visage vers leur cible, un garçon assez grand grand, à l'air particulièrement respectable et aux vêtements drôlement bien repassés. Même ses chaussures paraissaient être régulièrement cirés et pas un seul cheveu rebelle ne ressortait de sa coiffure. Ils avaient donc vraiment affaire à Monsieur Parfait, ou Monsieur Propre, selon les préférences de surnom. Arrivant sur lui, ils se firent une joie de l'encercler – du moins firent ce qu'ils pouvaient, n'étant que deux – et...


    « T'as vu, Pingouin-man, il neige ! »
    « La neige, c'est bon pour les pingouins ! »
    « T'as déjà pris un bain de neige, Pingouin-man ? »
    « Tu connais la différence entre les pingouins et les manchots ? Parce que moi pas. Et que j'aime pas les pingouins. T'as une scie, Denzel ? »
    « Non mais on se débrouillera avec ce qu'on trouvera ! Hey, Pingouin-man, tu veux pas nous accompagner dans un endroit tranquille ? À moins que tu ne veuilles pêcher les beaux poissons tout de suite ! »

    Il éclata de rire, suivit de près par son frère. Oui, ils ressemblaient à deux pauvres fous mais dans cette cour, tout le monde était plus ou moins fou. Alors un de plus ou de moins, ce n'était pas tellement grave. Ce mec, il avait une gueule qui ne leur revenait pas. Ils allaient faire de sa vie un enfer, promis, craché !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad   Mer 15 Déc - 15:05

Shad ouvrit ses paupières soudainement mais loin de paraître dangereux ou paranoïaque, ses traits s’adoucirent aussitôt et il s’emmitoufla d’avantage dans sa couverture, repoussant par la même occasion cette autre main tapotant son torse nu. Son amant l’observa et soupira face à cette attitude. Il savait que dans quelques minutes, son client allait se lever et s’habiller soigneusement afin de ne laisser aucune trace de cette nuit passée dans ce bordel après un bain rapide. Au fond il désirait que Shad reste plus longtemps mais il ne le dit pas et observa silencieusement ce rituel. Il savait que s’il disait quelque chose qui contrarierait ce majordome, il s’en irait aussitôt pour ne plus revenir.

Quant à Shad, il avait fini par s’habiller dans ce même silence, encore engourdie par ce réveil. D’une main experte, il prit sa montre coincée à l’intérieur de sa poche et y jeta un coup d’œil rapide. Il avait encore assez temps avant que les Princes puissent l’appeler. Il s’assit devant un miroir et brossa ses cheveux méticuleusement, puis il passa un coup de serviette sur ses chaussures d’un noir luisant malgré le peu de lumière de la pièce pour éliminer toute poussière. Un geste qui pouvait bien être inutile mais c’était devenu une habitude chez lui.
Enfin il jeta un coup d’œil à la pièce et se dirigea aussitôt vers les volets clos pour les ouvrir. Il trouvait l’atmosphère vraiment lugubre pour un après-midi.

Le paysage blanc qui s’offrait à lui ne l’émouvait pas tellement et il s’en désintéressait royalement même. D’une autre poche il sortit une petite bourse enveloppée dans un bout de tissus noir et le lança négligemment vers l’homme à moitié-nu, assis au lit.

- Tiens ça. Au fait c’est la dernière que l’on se voit. Sinon j’espère sincèrement que j’étais ton premier client dans toute ta vie. Je ne désire aucunement la bêtise des pauvres gens pourrissant dans les rues. Sur ce, adieu.

Il ne mâchait pas ces mots, surtout s’il était dans de mauvaises humeurs. Il s’était bien plus tard que ce qu’il avait prévu c’est-à-dire une demi-heure en trop à paresser. Il détestait se reposer trop longtemps sur ses lauriers, à croire que son corps ne supportait pas le repos mais aimait d’avantage l’épuisement de la journée pour différentes tâches. Il sortit donc du bâtiment et marcha avec assurance. Son air irrité disparu pour un visage plus neutre et moins effrayant au fur et à mesure qu’il marchait et respirait cet air, mêlé à des relents de nourritures.
Sur son chemin il pouvait voir certain grelotter ou encore courir pour se mettre au chaud. Heureusement il n’avait pas à s’abaisser à de tels actes grâce à sa veste pourvu d’une fourrure bien douce à l’intérieur. Malgré qu’il soit à l’abri du froid, cette marche ne plaisait guère à Shad. Il perdait un temps fou à arpenter ses rues à pied et malheureusement le temps avançait constamment à son rythme, sans se soucier des personnes qui la subissaient. S’il continuait à ce rythme, il allait être en retard au château. Il aurait pu prendre un carrosse mais il ne put le faire non pas parce qu’il manquait d’argent mais parce qu’il n’y avait pas de carrosse dans cette rue. Il hallucinait face à une telle constatation et se demandait quelle en était la raison.

Soudain deux jeunes gens l’encerclèrent. Il les avait vu venir de loin mais n’avait pas pensé que c’était vers lui que ces clowns de rue venaient. En effet leurs tenues grotesques indiquaient qu’ils devaient être des artistes de rues à l’abandon ou encore de pauvres fous qui n’ont absolument rien à faire si ce n’est retarder d’avantage le pauvre Shad.
Les deux fous commencèrent à débiter des idioties au sujet de pingouins ou encore de manchots, pour finir par une invitation inquiétante dans un « endroit tranquille ». Décidément il était tombé sur des cas désespérés. Loin de paraître effrayé, il se redressa, se tint bien droit et répondit d’une voix claire et forte, ne trahissant aucune émotion et surtout pas la peur, en effet il n’avait pas peur de leur invitation ni de leur ton :

- Bien évidemment que je connais la différence entre un manchot et un pingouin, paysans ! J’ai eu droit à une éducation bien supérieure à la votre alors il est de mon devoir d’instruire des pauvres fous tels que vous dès que vous demandez une connaissance même si elle est des plus inutiles. « Même si la ressemblance physique existe, ces oiseaux sont complétement différents. Les pingouins vivent dans l'hémisphère nord et ils peuvent voler ! Quant aux manchots, ils ne peuvent pas voler et ils vivent dans l'hémisphère sud. Leurs ailes leur permettent de nager dans l'eau. », voilà une définition assez simplets pour des êtres simplets tels que vous qui ne vivrez que quelques années pour ensuite finir dans l’oubli le plus total. J’aurais bien voulu accepter votre invitation mais je suis très occupé et mon emploi du temps ne me permet pas de me libérer pour des misérables tels que vous.


Sa mauvaise humeur, son attitude hautaine remontait en force. Généralement il pouvait être sociable et même très agréables avec n’importe quelle personne de n’importe quelle classe sociale. Par contre aujourd’hui il n’était pas d’humeur à jouer le rôle du gentil majordome à l’écoute de tout le monde. En plus ses deux rigolos le retardaient encore plus.

Il voulait avancer mais il semblerait que ces jeunes gens n’étaient pas de cet avis. D’un air blazer, il avançait en prenant par les bras les deux hommes. L’un était à gauche, l’autre à droite, bras dessous, bras dessus.
Ensuite il s’arrêta et mit les deux côte à côte pour qu’ils soient en face de Shad. LE majordome planta son regard malsain dans le regard des deux clowns et finit par sortir cette phrase, d’une voix menaçante.

- Si vous tenez tant que ça à m’accompagner, je vous en prie mais évitez de me retarder, autrement je risque de m’énerver. Est-ce-claire ?


Ils étaient clairement dangereux. Pour le bien-être des Princes, il aurait pu se charger de ses deux fous mais il ne voulait pas. Premièrement ce n’était pas son boulot, ensuite il était pressé et n’avait donc pas le temps de jouer au chat et à la souris. En les laissant là, il continua sa route, un œil derrière lui au cas où il serait poursuivi. En effet il riposterait et éviterait les coups traîtres.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Milo & Denzel

{ "Twinkle twinkle little twins" ♪ }

avatar
Messages : 68
Localisation : En train de coller l'ombre d'Eliott~
Âge du personnage : 18 ans
Fiche du personnage : Tu m'touches j'te bouffe !



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Espions
MessageSujet: Re: L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad   Jeu 16 Déc - 23:14



    Spoiler:
     

    Denzel regarda le garçon qui leur faisait face et se posa quelques questions. Qui était-il ? Par hasard, aurait-il un rôle important au château pour être habiller comme ceci et sentir aussi bon ? 'Fin bon. Lui et son frère prenaient leur pied et de toute façon, à la fin, si jamais ils se faisaient prendre, ils pourraient toujours sortir l'excuse « ah bah désolé on savait pas ». Cette situation était vraiment bizarres. Ils étaient en train d'accoster, de plein jour, un type habillé dans s'il avait un balai coincé profond dans le cul et étaient en train de le dévergonder. Ouais, il les remercierait sans doute plus tard, pour l'instant, il faudrait juste éviter qu'il les trucide, si jamais il était un tout petit peu bon en self defense. C'aurait été vraiment cocasse mais bon, eux-aussi savaient très bien se défendre : après tout, ils n'avaient pas été enfermés dix années avec des psychopathes assoiffés de sang pour rien ! Les mots psychopathes assoiffés de sang sont un peu fort, je le reconnais. Disons juste alors que le jumeaux n'étaient pas mieux et qu'ils avaient appris avec joie à contourner les diverses embûches de la vie telles que : les lancers de couteaux traîtres, les coups de pied mal placés, la pendaison par une similation, et caetera et caetera, la liste est tellement longue. Ils avaient même causé la disparition – par suicide ? – de quelques types qui n'avaient rien à faire ici.

    Et...quoi ? Il se passait quoi, là, exactement ? Cette subtile alliance entre le singe savant et le pingouin venait leur réciter l'encyclopédie ? Mais il se foutait de leur gueule, hein ? Milo plongea son regard dans les yeux de son frère, et réciproquement. Oui. Ils avaient décidé de lui faire payer : personne ne se foutait si facilement de la tête de Milo et Denzel. Même pas Meghan, surtout pas Meghan.

    « Fuck, Pingouin, t'es mignon, mais nous, on en a rien à foutre de tes définitions à la con ! Donc maintenant tu vas te... »

    Milo fut stoppé dans son élan, le pingouin en question le saisissant brusquement par le bras. Il se sentit emporté par une force qu'il n'aurait pas pu estimer et se retrouva d'un seul coup aux côtés de son frère. Hein ? Qu'on lui répète ce qui venait de se passer ? Il...n'avait pas très très bien compris ! Et il les menaçait, en plus ? À quoi ressemblait-il maintenant, le dernier connard qui avait osé les traiter de clowns ? Enterré après avoir subi moultes tortures et agressions de toutes parts. Je ne m'amuserai pas, pour rester sobre, à décrire la scène du meurtre mais nul n'aurait aimé se retrouver dans cette situation. Surtout désarmé.

    « Le connard. »
    « Oui, tu l'as dit, le connard. »
    « T'as vu comment il nous snobe ? »
    « Comme si on était des moins que rien ! »
    « Alors qu'on s'fait déjà suffisamment remarquer pour pas l'être ! »
    « Tu penses qu'il a peur parce qu'il a entendu l'histoire du garde qui s'était fait brûler l'cul ? »
    « Ouais, c'est vraiment un lâche, c'type. De toute façon, s'il sort de ce quartier pourrave, c'est pas pour rien, tout le monde sait c'est qu'on y trouve ! », dirent-ils tout en se rapprochant le plus possible de Shad qui partait.

    Énerver les gens était leur credo. Quand ils le pouvaient, ils parlaient même sans s'interrompre, laissant à l'autre en face d'eux un jouissif sentiment d'impuissant, du moins, l'adjectif jouissif est celui qui s'appliquait au sentiment que deux zouaves ressentaient lorsqu'ils faisaient ça. Ce type était bien trop fier pour sa santé physique. Et trop beau, également. Milo en était presque jaloux tandis que Denzel le regardait d'un oeil froid, comme s'il n'était qu'un élément qui les gênait dans leur mission divine. Alors, contre toute attente (non, pas tellement en fait, puisqu'on s'y attendait), les jumeaux coupèrent le passage à Shad. Il n'avait qu'à bien se tenir, après tout ! Ils allaient lui régler son sort et lui arracher la peau avec leurs doigts...Très bonne idée !

    « Tu vas t'énerver, hein ? »
    « Ha ouais, j'veux voir ça, moi ! »
    « Quand tu t'énerves, ça fait pchiiittt et tu deviens tout rouge ? »
    « Mais si tu dis ça à tout le monde super souvent tu dois souvent exploser ! »
    « Tu crois qu'il est doué en combat, Denzel ? »
    « Meuh non, t'as vu sa gueule de sadique ? C'est qu'un domestique des lâches de là-bas. »
    « Ah ouais, tu crois qu'il va réagir comment si on insulte ses maîtres ? »
    « Quels connards, ceux-là ! »
    « T'as vu comment ils sont moches, en plus ? »
    « J'les ai jamais vu. »
    « Moi non plus, j'voulais juste dire quelque chose. »

    À cours d'idioties à raconter, les jumeaux se concentrèrent sur leur proie du moment, et le saisirent tous deux par un bras, comme l'autre l'avait fait précédemment avec eux.

    « Toi, tu vas nous suivre bien gentiment... »

    Un sourire sadique aux lèvres, les jumeaux traînèrent le garçon jusqu'à une ruelle assez sombre proche d'ici. Au moins, dans cet idiot, des yeux trop curieux de nature n'iraient pas les déranger.

    « Vas-y, commence. »

    Sous les ordres de son frère, Milo lança son poignard en direction de la main de Shad.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad   Mer 5 Jan - 23:58

    Shad avançait donc avec une démarche pleine de grâce et assurance. On voyait bien qu’il n’était pas le genre d’homme à être piégé aussi facilement. Dès qu’il soupçonnait un quelconque piège ou coup tordu, ses yeux noires si calmes et doux s’animaient et épiaient chaque mouvement. C’était dans cet état d’esprit que continuait Shad, même s’il marchait droit devant, ses yeux ne quittaient pas les deux clowns –c’étaient leurs dénominations définitives -. Les artistes ambulants, deux fous échappés d’un asile, s’approchaient à nouveau de lui pour lui barrer la route.

    Les jumeaux continuaient à raconter des idioties ennuyantes et aberrantes. Ils s’humiliaient plus qu’autre chose selon le brun. L’air blasé et ennuyé du majordome l’abandonnait pour des traits plus durs et un sourire étrangement sadique. De leurs stupidités, ils passèrent à des insultes aux Princes. Ils voulaient l’énerver, ils avaient réussi. Ils désiraient qu’il éclate de rage, c’était raté. S’il ne demandait que de tuer la personne sur la place, s’il avait un profond ressentiment envers ces choses, il garderait toujours ce sang froid et ce sourire au coin dangereux. En effet il avait le secret de mettre une signification particulière pour chaque petit sourire et celui-ci n’annonçait rien de bon. Finalement ils s’arrêtèrent d’insulter, d’ailleurs ca avait été très court.

    - Soit vous manquez de vocabulaire, ce qui ne serait pas étonnant pour de tels fous, soit vous manquez de matières pour blasphémer et humilier le nom et l’honneur de vos souverains.


    Les Princes ne pouvaient pas être insultés. C’était impossible pour Shad. Le système politique, la relation entre ses deux frères et cet enfermement ne le gênaient absolument pas. De plus à quoi l’ouverture des portes pourrait leur servir ? La majorité du peuple était trop pauvre pour entreprendre un quelconque voyage. Sans mur, avec mur, c’était la même chose.

    Un sourire similaire au sien naquit sur les lèvres sur les lèvres de ces deux jeunes gens et ils l’invitèrent à les suivre. Docilement le brun se laissait traîner dans une ruelle bien sombre malgré la lumière du jour. En plus d’être stupide, ils avaient mauvais goûts selon Shad. Il fallait avouer qu’il aimait les duels en bons et dus formes plutôt que des combats clandestins où gagner n’apportait ni gloire ni reconnaissance. Il allait combattre pour ses maîtres mais ces derniers n’allaient pas y assister ni l’encourager avec leurs regards.

    Un des deux donna l’ordre et l’autre réagit aussitôt. Loin d’être un mollusque sans neurone, il commença à bouger en même temps que l’ordre fut donné. Le poignard lancé dans sa direction, vers sa main plus précisément, entailla quand même ses beaux gants blancs. Agacé, il jeta un coup d’œil critique au dos de sa main et vit de petites et fines, presque microscopiques, gouttelettes de sang se former et tâcher la blancheur immaculée de ses gants.

    Elégamment, il récupéra le poignard et caressa le bout de la lame de sa paume. Il allait faire une annonce.

    - Dans un combat, j’ai pour principe de donner mon identité et j’attends donc aussi de connaître l’identité de mon adversaire ou plutôt mes adversaires. Je me présente, je suis Shad Von Kaizel, le majordome de ses majestés.


    Il s’inclina légèrement et prit enfin une position de combat. Pourquoi tant de formalités ? Tout simplement Shad était accro aux règlements et aux formalités.

    - Maintenant nous pouvons commencer.

    Il avait deux adversaires. C’était risqué et même beaucoup trop. Il risquait d’être grièvement blessé mais ce n’était pas pour sa vie qu’il s’inquiétait. Ce qui le préoccupait était le réveil des Princes voir à leur petit déjeuner. Aussi, s’il était cloué au lit à cause d’une blessure grave, comment se présentera-t-il aux Princes sans en rougir de honte ?

    Il lança le poignard en direction d’un des deux acolytes, celui qui lui bloquait l’accès à la route principale et s’empara en même temps d’une épée courte cachée dans une poche intérieure de son manteau. Il ne sortait jamais sans. Une arme c’était une règle de survie de nos jours et il est incollable au règlement.

    - Dites moi depuis quand des clowns savent se battre ? Je pensais qu’il ne servait que de jouer des pitreries pour enfants ou faisaient offices de monstre avec leurs affreux maquillages, dit-il avec dédain, à quel groupe appartenez-vous ? J’en toucherais un mot.


Revenir en haut Aller en bas
Milo & Denzel

{ "Twinkle twinkle little twins" ♪ }

avatar
Messages : 68
Localisation : En train de coller l'ombre d'Eliott~
Âge du personnage : 18 ans
Fiche du personnage : Tu m'touches j'te bouffe !



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Espions
MessageSujet: Re: L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad   Jeu 6 Jan - 17:54


    Ce qui allait suivre promettait d'être mémorable. Deux combattants émérites contre un domestique, certes majordome des Princes, mais bon, un domestique, quoi. Denzel, lui, se disait bien que le nom de Von Kaizel lui disait quelque chose, il était même presque sûr de l'avoir entendu de la bouche de Perceval. C'est pourquoi il se mit aussitôt en position défensive, prêt à réagir aux moindres de ses réactions. L'homme en face d'eux n'avait pas seulement la réputation d'être un majordome irréprochable, et c'était ce pourquoi le brun se méfiait. Ils allaient enfin pouvoir affronter quelqu'un de leur valeur ! D'un côté, il frissonnait, excité comme ce n'était pas possible et de l'autre, il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il allait devoir terriblement se méfier et surveiller de prêt son frère. Car si celui-ci lâchait un mot, une phrase de trop à propos du Seigneur Paulin, ça allait entraîner des conflits diplomatiques et tout le bordel qui va avec.

    « Puisque tu as coutûme de te présenter officiellement, je ne vois pourquoi nous refuserions de le faire. Car tu vas bien sûr mourir de tes blessures et notre nom...tu l'emporteras avec toi. Nous sommes Milo et Denzel Johnson. Je suis Denzel, mon frère est donc l'autre, Mister Von Kaizel. »

    Il insista sur le Von Kaizel, se prêtant un accent ridicule au possible.

    « Ouais, Milo & Denzel, majordomes de nos fesses ! »

    Réplique pour le moins pertinente de la part de Milo, mais le blond désirait toujours avoir le mot de la fin, combien même ce qu'il disait était stupide. C'était Denzel qui bloquait la sortie. Milo, lui, était situé à quelques pas de leur ennemi, prêt à se jeter sur lui. C'était d'ailleurs ce qu'il allait bientôt faire.

    « Ah. »

    Denzel attrapa au vol le poignard relancé par Shad von Kaizel. Il était, tout comme son frère, particulièrement expert en la matière : il allait d'ailleurs rajouter au larbin qu'il ne devrait pas les sous-estimer lorsque celui-ci les traita de la pire insulte qui existât dans leur vocabulaire. Clown. Clown. Clown. Petits souvenirs qui remontent : la dernière fois qu'ils avaient entendu quelqu'un les traiter de clown, c'était Eliott. Ou plutôt un Eliott somnambule qui parlait dans son sommeil. Le bleu aurait mieux fait de se la fermer, à ce moment-là. Surtout qu'il avait dû, après cela, séjourné un mois ou deux à l'infirmerie et que les jumeaux avaient été condamnés pour un temps indéterminé aux cachots, pour coups, blessures et tortures sur le bâtard de leur seigneur. C'était pas juste.

    Pour revenir à notre scène, tous deux étaient à cet instant terriblement en colère : ils n'avaient toujours pas oublié le connard qui avait buté leur mère, Denzel avait toujours l'impression de sentir la lame qui l'avait achevé dans sa main. Un sourire méchant orna la figure de Milo. Lui-aussi était courroucé ; l'inconnu allait s'en mordre les doigts.

    « Alors là, t'imagine pas quelle bourde tu as faite. »
    « En nous traitant de clown. »
    « Connard. »
    « Et même si on voulait t'tuer en partie pour notre « groupe », comme tu dis... »
    « ...ça devient une histoire personnelle. »
    « On va t'faire la peau, connard. »
    « T'entends, on va t'torturer, t'arracher la peau, te découper les os un par un ! »
    « Tu vas même ptete comprendre à quel point on sait se battre. »
    « Et à quel point on n'en a rien à foutre d'insulter tes bâtards de seigneurs. C'pas les nôtres, d'toute façon ! »

    Milo comme Denzel bondirent soudainement sur lui, tout poignard en avant. Ne les prenez pas pour des clowns, ne les sous-estimez pas, je pense que vous le regretteriez vite. Car les deux jeunes hommes étaient avant tout des experts en tout combat, surtout celui de rue. Lorsqu'ils se battaient ensemble, ils ne faisaient plus qu'un, même si leur corps étaient encore séparés. Et ils dégageaient une puissance assez extraordinaire, c'était dire. D'un seul regard, ils avaient déjà élaboré un plan. Milo se jeta alors sur Shad, dans le seul but de lui trancher la gorge tandis que Denzel l'attaqua par derrière afin de l'empêcher de reculer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad   Mer 2 Fév - 19:13

    Au moins ils avaient eu la politesse de se présenter, ainsi le blond était Milo et l’autre brun Denzel. D’étranges prénoms sans nom de famille, ce qui n’était plus étonnant. Depuis que ses Princes favoris avaient accédé aux pouvoirs, on n’avait plus à s’encombrer de ce genre de chose car après tout, on se côtoyait chaque jour et donc on se connaissait plus ou moins … entre les groupes sociaux. Shad connaissait les membres de la Cour Royale par cœur et les domestiques, en clair c’était son groupe, ceux qui l’encerclaient dans son quotidien pour le bien comme pour le pire. Ainsi il était rare qu’il est à côtoyer ce genre d’énergumènes s’ils n’étaient pas des prostitués et même s’ils l’étaient, ils ne correspondaient absolument pas aux exigences de cet homme ténébreux.

    En tout cas ils s’énervaient encore. Il semblerait que le majordome appuyait sur une zone sensible en les traitants de clowns et ils le montraient clairement. Grossière erreur de débutant à son sens ! Dans un combat il était conseillé de garder un certain sang froid comme il en faisait preuve malgré qu’on ait insulté ses idoles.
    Un mot fit tilter Shad. Parlaient-ils de la résistance ? SI c’était le cas, cela s’avérerait fortement intéressante et il était plus bénéfique de les avoir prisonniers que les laisser balader tranquillement dans les rues du Royaume. Il ne comptait pas les torturer lui-même, il le laissera au bon soin d’Armand. D’ailleurs même s’il s’était trompé, il pouvait très bien y avoir des petits rigolos qui désiraient imiter pitoyablement la résistance, cela ne gênerait en rien son Prince car tant qu’il y avait de la chair humaine à découper, tout allait bien pour le meilleur des mondes.

    S’étant organisé à travers un mystérieux message sans existence ni corps pour les yeux étrangers de Shad, il les vit agir en synchro c’est-à-dire l’un qui l’attaque par devant et l’autre qui le bloque pour l’empêcher de reculer. Malgré que son avant et son arrière soit bouché, il y avait toujours les côtés aussi exigus que soit la ruelle. Il s’accroupit, se poussa à temps sur le côté pour éviter l’attaque et profita de cette courte opportunité pour entailler le bras du blond. Même si l’action semblait simple à réaliser, ce n’était pas le cas du tout. Ses adversaires étaient rapides et pouvaient élaborer une tactique d’un simple regard indéchiffrable par conséquent toutes les attaques étaient une surprise pour lui s’il ne scrutait pas attentivement les mouvements. De plus rien que de se concentrer sur le moindre détail fatiguait l’esprit et le corps donc, ce qui était mauvais car il devait éviter deux attaques en simultanées ou encore organisés. En effectif, il avait un gros désavantage. Enfin la ruelle ne l’arrangeait pas par son étroitesse. Il pouvait à peine faire un pas correctement sans risquer de s’étaler de tout son long sur le sol ou encore se retrouver collé au mur.

    Il fallait être extrêmement prudent face à ces deux « choses non identifiées ». Pour sa sécurité, il valait mieux trouver un moyen de les séparer par un quelconque obstacle. Profitant donc de cette ouverture, il courut à toute allure vers la direction opposée à la ruelle d’où il venait. Il trouverait bien quelque chose après tout.

    Il tomba enfin dans une sorte de mini carrefour qui donnait sur trois petites rues aussi sinueuses, sales et morbides que celles-ci et sans une once de peur il s’engageait dans l’une d’elle et disparaître ainsi dans les ténèbres de l’une. Il ne comptait pas fuir mais attendre patiemment l’arrivée de l’un d’eux.
Revenir en haut Aller en bas
Milo & Denzel

{ "Twinkle twinkle little twins" ♪ }

avatar
Messages : 68
Localisation : En train de coller l'ombre d'Eliott~
Âge du personnage : 18 ans
Fiche du personnage : Tu m'touches j'te bouffe !



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Espions
MessageSujet: Re: L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad   Dim 27 Fév - 17:13

    Spoiler:
     

    Les deux jumeaux étaient de vrais psychopathes. Si l'un était plus modéré et avait tendance – Ô magnificence – à réfléchir avant de parler, l'autre, le blond, ne réfléchissait jamais avant d'agir et faisait n'importe quoi, on pouvait le dire comme cela. De toute manière, à eux deux assembler, leur grand talent n'était pas vraiment et n'avait jamais été l'intelligence : ils étaient surtout fort lorsqu'il s'agissait de bagarre, d'action, de torture et tout ce qui en suivait. Ils n'auraient pas été nommés sbires dans la pire faction de ce seigneur à lunettes, sinon, voyons ! Les deux jumeaux ne fréquentaient pas vraiment souvent le centre-ville, et, lorsqu'ils le faisaient, ils avaient plutôt tendance à passer leur temps à choisir une proie à leur goût : attention, il fallait non seulement que celle-ci réponde à des critères esthétiques complètement absurdes et qu'elle soit au service des Princes, soit-elle un petit domestique complètement innocent ou un maudit garde qui avait choisi pour qu'ils ne savaient quelles raisons stupides de les servir.

    Milo et Denzel aimaient plus que tout se foutre de la tête des souverains du Royaume devant leurs serviteurs : il fallait dire que c'était un moment particulièrement délicieux. Soudain, ces imbéciles se rendaient compte que, au vu de leur situation, ni Louis, ni le délicieux Armand ne pourraient les sauver. Ils étaient totalement coincés et personne ne les découvriraient avant que par hasard, un soir bien froid, un tavernier sorte pour aller jeter une ou deux bouteilles vides et remarque la présence d'un cadavre, complètement mutilé, au pied qu'une benne à ordure – vous remarquerez que je n'utilise pas le mot « poubelle » car celui-ci n'existe pas encore.

    Bref, Shad était un fameux combattant. Les jumeaux avaient déjà eu l'occasion de se battre contre Meghan, particulièrement forte lorsqu'il s'agissait de se contorsionner, ou contre Perceval, expert dans l'art de la l'art. Aussi ne furent-ils pas sorti lorsqu'ils s'aperçurent que le domestique réussit à éviter leurs attaques : de toute manière, il n'aurait pas le dessus bien longtemps, il finirait pas s'essouffler. À deux, c'était peut-être de la triche mais ils étaient forcément beaucoup plus forts. Ils étaient jumeaux, leurs mouvements réussissaient à se coordonner comme par miracle suite aux nombreux entraînements complètement barbares qu'ils avaient subi. De loin, ils auraient même pu ressembler à des danseurs, essayant d'emmener de plus en plus loin leur partenaire dans leur immuable valse. Celui-ci ne semblait pas se laisser faire, et c'était justement ce pourquoi Denzel semblait ne plus sourire, actuellement.

    Milo poussa un petit cri et son mouvement fut quelque peu déséquilibré lorsque Shad réussit à l'atteinte : le début de la fin. Même s'ils l'avaient attaqué en premier, on dit toujours que c'est celui qui parvient à porter le premier coup qui a la victoire. Profitant de l'ouverture qu'avait laissée traîner le blond en se tenant le bras, le majordome s'enfuit dans une ruelle plus sombre que les autres.

    « Le connard...», proféra Denzel, serrant des dents.

    Le brun détestait par dessus tout lorsque quelqu'un blessait son frère : voyez-vous, ce dernier était la chose la plus précieuse qui existait pour lui, et depuis sa plus petite enfance, c'était lui qui le défendait à chaque fois qu'il se faisait agresser. Le plus faible des deux, en quelque sorte. Prenant Milo par le bras, Denzel indiqua à son acolyte qu'il fallait continuer tout de même, et s'engouffra dans la ruelle en sa compagnie. Ah, voilà maintenant qu'elle se départageait en trois parties. Droite ou gauche ? Ou milieu ? Denzel se mordilla les lèvres. S'il leur tombait dessus, combien de chances auraient-ils de s'en sortir seul ? Déjà que Shad, à la fin de leur bataille en duo avait l'air d'avoir le dessus, ils ne voulaient rien risquer.

    « Tu cries si tu l'croises. »

    Denzel se dirigea en courant vers le couloir de gauche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad   Ven 8 Avr - 20:55

    Shad avait décidément trouvé la bonne solution. L’union faisait la force après tout et il était donc nécessaire de la briser et se rendre rapidement maître de la situation. Il n’était pas encore essouflé mais il fallait avouer que son cœur battait la chamade, il craignait que ces imbéciles prennent ensemble un des trois voies et quelles étaient ses chances qu’ils empruntent le sien ? 1 chance sur trois, une mince consolation. DE plus, cette tentative se vouerait à l’échec si les deux ne se quittaient pas, après tout s’il avait fuit si lâchement c’était pour qu’ils se séparent, fouillent chacun dans leur coin afin que Shad puisse mettre le grappin tranquillement sur l’un deux, le monter dans un carrosse et l’emmener tout droit dans les cachots.

    Le visage radieux de son seigneur se dessina dans son esprit, dans des ombres rougeoyantes et noires comme si seul le sang pouvait briser cette toile noire. Il avait un si beau sourire quand il était ravi qu’on lui remette un terroriste ou un quelconque jouet fait à base de chair humaine. Oui il en attraperait un rien que pour cette forme de demi-lune des lèvres de son prince, de son maitre et de son souverain.
    D’ailleurs en parlant d’Armand et de Louis, il allait bientôt être l’heure du petit déjeuner et il ne pouvait pas se permettre de ne pas assister au réveil des ses Princes. C’était une chose inconcevable pour Shad et si jamais ces clowns lui faisaient obstacle durablement alors –avec l’autorisation du Prince évidemment- il se chargera lui-même de soutirer des informations de leurs horribles bouches. Même s’il restait bien sagement derrière Armand ou Louis et courrait à leur moindre besoin, telle une femme de ménage ou une mère selon les points de vue, il n’en restait pas moins un sadique qui aimait faire souffrir de temps en temps. Autant dire que l’énerver n’était pas la bonne chose à faire si on tenait à sa fierté et à sa dignité un temps soit peu.

    Tiens l’un deux finit par pointer son bout de nez. C’était le brun, celui qui se surnommait Denzel –s’il s’en souvenait assez bien-. Décidément le fait d’être seul donner une certaine identité alors qu’être accolé à son frère ou à sa sœur la détruisait un peu. En effet on avait plus l’habitude de se dire « tiens les frères, ou jumeaux, Johnson » et non « Tiens Denzel et Milo ». La première formule était un joli raccourci.

    Bien cacher dans l’ombre, il sauta sur le jeune homme dès qu’il fut à sa hauteur et l’aplatit douloureusement au sol. Il était si léger, si fin par rapport à sa propre masse de 25 ans. Puis aussitôt le majordome mis une main devant la bouche pour l’empêcher de crier et de donner ainsi l’alarme à son compère. Il en avait un, le second suivrait docilement pour retrouver sa moitié. Quelle délice à la vue de l’autre, arriver pleine de rages et lui rendre – qui sait- soit un tas de chair, soit un frère estropié à vie.

    - Si nous nous dépêchons je pense que je n’aurais pas de retard… au contraire si j’en ai mon petit clown, je peux t’assurer que je vais te faire très bien sentir ma colère.


    Un petit couteau ou poignard était sous la gorge du jeune homme et un geste brusque de sa part suffirait à se faire bêtement égorger, sans que Shad n’est à bouger d’un doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Milo & Denzel

{ "Twinkle twinkle little twins" ♪ }

avatar
Messages : 68
Localisation : En train de coller l'ombre d'Eliott~
Âge du personnage : 18 ans
Fiche du personnage : Tu m'touches j'te bouffe !



Cupboard
Autres détails:
Profession ou titre: Espions
MessageSujet: Re: L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad   Mar 12 Avr - 22:18


    Il allait l'avoir. Plus précisément, il allait pouvoir bien se défouler sur lui. Milo était parti du côté droit, il s'était chargé du gauche. De toute façon, ces petites ruelles communiquaient la plupart du temps entre elles, si il criait bien fort lorsqu'il commencerait à se battre, il finirait par rameuter Milo, et de même avec lui. Cependant, il avançait à pas feutrés dans la ruelle, et son estomac se nouait. Denzel avait un mauvais pressentiment ; le fait même d'être détaché de Milo pour cette délicate mission ne lui inspirait pas confiance. Souvent, il était même obligé de le toucher, réveillé d'un cauchemar particulièrement violent, afin de se persuader du fait que son cadet est toujours en vie. C'était peut-être idiot, mais au moins, cela le rassurait. La main de Denzel se glissa un peu sur la droite pour voir si finalement, Milo avait désobéi aux ordres et courait en sa compagnie mais...non. Il était bien faible, après tout. C'était dingue, tout de même. Ils étaient ici, à risquer leurs vies, alors qu'aucun ordre ne leur avait été donné. Au contraire, ils risquaient même plus en étant là en train de chercher des noises de la part de Perceval ou même du seigneur Paulin, ils...

    « AH ! »

    Il eut à peine le temps de sentir cette présence derrière lui et d'ébaucher un embryon de cri lorsque la forme le plaqua sur le sol en même temps que sa main s'aplatit contre sa bouche dans le but de lui éviter de rameuter son frère, sans doute. Shad. Ce type. Il avait gagné grâce à la surprise, sans aucun doute. Denzel essaya aussitôt de le mordre mais n'y arriva pas, celui-ci ayant positionné intelligemment sa main. Il sentit soudainement le métal froid du poignard de Shad sous sa gorge et ne douta pas une seule seconde de la véridicité de ses propos. Il ne le connaissait pas, ils l'avaient attaqué sans aucune raison, alors, il n'hésiterait pas à l'égorger vulgairement et par dessus tout, par amour fraternel, pour ne pas infliger cela à Milo, Denzel refusait de mourir, mais si le dernier acte qu'il aurait pu accomplir, en prenant son poignard, aurait pu être assez kamikaze. Mais il commençait à avoir peur.

    Il remua ses pieds ; cet imbécile pesait lourd, mine de rien et le seul fait qu'il s'appuyait sur lui réduisait déjà le nombre de mouvements qu'il pouvait accomplir. S'il pouvait parler, il l'aurait sûrement injurié, traité de vulgaire connard ou encore grimacé. En attendant, il rassembla tout son courage et remonta soudainement son genou pour aller lui frapper les parties, profitant de la surprise pour lui donner un violent coup au visage. Mais il ne put se relever tout de même, ses muscles étant bloqués par le poids de Shad qui s'était encore plus effondré sur sa personne. Là, il commençait à avoir vraiment peur ; il savait ce qu'il arrivait aux personnes contre les Princes et n'aurait jamais pensé qu'un jour, il aurait été dans ce cas. La main de Shad tenait toujours fermement sa bouche, sans quoi il aurait crié de toutes ses forces et déblatéré un de ces discours dont il avait le secret. Gueuler qu'il n'était pas un clown, que les clowns n'étaient pas comme eux. Gueuler qu'il haïssait les clowns, expliquer pourquoi. Si seulement ce type pouvait faire preuve de sentiments, une de leur unique faiblesse bien qu'elle ne se manifestât que très peu souvent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad   Jeu 21 Avr - 0:49

Savez-vous que Shad était particulièrement pointilleux pour bien se présenter à ses Princes ? Aucune mèche de cheveux ne devait se rebeller pour s’égarer où elle le désirait, son costume ne devait avoir aucune plie et ses chaussures devaient être propres. Malheureusement… il était sale, puait la sueur et l’infecte odeur de ces égouts ! Peut-être que s’il trouvait une voiture rapide, il pourrait avoir le temps de se changer ? Il aurait voulu jurer là car on pouvait refaire le monde avec des hypothèses et il n’avait pas le temps d’émettre des hypothèses.

Il fallait donc agir vite et avec efficacité soit assommer cet abruti qui avait le privilège – ou le malheur- d’être sa proie. Ce clown n’avancera pas de lui-même et gesticulera plus qu’autre chose… une grande perte de temps inutile !
Ainsi au moment où il comptait donner un coup précis sur la nuque du petit il sentit une douleur qui le tétanisait. Shad qui ne s’était pas appuyé sur Denzel, laissa tout son poids sur ce corps frêle inconsciemment et mit automatiquement une main à la partie qui lui faisait mal. Geste naturel d’un humain et il était humain, il ne faut pas oublier.
Comme si ce coup n’était pas suffisant, le petit le compléta en touchant au visage du ténébreux.

- Enfoiré !


Il avait juré ! Shad avait juré comme un homme du bas peuple ! Sa bouche avait laissé sortir ce mot vulgaire ! Il l’avait prononcé !
Sa joue lui brûlait et semblait être pourvu d’un cœur, vu la sensation de « je gonfle et je dégonfle » qu’il avait.
Sans aménité, il tapa violemment le crâne du garçon avec la manche du poignard et due poser ses délicates mains sur le sol boueux et se trainaient sur ce même sol le temps que la paralysie passe. Il allait le payer pour l’avoir trainé dans cette boue ! Parole de Shad ! ET Shad était un homme d’honneur qui ne revenait pas sur ses paroles.

Avec difficulté, il se leva et tira le type par le col de son haut jusqu’à la rue principale. Là il héla un carrosse qui s’arrêta. Il montra une bourse pleine au conducteur et exigea qu’on l’aide à porter cet énergumène et qu’on sorte les clients dans ce carrosse. Il ne le laissait pas dans la partie bagage ni à côté du conducteur au cas où il se réveillerait et en profiterait donc pour fuir. Non il le posa à ses pieds, sur le sol même, piétinant sans scrupule la joue de Denzel avec ses chaussures boueux. Shad se retenait difficilement de lui briser la mâchoire à coup de talons… il se répétait sans cesse mentalement qu’il fallait qu’il prenne son mal en patiente, après tout, tout venait à point pour celui qui savait attendre. Dans ce cas-là, patiente et il prendra plus plaisir en montrant sa colère à ce jeunot dans les cachots du château. Eh oui, cette fois-ci il demandera à ses Princes de lui laissaient la salle de torture exceptionnellement. Denzel avait réussi à chauffer à blanc ce majordome si calme… en apparence.

Arrivée au château, il demanda à un garde d’emmena l’inconscient dans une cellule et qu’il ne soit nourris qu’une fois tous les trois jours à l’eau et au pain dur. A noter que la taille ne devrait pas dépasser l’index.
Il bouillonna d’avantage lorsqu’il apprit que les Princes étaient en train de déjeuner. Dieu ! Il avait raté leur réveil mais en plus leur déjeuner ! C’était impensable, inimaginable pour Shad. Furieux, il se rendit dans ses appartements et se changea pour être plus présentable auprès des Princes.

Ce jours-là, à la stupeur de la salle et des rares qui ont pu assister à la séance, Shad exigeait d’interroger personnellement un détenu. Combien d’années n’avait-il pas mis pieds dans ce lieu ? Combien d’années n’avait-il pas torturé ? Etait-ce due à cette marque rouge sur son visage? C'était bien la première fois que les domestiques voyaient un hématome sur le teint de porcelaine du majordome et on ressentait bien sa honte à travers son humeur horripilant, critiquant et accusant tout pour des raisons les plus ridicules mais personnes ne disaient rien car c'était le majordome des Princes.

Certains prétendaient qu’il pouvait être encore plus cruel que le Prince Armand, des rumeurs que le jeune Denzel allait pouvoir vérifier lui-même dans un futur proche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire d'une transformation de l'anatomie d'un pingouin } Pv Shad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ Dirty Prince } :: ♠ { Corbeille } ♠ :: || Archives RPG-